Triompher n’est pas inspirer !

Le positivisme est une bonne chose. Rien n’est meilleur pour le moral que de voir le verre plutôt à moitié plein qu’à moitié vide… Lorsque le positivisme est vécu au quotidien et qu’il relève d’une véritable empathie envers le monde qui nous entoure, il fait des émules. Mais lorsqu’il n’est déployé que pour afficher une attitude triomphante, la sincérité de celui qui le prône peut être mise en doute… Voici pourquoi « triompher » n’est pas « inspirer ».

 1) Être positif c’est d’abord croire en soi et rendre des comptes… à soi-même !

 Je me sens mal à l’aise avec les gens qui affichent un positivisme triomphant et excessif devant ceux qu’ils considèrent comme plus faibles qu’eux. Exemple : j’ai deux amies, nous les nommerons Annie et Natacha, qui travaillent dans le même domaine (la mode). Annie galère depuis sa jeunesse. Ce n’est pas qu’elle soit moins talentueuse que Natacha mais elle n’ose pas aller de l’avant : son manque de confiance la rend totalement statique… Elle le dit elle-même : « Je suis une artiste mais je ne sais pas me vendre ». Natacha est aussi une fille brillante du crayon bien qu’elle soit parfois désorganisée et que l’on ressente parfois qu’elle parle « pour ne rien dire » dans le but d’impressionner de potentiels clients ou investisseurs. Elle a le don pour décrire de manière somptueuse une création tout à fait… banale ! Un soir où nous étions à un vernissage, Natacha arrive, la tête bien haute comme à son habitude. « Tu as l’air ravie » lui dis-je. « Oh oui et je peux l’être ! Je suis très fière de moi ! Je viens de monter ma boite de stylisme ! Je vois les choses en grand ! » me dit-elle, brandissant son dossier d’inscription à la Chambre des métiers, de manière triomphante devant Annie. Annie, qui n’omit pas de me dire, dans la soirée : « Tu as vu ça ! Quelle chance elle a cette fille ! Et je suis sûre qu’elle a déjà plein de clients ! ». Bien-sûr j’ai souri… J’étais coincée entre une styliste à l’ego surdimensionné et une autre affichant cruellement un véritable complexe d’infériorité. Natacha et moi sommes toutes les deux fans du Docteur Wayne Dyer, qui a, en quelque sorte, été notre « mentor » niveau motivation lorsque nous nous sommes lancées, très jeunes, dans le cruel milieu artistique… Mais visiblement, elle a omis de lire un passage qui dit « Une attitude triomphante n’inspirera jamais personne » (voir ce livre ici). Je maintiens mon positivisme et ma créativité à flot toute l’année. Parfois c’est facile car plus on est positif et plus on applique les principes d’une vie inspirée (donner pour recevoir, inspirer l’autre pour devenir inspiré soi-même), plus les événements positifs s’enchainent. Mais parfois c’est aussi difficile : janvier et février sont des mois trop sombres pour moi et même dans mes créations diverses j’ai le sentiment d’hiberner comme une marmotte ! Mais quoiqu’il arrive et quelle que soit la façon dont j’organise mon mental, à la fin du mois c’est à moi seule que je rends des comptes. Je n’ai pas besoin de faire irruption chez l’autre en brandissant un chèque ou une commande pour l’épater. Je m’éloigne toujours des personnes dont le triomphe me parait superficiel et surfait. Ce qui m’aurait inspirée aurait été que Natacha propose à Annie d’être son associée, pour la motiver et lui redonner confiance en elle. Là, j’aurais dit « Chapeau bas ! ».

 2) Le positivisme doit encourager non blesser

Ce genre d’attitude triomphante se vérifie aussi sur les réseaux sociaux. Imaginez quelqu’un qui poste tous les jours des propos ultra-positifs : « Génial, je monte ma boite », « Génial j’ai un nouvel investisseur ! », « Génial je suis interviewé ! », « Génial je pars en voyage d’affaires aux Maldives »…

Une étude menée par Hanna Krasnova et Peter Buxmann, chercheurs aux universités allemandes de Humboldt et de Darmstadt, prouve que Facebook rend malheureux, aigri et jaloux Bien-sûr, cela s’applique aux gens qui vivent dans l’ego et qui se comparent sans cesse aux autres. Lorsqu’une de mes amies part aux Maldives je me sens très heureuse pour elle. Je me dis que c’est bon pour l’Univers que certains en profitent. Mais c’est probablement parce que je ne me sens pas moins bien lotie qu’une autre… et que je déteste l’avion !

3) Le positivisme doit inspirer avant tout !

Et puis il y a les vrais positifs. Une de mes amies est une enfant abandonnée. Elle a grandi dans les foyers de la DDASS. Elle n’a pas fait d’études et a du se trouver très vite un travail. Cela fait douze ans qu’elle est serveuse dans un bar à Paris. Elle ne veut pas d’enfant, ce qu’elle explique par son abandon. Elle veut juste « profiter de la vie ». Elle vit dans un petit studio du onzième et considère avoir réalisé son rêve en quittant Saint-Denis pour Paris ! Quand elle économise un peu d’argent elle part seule en vacances en Turquie, en Tunisie etc. Le soir elle prend des cours de salsa et de yoga. Il faut la faire parler pour arriver à savoir cela ! Beaucoup la considère comme une « pauvre » fille car elle n’a pas le prétention de mener de grands projets bien visibles de tous ! Elle, considère sa vie comme merveilleuse et je pense qu’elle l’est effectivement. J’ai toujours plaisir à discuter avec elle car c’est une personne positive, qui s’est sortie seule de la galère et qui a décidé que son parcours de « galérienne » de 0 à 20 ans, méritait bien de ne plus se casser trop la tête maintenant ! Laissez-moi-vous dire que cette personne connectée m’inspire infiniment. Elle est donc infiniment plus précieuse à mes yeux qu’une styliste qui se la joue… L’humilité et la gratitude envers la vie sont positives et inspirantes. Pensez à des personnes comme l’Abbé Pierre, Mère Theresa ou à ces gens qui ont sauvé des enfants des chambres à gaz et dont tout le monde a oublié le nom…

Pour terminer cet article je voudrais partager avec vous la biographie d’une personne inspirante dont voici la photo.

Irena Sendler est récemment décédée, à 98 ans. Toute jeune, elle demanda expressément pendant la seconde guerre mondiale à être envoyée dans le Ghetto de Varsovie, comme « plombier » avec l’idée en tête de sauver les enfants des mains des nazis en les cachant dans le fond de sa boite à outils. Boite qu’elle transportait à l’arrière de sa voiture… Son chien avait été dressé pour aboyer à la sortie du ghetto pour camoufler les voix des petits… Elle sauva ainsi 2500 enfants. Elle fut arrêtée et les nazis lui brisèrent les jambes, les bras et la torturèrent mais elle retint tous les noms des enfants et plaça la liste dans une jarre en verre enterrée dans son jardin. Ainsi elle pu contacter les parents quand la guerre fut finie. On la proposa pour le prix Nobel de la Paix mais elle ne fut jamais retenue… Le prix qui lui revenait revint à Al Gore pour son film sur le réchauffement de la planète… Personnellement je ne me sens pas inspirée par le dit film… Triompher n’est décidément pas inspirer !

Bien amicalement, restons connectés!

Pour aller plus loin :

—————————————————————————————————

Copyright 2013 Céline Schmink

Pour vous procurer les livres de Céline Schmink : www.chercheursdebonheur.com/acheter-mes-livres

Pour commander une rédaction personnalisée : www.laredactrice.com

Auteur : Céline Schmink

Artiste complète (écriture, danse, composition pour interprètes sacem) et auteur (développement personnel, romans, arts), Céline Schmink intervient régulièrement auprès de publics variés en tant que Pédadogue en danses (salsa et butoh) et Professeur de Technique Nadeau. Cette passionnée du mouvement, « choréauteur », propose un coaching par la danse butoh : ce processus permet à l’artiste en quête de lui-même ou de renouveau de développer son propre langage corporel, de dépasser ses blocages et de booster sa créativité. Son blog est dédié à la quête du Bonheur dans la vie personnelle et professionnelle. Céline Schmink est, en outre, la créatrice des méthodes « Restaurez votre créativité, accomplissez-vous dans vos dons au quotidien » et « Je danse le Modern’Tsifteteli » . C’est, enfin, une passionnée de pensée positive et de préparation mentale !

 

Retrouvez un nouvel article sur l’accomplissement de soi chaque lundi !

© tan4ikk – Fotolia.com

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Pensée du jour

CET HOMME EST-IL AMOUREUX ?

Découvrez mon livre sur les Pervers Narcissiques

Découvrez mon livre sur la Perversion au travail

Découvrez mon livre sur les faux amis !

Obtenez l’Abondance que vous méritez bien ! Livre « Restaurez votre créativité » 240 pages pour assurer votre succès !

Pensée sur l’Abondance

" La mesure de votre vie ne sera pas dans ce que vous vous accumulez, mais dans ce que vous donnez ". Wayne Dyer.

Co-créez avec nous! Faites un don !

Newsletter

Chercheurs de Bonheur Ressources sur le bonheur, la loi de l'attraction, la pensée positive et l'accomplissement de soi.
Suivez-moi sur Hellocoton