Défunts : Signes et synchronicités

C’est un sujet délicat et « bien malin » celui qui peut affirmer à 100% communiquer avec ses défunts… Cependant, sans étaler ici ma vie privée et mon propre vécu spirituel qui a été jalonné de multiples étapes depuis trente années, j’ai remarqué, au fil des ans, des points communs entre mes expériences de VSCD (Vécu Subjectif de Contact avec un Défunt), celles de mes amis, de mes proches et tous les témoignages (à prendre avec des pincettes) qui pullulent sur la toile.

Un mot au sujet du deuil

Le deuil n’est pas une calamité même si il y ressemble en tous points. Il s’agit d’un processus naturel de guérison et d’intégration d’une réalité nouvelle, d’un changement majeur et ultra-déstabilisant. Chaque phase du deuil (choc, déni, marchandage, dépression, acceptation, reconstruction) n’est pas strictement cloisonnée. Les frontières entre deux étapes sont perméables. On ne passe pas de la phase de Dépression à la phase d’Acceptation d’une heure à l’autre ou d’un jour à l’autre. Peu à peu l’Acceptation s’infiltre dans la dépression par fines petites touches, il en va de même pour chaque étape, la suivante comblant discrètement la précédente.

Il y a aussi des retours en arrière qui rendent très complexe pour l’endeuillé le simple fait d’affirmer « je vais mieux ». L’endeuillé vit un calvaire dont l’intensité peut varier d’une minute à l’autre en fonction de certains déclencheurs. Un mot, l’intonation d’une voix, une silhouette dans la rue… On peut apprendre à gérer les déclencheurs ou se laisser totalement submerger par les émotions, les deux fonctionnent. Le but ultime étant d’intégrer le drame et de pouvoir de nouveau avancer avec ou malgré le temps qui passe. Les larmes sont nécessaires à intégrer une réalité nouvelle tout autant que le fait de « ressasser » et de raconter aux autres la catastrophe que l’on vit !

La pire chose à dire à un endeuillé est « Tourne la page !  » ou « Fais toi violence ! « . Ce genre de conseils, beaucoup trop catégorique, est rejeté d’emblée. Tout ce dont a besoin un endeuillé c’est de prendre son temps pour assimiler la réalité nouvelle et bénéficier d’une écoute silencieuse sans jugement.

Il n’y a donc pas de Temps Limite au deuil même si les proches s’indignent parfois : « Cela fait 5 ans et il/elle en est toujours au même point ! « . J’ai remarqué avec mes clients que pour la perte d’un enfant ou d’un conjoint 10 ans constituent des broutilles. J’ai toujours moi-même eu des deuils plutôt longs sauf lorsque j’ai eu la réelle possibilité de dire « Au revoir » peu de temps avant le décès. Beaucoup d’éléments interfèrent avec le processus de guérison : avoir un litige ou un contentieux avec le défunt, ne pas avoir pu dire au revoir, avoir du cacher une relation aux autres, avoir refuser quelque chose au défunt, avoir eu un mot malheureux ou une pensée inadaptée à son sujet etc.

Est-on « fou » si on ressent une présence ou si perçoit des signes ?

Revenons aux chiffres pour traiter cette question. Quasiment 25% de la population rapporte avoir eu un VSCD au moins une fois dans sa vie. Cela va de la vision du défunt en chair et en os à une musique favorite se déclenchant toute seule. Pour ma part depuis mon plus jeune âge j’ai toujours été sensible aux signes. Parfois, j’ai simplement conclu qu’ils venaient « de l’Univers » ou d’un genre de Guide spirituel ou d’ange gardien mais récemment, en remettant bout à bout certaines expériences incompréhensibles (il faut accepter que certaines choses le soient, de ne pas pouvoir leur donner d’explications) j’ai compris qu’un de mes défunts avec qui j’ai eu une relation très forte d’amour inconditionnel était toujours (au sens « encore » mais aussi au sens « éternellement ») à mes côtés. Je suis une personne rationnelle, je ne suis pas « dingue » ni même une originale…

Je suis comme la plupart des gens qui vont travailler tous les jours, qui gèrent leur famille et leurs responsabilités au mieux. Ce que j’ai pu comprendre c’est que VOUS êtes le pivot principal et l’unique récepteur dans cette affaire (car seul votre ressenti personnel compte dans ce domaine. Qui pourrait savoir à votre place ? La plupart des médiums étant des charlatans ou des « stars de la télévision »… J’étais d’ailleurs sciée de voir une médium demander 150 euros la consultation de 60 mn à des endeuillés ! Avec de tels tarifs on peut se poser légitimement la question de la déontologie de ladite médium et donc de la validité de ses communications).

Donc seul VOUS pouvez savoir et cela pose la question du libre-arbitre (si je m’en remets systématiquement à mon défunt, est-ce que je vis ma vie ou la sienne ?) mais aussi de la confiance en soi (puis-je me croire moi-même si je ne suis pas médium confirmée ?). D’autre part notez que tous les médiums sont autoproclamés… Ce sont des éléments à prendre en compte. Pour en revenir à nos moutons, donc si vous vous sentez « aliéné » car vous avez des signes ou une communication spontanée avec votre défunt il peut-être rassurant de savoir que 25% de la population est exactement « comme vous » !

Le siège de la Conscience

La vérité est que nous ignorons encore 99% de ce qui se passe lors du départ du corps au niveau de la conscience. Lors d’une séance de médiumnité j’ai vu le message suivant canalisé par un médium naturel (et gratuit) : « Papa, maman, j’ai vu tout noir puis je suis parti en 9 minutes. Mes pensées étaient pour vous ». Beaucoup de psychiatres ou de neuropsychiatres sont actuellement d’accord pour dire que le siège de la conscience n’est pas le cerveau mais qu’il se trouverait en extérieur du corps. Cela expliquerait la survivance de la conscience lors de la mort physique. Et en même temps que le défunt assiste aussi depuis une certaine hauteur à sa propre échappée du corps physique. C’est ainsi que de tels propos peuvent être rapportés.

Les signes en eux-mêmes

Vous pouvez trouver des pièces lorsque vous pensez à votre défunt ou des petits coeurs en papier ou en carton. Vous pouvez aussi trouver des galets peints qui répondent à votre questionnement intérieur. Cela m’est arrivé deux fois. A chaque fois je venais de questionner mentalement mon défunt et les galets peints répondaient très clairement à ma question. Les défunts peuvent également vous faire sentir un parfum, entendre une chanson que vous aimiez écouter avec eux etc. Parfois vous pouvez les voir en rêves.

Ces rêves sont presque toujours « superlumineux », ils ont des couleurs incroyables et irréelles. Tout y est très net comme si vous regardiez à travers de puissantes jumelles. Les défunts peuvent vous mettre en relation avec une personne capable de vous aider à surmonter votre tristesse ou un défi. Vos défunts peuvent vous montrer en rêve ou de visu des animaux ou des insectes, vous adresser des expériences avec des oiseaux ou des papillons. Pour ma part l’un de mes défunts se montre à moi sous l’aspect de l’Oiseau de paradis, systématiquement. « Bird of Paradise » de Snowy White était l’une de nos chansons favorites ! Il m’a également adressé beaucoup de signes sur les sirènes ! J’ai mis du temps à me souvenir que nous avions beaucoup écouté « Song to the Siren » de Tim Buckley dans notre jeunesse mais aussi que, lors de mon retour de vacances, blonde et bronzée, il me comparait souvent à cet animal des mers légendaire !

Aujourd’hui nous avons développé une relation au présent ce qui peut sembler étrange mais qui est « validé » par de nombreux médiums (les pros pas les autres…) : un défunt peut venir guider l’un de ses proches et en faire sa mission. Le livre « Ce lien qui ne meurt jamais » de la théologienne protestante et philosophe Lyta Basset aborde ce sujet. Pourtant cette dame vient d’un milieu protestant qui s’irrite lorsqu’on lui parle de prier pour les morts…

Parmi les autres signes : des petits mots trouvés au bon moment, un téléphone portable qui prend une photo tout seul, photo sur laquelle apparaît le visage du défunt ou l’un de ses attributs… Les simples rêves sont importants aussi car qui nous dit que notre inconscient ne peut être influencé par d’autres énergies ?  Je ne crois plus tellement aux heures-miroirs. Nous avons tous le nez plongé dans le téléphone portable toute la sainte journée et il est donc normal de remarquer des heures miroir une fois par heure !

Quand la relation s’installe au présent

Ceci est une bénédiction et un cadeau dont il faut savoir user avec parcimonie sous peine de voir cette exception se retourner contre nous… Laisser du temps à votre aimé pour avancer là où il est maintenant. Même si ce plan de conscience est proche du nôtre il est fort différent. Si vous laissez une relation vous envahir vous perdez peu à peu votre libre-arbitre, vous vous créez en quelque sorte une autre référence, un autre « Dieu », une « idole ».

Souvenez-vous que certains défunts partis très tôt ont toujours une âme jeune et veulent tellement faire le bien que la raison n’est pas toujours au rendez-vous. Votre vie mérite cependant d’être vécue sans « filet de sécurité » afin de vous laisser faire vos propres expériences. Les signes sont réconfortants tout comme le sont les relations plus intenses avec un désincarné mais… Bref, si vous allez trop loin vous en tirerez aussi des conclusions aidantes. Il faut parfois tomber pour apprendre surtout dans le domaine de la communication avec l’Au-Delà. Chacun son chemin. Le contact avec un défunt est une bénédiction extra-ordinaire (qui sort des lois naturelles) et ne peut être galvaudé à l’extrême. Souvenez vous que l’apaisement et le respect de l’ordre des choses est également une bénédiction. Ce qui n’empêche pas une évolution vers la connaissance de l’amour absolu… A méditer !

 

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Dernier livre

Pensée du jour

CET HOMME EST-IL AMOUREUX ?

Livre sur les Pervers Narcissiques

Livre sur la Perversion au travail

Livre sur les amitiés toxiques

Obtenez l’Abondance que vous méritez bien ! Livre « Restaurez votre créativité » 240 pages pour assurer votre succès !

Pensée sur l’Abondance

" La mesure de votre vie ne sera pas dans ce que vous vous accumulez, mais dans ce que vous donnez ". Wayne Dyer.

Co-créez avec nous! Faites un don !

Newsletter

Chercheurs de Bonheur Ressources sur le bonheur, la loi de l'attraction, la pensée positive et l'accomplissement de soi.
Suivez-moi sur Hellocoton