Une technique pour éliminer ses croyances limitantes

La pièce manquante : la suppression des croyances limitantes

Beaucoup d’entre vous et de nombreux lecteurs de ce blog pratiquent la Pensée positive et croient aux bienfaits de la Loi de l’attraction (LOA) qu’ils pratiquent tous les jours. Parmi les commentaires et les messages revient cependant souvent une question : « Pourquoi cela ne fonctionne pas à tous les coups ? » La question soulevée est plutôt bonne car dans le fond elle véhicule l’idée que la LOA fonctionne « la plupart du temps » ou dans « certains cas », ce qui n’est déjà pas si mal.

J’ai écrit plusieurs livres sur la Pensée positive, la Loi de l’attraction (certains disent Loi d’attraction) et la Visualisation créatrice. J’ai aussi visionné à peu près tous les documentaires sur le sujet ces 10 dernières années… Je me suis rendue à des conférences qui en traitaient, de la plus savante à la plus farfelue…

Dans mon livre « Restaurez votre créativité » ou encore dans « Le pouvoir de la barbe à papa » j’avais évoqué le fait de devoir « faire un bilan de vie » avant de se lancer. Il s’agissait pour moi de savoir et de comprendre d’où je venais pour savoir où je désirais vraiment me rendre…

Ce bilan n’était pas assez « poussé » en fait.

J’ai, depuis, suivi un cours fascinant avec l’un des participants du film The Secret, qui m’a confortée en ce sens : un bilan de vie ne suffit pas pour préparer le terrain aux miracles. C’est pourquoi même si j’ai obtenu énormément en utilisant la LOA depuis 10 ans (amour véritable puis mariage, grande et belle maison, nouvel enfant, vie de famille épanouissante, vie artistique intense, productions soutenues et diffusées, ouverture de mon cabinet etc.) je ne suis pas arrivée à manifester certaines choses qui me tenaient à coeur (j’y arrive actuellement et les preuves financières suivent) comme : trouver une collaboration professionnelle avec les USA (sponsoring, vente directe ou autre) qui me permettrait d’y passer plus de temps ou encore comme atteindre 10000 euros de revenus mensuels (salaires, royalties et ventes confondus). J’ai pu atteindre certains mois les 6000 euros mais dans des conditions épuisantes et stressantes et cela n’a duré qu’un an et demi.

J’ai compris par la suite 3 choses primordiales :

- Mes envies étaient trop nombreuses et je diluais donc trop mes objectifs. Revenir à la question : « Mais, enfin, que veux-tu manifester dans ta vie exactement ? Maintenant ! » était nécessaire ! Mais je ne suis pas quelqu’un ayant appris à faire les choses une par une ! Je suis quelqu’un à la personnalité hyperactive qui fait plusieurs choses à la fois constamment et qui s’en sort bien ainsi depuis des décennies. Difficile de changer sur ce point fondateur de mon être…

- Les fausses croyances que j’entretenais sur moi-même, sur les autres, sur le monde et sur la LOA était trop nombreuses et trop variées… Il me fallait donc m’en débarrasser non pas « au plus vite » mais « de la façon la plus efficace et la plus durable possible ». Et là des techniques précises me manquaient. Notons au passage que même si on peut nous montrer le chemin du « nettoyage » de pensées, on ne peut le faire à notre place.

Donc même si je possédais la foi en la LOA, des techniques dont celle de la visualisation et de l’intégration de l’émotion et celle qui consiste à « assumer l’émotion du souhait déjà accompli », je ralentissais inconsciemment mes résultats. Ce sont mes propres pensées contradictoires qui freinaient certaines réussites même si je pensais positif 95% du temps.

Cerner les croyances limitantes

Le travail sur comment cerner ses fausses croyances, les définir, les éliminer, les remplacer et sur comment tirer partie de ses croyances positives encore et encore est conséquent, on ne va pas se le cacher. J’ai eu 44 années de croyances à analyser… Au début je me suis sentie débordée, ne sachant plus où donner de la tête mais très vite j’ai décidé d’adapter ma méthode. C’est celle que je vous présente aujourd’hui.

Mais d’abord un mot sur les croyances (bonnes ou erronées) et comment elles se forment : Nos croyances se forment dans l’inconscient face à des situations références que nous expérimentons. Exemple : une bonne note en dessin à l’enfance développe en nous la croyance que nous sommes créatifs et manuels. Des difficultés en maths nous soufflent que nous ne sommes pas scientifiques. Deux ruptures amoureuses à la suite ancrent en nous la croyance que « nous nous ferons toujours larguer » et ainsi de suite. La seule façon d’éliminer les croyances qui nous tirent vers l’arrière est de les opposer à des faits. Pour exemple ma première grossesse fut catastrophique. Alitée pour hémorragie à trois mois, j’ai pu me lever à quatre, mais hélas j’ai du avoir un cerclage en urgence à cinq car j’étais sur le point d’expulser mon bébé… Au lit pour 4 mois avec interdiction totale de me lever, j’ai développé de nombreux autres maux comme de la dishydrose (démangeaisons insupportables de la paume des mains et de la voûte plantaire toute la journée, avec cloques etc.) mais aussi des migraines ophtalmiques, de la tension dans les yeux, de la toxémie gravidique et pour finir : une hémorragie sévère de la délivrance qui a failli me coûter la vie… Autant dire que je ne voulais plus de bébé et qu’il m’a fallu 10 ans pour avoir le courage « d’affronter la mort » de nouveau. Malgré un suivi psychologique pour encaisser ce « trauma » (passer près de la mort n’est jamais anodin psychiquement parlant), une seule chose me fait dire aujourd’hui que la grossesse peut être merveilleuse : ma seconde grossesse qui s’est déroulée alitée mais sans soucis majeurs et qui s’est terminée par un accouchement idéal (travail de 18 minutes sans péridurale). Pour résumer une heure après mon accouchement je mangeais des spaghettis bolognaise dans ma chambre…

Mais ayant vu ma mère perdre un bébé à 7 mois dans les mêmes conditions je portais en moi la fausse croyance que la grossesse était une belle galère… Nos pensées attirent ce que nous vivons ! Telle est la loi !

Ma technique pour définir ses fausses croyances

Les fausses croyances comme les croyances positives relèvent de l’Inconscient, cette part la plus aimante de vous-même créant des routines (bonnes ou néfastes) pour vous protéger de la souffrance morale la plupart du temps… Donc il vous faudra vous placer sur le plan de l’Inconscient, faire « émerger » des souvenirs enfouis pour pouvoir traiter vos croyances limitantes.

Commencez par vous isoler dans un lieu tranquille où personne ne vous dérangera. Ayez conscience d’entreprendre là un véritable Travail sur soi. Ayez un gros cahier et un stylo sur la main et agissez par année, en progressant dans le temps. Commencez par votre année de naissance. Si rien ne vous revient car vous n’avez plus de souvenirs, décrivez ce qui vous vient : une ambiance, une atmosphère, une musique, pensez à vos parents, à l’évènement de votre naissance, aux ondes que votre arrivée à enrainé dans la maison, dans la famille. Chaque souvenir est le bienvenu même s’il est faux ou fantasmé. Cherchez dans votre mémoire les événements marquants : les bons et les mauvais. Souvenez-vous de tout ce qui vous a été dit et communiqué. Voici ce que j’ai écrit dans mon carnet pour l’année 1980 (j’avais alors 5 ans) :

C’est le printemps mais il est triste. Mon grand-père que je nomme « Guégué » est mort. Je suis contente de voir débarquer mon grand-oncle qui est si drôle à Montreuil, dans l’appartement de ma grand-mère. Il emporte de grands cartons dans un camion avec mon père. Ah oui il m’offre une drôle de bague en plastique qui dissimule un système de pompe à eau pour arroser les gens et faire des blagues. Cette bague c’est une aubaine pour moi! Elle me plait bien. Mais à la fin de la journée je comprends que Guégué est bien mort et qu’il ne reviendra jamais et que, de plus, ma grand-mère se barre ! Tout ça alors qu’on vient de m’offrir une super bague ! Croyance limitante numéro 1 : « Quand on t’offre une bague, les galères ne tardent pas à venir !  » Cette croyance explique le fait que dès qu’un homme m’a offert une bague j’ai mis fin, d’une façon ou d’une autre à notre histoire, sachant que les embrouilles ne devaient pas être si loin…

Bien-sûr ce n’est qu’un exemple de fausse croyance qui ne parlera pas à tout le monde. J’ai du me défaire au fil du temps de cette croyance puisque je suis aujourd’hui en couple depuis 10 ans avec le même homme, mon mari, et que nous venons de fêter 7 ans de mariage. Mon mari m’offre régulièrement des bagues (il sait que je les adore) et je ne vois là-dedans rien d’autre que son amour et le fait de vouloir me faire plaisir.

Donc reprenez année par année, les situations scolaires, les premiers jobs peuvent aussi être très révélateurs de vos fausses croyances !

Ensuite il faudra faire un grand tri car, comme moi, vous vous rendrez compte très vite que certaines croyances qui ont été importantes pour vous à une certaine époque ont peu à peu « été démontées » naturellement. ça ne vaut pas le coup de vous repencher dessus. Il va donc vous falloir effectuer un grand tri.

Une fois le tri fait (et il comprend aussi bien entendu vos croyances positives car il va falloir les amplifier et les solidifier pour vous appuyer dessus plus souvent) il convient de numéroter ses croyances dans l’ordre d’importance (celles qui vous handicapent le plus apparaitront en premier lieu).

Ensuite il vous faudra, dans une seconde colonne, les confronter à des FAITS et les démonter à base d’exemples.

Par exemple je possède la fausse croyance qu’il y a une compétition entre les femmes au travail. Pourtant j’ai travaillé dans un magazine bien connu entre femmes et mes collaboratrices sont devenues…mes meilleures amies ! 10 ans après nous sommes toujours en contact. Ceci est bien la preuve que cette fausse croyance a été dépassée… Il n’y a aucune raison de revenir en arrière !

Le « tapping » est une façon efficace de « taper » dans la croyance. Il convient de le faire avec un coach qui vous expliquera le système.

D’autres méthodes fonctionnent aussi même si l’opposition aux faits est la meilleure façon de procéder.

Il n’y a que lorsque vous êtes certain d’avoir éliminé toutes vos croyances limitantes que vous pourrez manifester ce que vous désirez dans votre vie sans entraves.

Le résultat

Pour ma part j’ai immédiatement senti un déblocage financier. J’ai visualisé ceci : je trouvais dans la rue, au pied d’un arbre une liasse de 700 euros en billets de 50. J’ai adopté la méthode de Neville Goddard consistant à penser par la fin et à intégrer l’émotion du souhait réalisé, pendant 2 semaines, 3 à 4 fois par jour. Les 700 euros sont entrés dans ma vie, d’une façon différente, certes, mais ils sont bien là. J’ai considérablement raccourci le délai de manifestation de mes souhaits en agissant ainsi. J’ai noté une augmentation du nombre de mes clients dès le jour où je me suis plongée dans cette analyse fine de mes fausses croyances.

Savoir ce qui nous façonne et ce qui modèle nos pensées et nos désirs est donc une part incontournable quand on réalise ses rêves en s’appuyant sur la LOA…

 

Tags: , , , ,

2 réponses à Une technique pour éliminer ses croyances limitantes

  1. [...] je vous l’ai longuement expliqué lors de mon précédent article « Une technique pour éliminer les croyances limitantes », j’ai engagé un vaste travail sur moi-même (et même si je suis supervisée en tant que [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Découvrez ma musique !

Mon nouveau livre est sorti !

Pensée du jour

CET HOMME EST-IL AMOUREUX ?

Découvrez mon livre sur les Pervers Narcissiques

Découvrez mon livre sur la Perversion au travail

Découvrez mon livre sur les faux amis !

Obtenez l’Abondance que vous méritez bien ! Livre « Restaurez votre créativité » 240 pages pour assurer votre succès !

Pensée sur l’Abondance

" La mesure de votre vie ne sera pas dans ce que vous vous accumulez, mais dans ce que vous donnez ". Wayne Dyer.

Co-créez avec nous! Faites un don !

Newsletter

Chercheurs de Bonheur Ressources sur le bonheur, la loi de l'attraction, la pensée positive et l'accomplissement de soi.
Suivez-moi sur Hellocoton