Quand les morts nous parlent et souhaitent notre bonheur

On ne peut croire à la force de l’Univers et à l’application parfaite de la Loi de l’attraction sans posséder une sensibilité spirituelle. Nous sommes une sphère d’énergie contenue dans un corps de chair et de sang. Lorsque notre corps arrive en fin de route et que nous le quittons, l’énergie demeure. C’est pourquoi les signes accordés par nos défunts ne sont pas rares. Cependant beaucoup de gens sont trop absorbés par leur vie matérielle pour y prêter attention. Cela est dommage surtout qu’il doit falloir des efforts monstrueux à nos défunts pour arriver à communiquer avec nous de l’au-delà.

J’imagine déjà la foudre s’abattre sur moi à ces paroles. Mais peu importe. Une communauté qui forcerait ses membres à abandonner ses croyances en l’au-delà ne serait pas une église digne de ce nom… D’ailleurs les églises sectaires ne sont pas ce qui manque en région parisienne… Les églises qui affirment -entre autre- que le yoga est « l’œuvre du diable » ou qu’il ne faut pas prier les morts ont vraiment les idées très très courtes et sont fermées selon moi! Journaliste en religion pendant près de 7 ans je les connais bien… Ainsi que leur petit discours sectaire et leurs enveloppes bien organisées pour récolter la dime de ceux à qui elles ont lavé le cerveau à force de bla-bla… « Sola fide, sola scriptura », laissez-moi douter de leur bien-fondé… Dans certaines églises et je pense particulièrement aux églises protestantes évangéliques que j’ai beaucoup fréquentées, un tel discours porterait immédiatement à controverse. « Laissons les morts aux morts… » Et pourtant dans l’église catholique il n’est pas rare de rencontrer des prêtres qui communiquent régulièrement avec leurs défunts.

Communications spontanées

Je tiens à rappeler que les signes que nous pouvons recevoir spontanément de l’au-delà n’ont rien à voir avec la pratique spirite. Je ne pare pas ici de communications provoquées et attendues. J’ai tout de même remarqué plusieurs choses : j’arrive à obtenir des signes manifestes lorsque je demande spontanément un signe. Pour exemple, lorsque je dis : « Comme aimerais recevoir un signe de telle ou telle personne ». Souvent 5 mn après je n’y pense même plus mais le signe lui intervient. Il peut intervenir dans la journée, le soir ou le lendemain. C’est toujours quand je n’y pense plus que le signe intervient. Nous pouvons ainsi demander des conseils à nos défunts, sans penser toutefois qu’ils possèdent la vérité totale et infinie… Les conseils reçus peuvent être ceux d’un père à son enfant, d’un ami à une collègue etc. Ils ne sont pas forcément porteurs de prédictions… Non, le défunt ne va pas vous communiquer les bons numéros du loto… Là où il se trouve le matériel n’existe plus. C’est un aspect qu’il ne prend plus en compte.

Un spectre me touche les pieds!

Sans être médium, j’ai toujours eu des signes des personnes défuntes. Cela a commencé très tôt dans mon enfance. Il m’est arrivé de voir à deux reprises, dans la maison familiale, des êtres composés de pointillés très brillants. Le premier portait un chapeau et un costume napoléonien et se tenait droit à côté d’une colonne. Je suis tombé nez à nez avec lui un soir où je descendais dans notre sale à manger. Je devais avoir une douzaine d’années. Je commençais à m’intéresser à la religion et au paranormal. Quelques années plus tard, en début de soirée, alors que j’étais en pleine révisions du baccalauréat, je décidais de m’allonger cinq minutes sur mon lit. Bien-sûr je m’endormais presque immédiatement. Je fus réveillée par des gestes ressentis sur mes pieds ! J’ouvrais les yeux, m’asseyais dans mon lit quand je voyais, assis sur le siège de ma coiffeuse le même homme, tout de pointillés brillants. Je le regardais et il demeurait là environ 1mn30, moins de deux minutes en tous cas. J’eus cette fois le loisir de voir de quelle manière il émanait. Il y eu ensuite d’autres épisodes du même genre…

Un jeune américain décédé qui irradie de lumière

En vacances à Los Angeles, je me rendis au lieu où mourut l’un de mes acteurs favoris. Je me sentis alors envahie d’une énergie incroyable. Malgré la chaleur du mois d’août, je me sentis d’un seul coup pleine d’entrain, chargée de vitalité. Le soir, en me rendant à la douche du camping où je logeais, je vis sortir un garçon qui semblait être son sosie. Il ne semblait pas humain. Il « irradiait » de lumière. Je m’arrêtais, me retournais et nous nous regardions. Il se dirigea vers les tentes tout en disparaissant. Le même phénomène m’arriva au cimetière du Père Lachaise à Paris. Un homme d’une autre époque portant une longue redingote noir apparut au détour d’une tombe. I possédait la même aura de brillance. Il prononça quelques mots et se volatilisa.

« Ne vous asseyez pas sur votre grand-mère morte! »

Quelques années plus tard je travaillais dans un hôpital comme animatrice, dans un service de fin de vie. Il y avait à de nombreuses personnes atteintes d’Alzheimer. Parmi les patientes il y avait une dame d’environ 80 ans qui n’avait jamais parlé depuis que j’étais arrivée deux ans auparavant. Je m’asseyais à côté d’elle pour remplir mes fiches de fin de journée. Au moment où j’allais poser mes fesses sur le siège, elle se mit à crier : « Attention ! Vous allez vous asseoir sur votre grand-mère ! ». J’étais sciée car c’était bien la première fois que j’entendais une phrase complète sortir de sa bouche. Je commençais, en riant, à la questionner : « Ma grand-mère ? ». « Oui, votre grand-mère, Yvonne » me répondit-elle. C’était bien le prénom de ma grand-mère maternelle ! je la questionnais encore : « Comment est-elle ? ». Elle me répondit : « Elle vous ressemble mais avec les cheveux frisés. Et aussi, elle prie comme vous ! ». Je venais de reprendre mes études de théologie et je faisais un effort particulier sur la prière… Et ma grand-mère était typée brune comme moi mais avait, elle, effectivement les cheveux frisés… Le lendemain matin je téléphonais à mon père pour lui raconter l’événement. Il n’en revint pas ! Il me dit : « Je n’avais jamais reçu de signe de ma mère. Aussi il y a deux jours j’ai demandé à en recevoir un ! Et c’est toi qui l’a reçu et qui me l’adresse ! ». Je précise que je n’ai jamais connu ma grand-mère paternelle, morte avant ma naissance.

Un petit mot de l’au-delà

Peu de temps après la mort de ma grand-mère maternelle, alors que je rentrais de l’école où je venais de déposer mon fils, par un chemin de campagne, je vis un papier au sol. Comme il commençait à pleuvoir je n’entrepris pas de le ramasser. Je passais devant mais ce papier semblait m’obséder. J’entendis une voix venue de nulle part qui disait : « Ramasse-le ! ». je le ramassais donc. Dedans il y avait inscrit : « Je t’aimerai toujours. Ton amie. Louise ». C’était bien le prénom de ma grand-mère mais l’écriture était enfantine. Comment ce papier était-il arrivé ?

Je ne compte pas non plus le coup de la boite à bijoux musicale ouverte. C’est ‘endroit où je garde les photos de mes grands-parents et souvent alors qu’il n’y a personne dans la maison je la retrouve ouverte et en action mélodique…

La fée du logis

Récemment j’ai perdu ma bague de fiançailles dans la maison. Je l’ai cherché partout pendant deux semaines. Mon amoureux était un peu fâché. Le jour où j’ai commencé à me dire que la bague était bel et bien perdue, je me dirigeais vers la tablette du miroir de la salle de bain que j’avais maintes fois inspecté, vidé, nettoyé dans le but de la retrouver, sans succès et la bague était là, juste devant, posée… Je questionnais mon fils et mon ami mais personne ne savait que je l’avais retrouvée. Quelqu’un l’avait posée là et ce n’était pas l’un de nous ! Personne n’était venu à la maison depuis…

La communion des saints

Les défunts nous restent liés. Le corps n’est plus mais leur énergie demeure et ils nous précèdent dans la rencontre avec Dieu. Nous pouvons continuer notre relation avec les morts dans la prière. L’ Eglise catholique nomme ceci la « communion des saints » .

Les signes qu’ils nous adressent peuvent être de l’aide pure comme dans le cas de la bague, des signes de reconnaissance comme celui adressé par ce jeune acteur décédé qui a probablement apprécié qu’une étrangère passe ses vacances à remonter sur ses traces jusqu’au lieu fatal. Les signes qu’ils nous adressent sont personnels. Quelqu’un d’autre que vous ne peut comprendre leur teneur.

Ces signes nous aident à surmonter la séparation. Il faut les accepter tels qu’ils sont sans chercher à les adapter à notre monde matérialiste.

Pour aller plus loin :

Interview du Père Brune

Hélas qu’avons nous fait de son amour ?

CD audio « Au-delà de la mort »

Tags: , , , , ,

33 réponses à Quand les morts nous parlent et souhaitent notre bonheur

  1. Mimone dit :

    Il y a des moments que je vois des défunts. Comment faire face a tout sa.

    • chercheursdebonheur dit :

      Cet article ne parlait pas vraiment de « voir » des défunts de visu mais plutôt d’être attentif aux signes qu’ils peuvent nous adresser. Les visions, quelles qu’elles soient, peuvent avoir différentes explications ou sources. Anémies, dépressions, baby blues peuvent les provoquer. Si cela vous inquiète pourquoi ne pas en parler directement à un psychologue ou à un sophrologue, ou à un spécialiste de médecine douce, ils sont souvent plus portés sur les phénomènes paranormaux ou du moins ne sont pas fermés à cela ?

  2. Marinee2302 dit :

    Merci beaucoup pour ce témoignage d’une personne qui a vécu des signes et qui a beaucoup a faire apprendre aux autres

  3. David SETBON dit :

    Bonjour,

    Depuis que ma mère nous a quitté récemment javoue etre complètement perdu et anéanti au point de me demander comment je vais pouvoir vivre sans sa presence. Notre relation etait ultra fusionnelle et j aurais vraiment besoin d aide s il vous plait. Besoin de savoir si elle me voit si ell e est près de moi si elle m entend et comment puis je l y prendre pour lui parler, dans ma tete, comme si elle etait la… un tas de questions auxquelles je veux croire plus que tout mais qui me hantent tant les reponses me sont inconnues.
    Merci infiniment

    • chercheursdebonheur dit :

      Bonjour David,
      Malgré le fait que je pense que les morts nous adressent des petits signes, j’ai récemment vécu une expérience « contraire ». En cherchant à trop en demander aux disparus (surtout ceux qui sont partis d’une mort soudaine), on court le risque de les retenir à notre niveau et de les empêcher d’aller vers la pleine lumière, celle qu’ils méritent après leur passage chez nous. Le processus de deuil est long. Il faut l’accepter même si certains jours on « subit » davantage qu’on accepte. Si vraiment vous souhaitez renouer le contact avec elle, il existe quelques médiums qui le font. Dans ce cas, comptez sur les signes pour vous indiquer le bon car les charlatans prêts à exploiter la peine des autres ne manquent pas. Dans chaque évènement négatif vous pouvez aussi décider de voir une possibilité d’évolution. Vivre sans votre mère peut vous apprendre beaucoup sur vous-même et parfois même les décès des proches initient de nouveaux départs. A méditer peut-être. Bon courage dans cette épreuve.

    • Virginie Bert dit :

      Bonjour David. Je tombe par hasard sur ce site. Ma mère est décédée depuis14mois. Nous étions, nous aussi fusionnelle. Cela fais un an que je consulte un psy…j ai évolué mais. Je suis comme vous, j attends des signes. J ai des doutes. J ai peut être reçu des signes que je rejettent par doutes. Je réclames des signes si cela est possible, des signes plus fort. Ou en êtes vous a ce jour. J aimerais discuter avec vous. Même si votre message est assez ancien…merci de votre compréhension.
      Virginie

  4. Sandra dit :

    Bonjour j’ai perdu mon cousin de 20 ans d’un accident de voiture en revenant de son travail. Cela fait 8mois hier que je ne cesse de penser a lui , au point que pour moi c’est une habitude et c’est devenue comme une présence constante. Plusieurs phénomes se sont passer : télé qui s’éteint et s’allume toute seul, je reve beaucoup de lui, des souffles frais sur moi, et il y a quelques jours on chat a senti les deux tee-shirt que j’ai pu récuperer de mon cousin et il a fait a fait un bon en arriere et est parti tout doucement avec la crete sur le dos ,ainsi que plein d’autre phénomene …comment dois je le prendre ??

  5. Sandra dit :

    Bonjour j’ai perdu mon cousin de 20 ans d’un accident de voiture en revenant de son travail. Cela fait 8mois hier que je ne cesse de penser a lui , au point que pour moi c’est une habitude et c’est devenue comme une présence constante. Plusieurs phénomes se sont passé : télé qui s’éteint et s’allume toute seul, je reve beaucoup de lui, j’ai des souffles frais sur moi, et il y a quelques jours mon chat a senti les deux tee-shirt que j’ai pu récuperer de mon cousin depuis peu et il a fait un bon en arriere et est parti tout doucement avec la crete sur le dos tout en les regardan ,ainsi que plein d’autre phénomenes …comment dois-je le prendre ??

    • chercheursdebonheur dit :

      Bonjour,
      C’est un peu complexe pour moi de vous répondre là-dessus.
      J’ai été très longtemps (depuis l’enfance) attachée aux signes de nos disparus mais récemment, ayant perdu encore des proches, je me détache un peu de cette croyance même si je dois admettre qu’il y a effectivement quelque chose.
      Vous êtes toujours dans une phase de deuil entrainée par une mort brutale et inattendue.
      C’est peut-être un peu tôt pour en tirer des conclusions.
      Tout est énergie et des énergies (disparus, pensées, sentiments) sont présentes autour de nous, c’est certain.
      Mais selon moi les vrais signes ne se manifestent que lorsque nous avons accepté la disparition et qu’il nous est possible d’en parler normalement et sans émoi. C’est à chacun de ressentir si son disparu est là ou pas, si le signe adressé lui ressemble ou non.

      Bonne continuation.

  6. Nérina dit :

    Bonjour,

    depuis la  » délocalisation  » de mon homme en 2011 bien des évènements ont eu lieu par divers signes me rassurant sur la continuité de la vie après la morts du corps, ce qui par ailleurs m’a fait écrie un livre.
    Cependant, ce dimanche 14 février il c’est produit quelques chose d’invraisemblable, e t j’avais été seule, sans témoin, j’aurais certainement conclu a une hallucination.
    STP lisez l’article en lien et objectivement (on peut y laisser des commentaires) dites- moi objectivement, ce que vous ressentez. Les photos ont été prises au m^me moment : http://vague-a-la-vie.over-blog.com/

    • chercheursdebonheur dit :

      Très joli signe d’amour depuis l’Au-delà, en ce jour de St Valentin, votre conjoint a pensé à vous, à votre demande. C’est le genre de signe que je peux souvent constater de la part d’êtres chers disparus ou même de Dieu. Dans une situation de désespoir j’ai fait la même demande que vous et un petit coeur de papier rose (ceux qu’on utilise comme confettis pour les mariés) s’est posé à mes pieds. Quelques jours plus tard, je conversais avec l’homme de ma vie, le vrai ! Bonne continuation à vous.

  7. garcia dit :

    Bonsoir voilà j’ai perdu mon père il y a 4 ans et il y a quelque mois j’ai fai ùn rêve bizarre j’ai rêvé que j’allais au paradis pour faire une visite à mon père je l’ai vu j’ai pu le serre dan mes bras je voulais savoir si vous savoir ce que cela peut signifier merci d’avance

    • chercheursdebonheur dit :

      Bonjour,
      Je pense que c’est une façon pour lui de vous dire que vous n’êtes pas seule et qu’il pense toujours à vous. Les morts se manifestent souvent dans des songes d’amour, de compréhension mutuelle et d’apaisement.
      Bonne continuation à vous et bon courage. La séparation est une étape qui peut, aussi, faire grandir et faire ressortir le meilleur de nous dont la compassion… Restez attentive aux signes qui vous guident.

  8. Ndaya Denise dit :

    J’ai rêvé de mon défunt mari qui me demander de lui enlever les aiguilles sous les pieds pour qu’il marche et je le fais,il s est mis debout et a marché.

    • chercheursdebonheur dit :

      Allégorie de votre propre deuil. Vous vous enlevez des soucis et des préoccupations dans la vraie vie et laissez « partir » votre mari. Il s’éloigne et votre deuil est en marche. C’est ma humble interprétation.

  9. varé dit :

    bonjour ma fille s est pendu dans sa douche il y a peu et depuis j’ai eu une tache d eau en bordure de table sur ma nappe sans qu il y est de fuite chez moi et pas d eau proche et j’ai été chez une amie et parlant de ma fille et quelques jours après cette amie avait aussi une tache d eau en bordure de son canapé pouvez vous me dire ce que cela signifie merci.

    • chercheursdebonheur dit :

      Bonsoir,
      Cela pourrait être un signe d’elle. C’est comme cela que j’interprèterai cet évènement mais je ne suis pas médium du tout. Si sa triste disparition est récente c’est possible qu’elle soit encore là, entre deux mondes, qu’elle ait regretté son geste. Je sais que des « passeurs » existent. Franchement je n’en connais pas mais il y a peut-être quelque chose à creuser de ce côté. Bon courage à vous.

  10. varé Claude dit :

    Merci de votre réponse

  11. Coco dit :

    Bonsoir. Mon mari est parti le 15 septembre dernier. Il avait 62 ans. Il était malade depuis 4 ans et je lui avais dit « je te sauverais ». Mais je n’y suis pas arrivée. Nous étions 8 dans sa chambre d’hôpital pour l’accompagner: moi, nos deux enfants, deux de ses frères, une belle-sœur, deux neveux. Cet homme était si aimé que malgré la crainte et le refus de la mort nous avons voulu être auprès de lui, à côté de lui. J’ai souvent rêvé de lui, peu après son départ, qu’il n’était pas mort et lui non plus ne le pensait pas. Je l’ai vu allongé, avec des larmes dans les yeux et je lui ai dit « tu me vois ». Il m’a dit « oui ». Alors je lui ai dit « lève-toi et viens avec moi ». Il s’est levé et nous nous sommes promenés tous les deux. C’est comme s’il voyait encore à travers mes yeux. Personne ne le voyait, sauf moi et cela nous suffisait. Il voulait m’acheter une bague en or. Et puis nous sommes rentrés chez nous même si ça ne ressemblait pas à notre maison. Nous sommes passés devant notre fille qui ne l’a pas vu. Nous nous dirigions vers notre chambre pour être seuls lui et moi. Et je me suis réveillée. C’était un rêve merveilleux. Mais depuis quelque temps, je ne rêve plus de lui. Je souhaite qu’il soit heureux mais nous étions tellement accros lui et moi que je suis complètement déboussolée qu’on nous ait séparés. J’ai 56 ans. J’ai toujours été extrêmement romantique. Il l’est devenu lui aussi. J’aimerais tant le savoir tout près de moi mon cher petit mari. Je crois que nous nous sommes davantage aimés en vieillissant que lorsque nous étions jeunes. J’ai peur qu’il m’oublie, qu’il ne pense plus à moi. Moi, je continue à vivre pour les enfants, les petits-enfants. Je ne veux pas leur causer encore un aussi grand chagrin que celui qu’ils ont connu en perdant leur papa et papi même si les petits-enfants sont petits, quasi 3 ans. Oh, comme je voudrais tant qu’il me parle, qu’il me dise qu’il m’aime encore. Juste qu’il me dise qu’il est à côté de moi et qu’il m’aime toujours.

    • chercheursdebonheur dit :

      Bonjour Coco,
      Que vous dire ? Je ne vais pas vous servir le « Il aurait voulu ceci ou cela » car je ne connaissais pas votre mari. Cependant j’imagine très bien la dureté et la détresse de ce que vous vivez actuellement. On parle de « faire le deuil » mais sur le moment cela revient pour la personne meurtrie à « abandonner » le disparu. Non, je pense simplement que vous avez eu la chance de vivre une histoire merveilleuse et romantique et que cela n’est pas offert à tout le monde. Aujourd’hui vous êtes désemparée car la mort du conjoint c’est 100% de peine et de stress. Vous avez des enfants et des petits enfants qui vont vous tenir, par la force des choses et la vie au quotidien, la « tête hors de l’eau » si je puis dire. Il est encore trop tôt pour vous lancer dans de grandes résolutions mais je vous conseille de favoriser le calme et le souvenir car c’est le moment. Prenez votre temps. Prenez le temps de vous remémorer les bons moments et ensuite peut-être pourrez-vous remonter un peu plus loin dans le temps, à vos rêves d’enfant, de jeune fille. Et alors, si la sérénité d’esprit est atteinte, peut-être trouverez-vous dans tout cela ou en vous un « nouvel appel », fort différent de celui que constitue la vie à deux mais qui sait… Peut-être irez-vous vous promener dans un endroit que vous n’avez pas eu le temps de visiter avec votre mari. Soyez attentive aux signes car forcément il y en aura. Ne cherchez pas à faire des « choses dont votre mari serait fier ou heureux » mais faites simplement ce qui vous donne envie de survivre à cette épreuve. 4 ans de maladie c’est très long. Vous n’avez rien à regretter. Il est parti dans la paix et l’amour et vous avez mis à sa disposition toutes vos ressources. Aujourd’hui c’est à vous de vous reposer, de souffler, de digérer ces 4 années terribles pour repartir non pas du bon pied, ce serait illusoire de dire cela, mais de la façon qui vous conviendra la mieux. Il vous faudra prochainement trouver votre mode de fonctionnement seule ce qui n’est pas évident mais vous pouvez aussi décider que cette période qui s’ouvrira à vous peut être enrichissante, positive, malgré tout. Nous avons tous le droit d’être heureux « malgré » surtout si nous sentons que nous avons fait notre maximum. Ne craignez pas que votre mari vous « oublie ». L’Autre Monde ne connait pas, à en croire le peu de gens qui en sont revenus, les valeurs d’abandon, d’oubli, de détachement de notre monde terrestre. Le temps n’y passe pas de la même façon. Prenez soin de vous. Bon courage. Céline

  12. Coco dit :

    Merci pour votre réponse Céline. La paix, je ne la connais pas encore. J’aurais voulu que tout soit différent, que l’on se repose tous les deux. On l’avait bien mérité. Mais ce ne sera jamais comme ça. Je crois que je ne pourrai être bien que le jour où lui-même me dira qu’il est bien. C’est un peu comme s’il devait me rassurer ou me donner le feu vert. Et il ne me dit rien. C’est le vide. Je me persuade que tout a un sens sinon ce serait absurde. Alors, quels que soient les desseins de notre existence ici-bas, cette passerelle entre notre monde et le leur, pourquoi ne nous est-il pas permis de mieux l’entrevoir? Certains la connaissent et pas d’autres. J’aimerais la connaître, établir un lien avec lui pour justement peut-être moins culpabiliser moi qui suis encore vivante et pas lui. Je suis parfaitement sensée, plutôt rationnelle mais remplie d’interrogations, depuis toujours. Je ne connais pas la légèreté en ce sens que je ne suis pas futile. J’aime les gens mais j’aime bien ma solitude pour penser, m’interroger, attendre des réponses aux mille et une questions que je me pose. Mon mari m’a raccroché à la vie en ce sens que j’ai connu une vie de famille pas forcément facile mais elle m’a par la force des choses permis de donner le meilleur de moi-même à tout mon petit monde, mari, enfants, parents, sœur et tant d’autres. Je me dis que le sens de ma vie est peut-être là: m’occuper de tout mon petit monde, être toujours là pour eux. Quant à mes rêves de jeune fille c’étaient les voyages. Ah, j’aurais bien aimé parcourir le monde pour découvrir tant de belles choses, partir à la recherche de toutes ces civilisations anciennes, marcher sur les pas de ceux qui nous ont précédé. Avec mon mari nous avons pu partir seuls tous les deux et même une fois assez loin, à Venise, pour nos 25 ans de mariage. Comme il avait aimé! Il avait dit à ma fille qu’il voulait se remarier avec moi à Venise! Je lui avais communiqué tout mon romantisme. En ce moment j’aimerais revenir à Venise et marcher sur les lieux que nous avons découvert ensemble. C’est à un âge mûr que nous avons pu avoir ces moments privilégiés. Et c’était fantastique! Comme si nous étions jeunes, libres, deux ados en voyage! C’est étrange parce que nous étions tellement différents dans nos goûts et nos pensées mais nos 35 ans de vie commune malgré les difficultés de la vie et parfois les doutes nous auront permis de nous raccrocher l’un à l’autre comme nous ne l’avions jamais été lorsque nous étions jeunes. Je ne crains pas la solitude. Je l’apprécie même. C’est cette barrière entre l’ici et l’ailleurs qui me blesse profondément. J’envie celles et ceux qui peuvent la franchir et qui ont la chance de pouvoir communiquer avec leurs chers disparus. Juste une fois pour après me sentir plus légère et être en harmonie avec cette vie ici-bas. Me cela le sera t-il permis un jour?

  13. CAROLE dit :

    bonjour
    Nous avons perdu nos parents il y a 18 mois à 15 jours d’intervalles , nous avons du nous résigner a vendre leurs maison, c’était la maison de mon enfance et j’ai ressentit cette vente comme une déchirure Et j’ai l’impression que mes parents sont toujours dedans. j’ai pris des photos de toutes les pièces et dans certaines on voit nettement des points lumineux inexplicables . j’ai mis les photos de la maison sur facebook et souvent en l’allumant mon pc je tombe pile poil dessus comme sI on cherchait à me faire est un signe !! je ressens aussi des choses bizarres des fois tel que des objets qui disparaissent alors que personnes n y a touche et qui réapparaissent comme par enchantement ‘( mon père adorait faire ce genre de farce) pensez vous qu’on cherche a entrer en contact avec moi ???

    • chercheursdebonheur dit :

      Bonjour,
      Ce sont des points lumineux assez larges avec des « trainées » style étoiles filantes ? J’ai également eu ce phénomène suite à la perte d’êtres chers. Tant que vos parents ressentent votre détresse, ils pourraient (d’après certains ouvrages) se tenir encore près de vous et attirer votre attention avec des petits signes assez proches des blagues qu’ils faisaient de leur vivant. Personnellement je crois qu’il faut laisser aller ceux qui sont partis. Mais j’ai trouvé pas mal de ressources sur le sujet ici : http://www.cslak.fr/initiation-cours-dispenses-au-centre . Bon courage. Céline

  14. Romuald dit :

    Bonjour, Depuis le décès de mon père il se passe certaines choses, dont une que j aimerais avoir votre avis car j’ai ressentie de la peur. Il y a deux jours j’ai appelé ma mère qui habite au Portugal, elle ne m a pas reconnu au téléphone car à la place de ma voie c était une voie d’homme , la dernière phrase que je lui ai dit ne correspond pas du tout à ce qu’elle a entendu. Merci à vous

    • chercheursdebonheur dit :

      Bonjour,
      C’est possible que ce soit une manifestation de votre père qui ne saurait pas qu’il est décédé. J’ai 2 témoignages mettant en exergue une transmission de message par téléphone :

      1/ Une femme qui quitte ses parents et rentre en voiture chez elle. Elle leur dit qu’elle fera sonner 3 fois leur téléphone en rentrant pour leur dire qu’elle est bien arrivée. Vers 23h00 le téléphone sonne 3 fois donc les parents vont se coucher rassurés. Pourtant leur fille s’est tuée sur la route vers 22h00 et n’est jamais rentrée chez elle. Malgré tout, son « âme » a passé le coup de fil par habitude.

      2/ Un homme téléphone à sa soeur qui est religieuse. Il lui téléphone au couvent 1 fois par semaine et tombe toujours sur la Soeur X qui est au standard et lui passe l’appel. Cette fois-ci il téléphone et dit à sa soeur « J’ai eu Soeur X en ligne, j’ai un peu discuté avec elle avant qu’elle me passe l’appel ». Sa soeur lui apprend que Soeur X est morte la veille… Soeur X continuait de faire son boulot même décédée…

      Donc, sachant cela, oui c’est plausible. C’est juste mon avis. En ce domaine rien n’est sûr ni prouvé bien-sûr. Nous ne pouvons que nous fier à nos intuitions.

      Bonne continuation.

  15. crepe crèpè dit :

    ma fille est decedee le 1e mai 2015 j aimerai savoirsi elle voient que sont pere ma quitter apres les funeraille croyer vous quelle serait pour quelle chose pour la separation

    • chercheursdebonheur dit :

      Bonjour,
      Eh bien si on croit au fait que les morts nous accompagnent alors oui elle constate votre séparation. Ce n’est cependant pas de sa faute. Le deuil provoque chez chacun des sentiments équivoques et complexes et des ruptures, parfois temporaires. Bon courage.

  16. Vivi dit :

    Bonjour j’ ai perdu ma maman le 29 septembre 2016 et je suis très malheureuse.Je l’ ai accompagné jusque-au bout et depuis je rêve de maman toutes les nuits .Je voudrai savoir si elle nous voit et si elle est bien. Merci de votre réponse.

    • chercheursdebonheur dit :

      Bonjour,
      Je ne suis pas voyante hélas mais si vous l’avez accompagnée et qu’elle est partie dans la sérénité et le calme il n’y a pas de raison pour qu’elle n’aille pas bien. Personnellement je pense que nos défunts nous accompagnent le temps nécessaire puis qu’il faut accepter de les laisser partir vers une plus grande lumière, évolution naturelle. Les fêtes de Noël sont éprouvantes lorsqu’on a perdu un proche récemment. Je vous adresse des ondes positives. Repassez par ici pour donner des nouvelles dans quelques temps. Céline

  17. Kalyane dit :

    Bonjour,

    Deux mois passés, ma tante, de qui j’étais très proche, est décédée. Deux semaines après son décès, elle est venue me « visiter » un matin au réveil, pour me dire que tout allait bien et que tout se passerait bien. Je savais de quoi elle parlait. Depuis ce temps, elle me visite régulièrement, et c’est toujours très réconfortant. Ce matin, par contre, elle m’a demandé de faire un message à son fils sur un secret de famille. Personne ne le sait sauf moi. J’hésite à le lui dire, parce que je n’ai aucune preuve sauf son message et quelques conversations que j’ai eues avec elle avant son décès. Dois-je lui en parler?

    • chercheursdebonheur dit :

      Bonjour,
      Donc vous êtes la seule au courant. Ce doit être compliqué de porter seule ce secret. Il faut vous poser cette question : Quelles seront les conséquences pour vous, pour votre cousin et pour votre famille si vous révélez ce secret ? C’est la piste à explorer avant de « parler »… Bonne continuation. Céline

      • Kalyane dit :

        Merci de votre précieux conseil. Les visites se poursuivent et la pression est de plus en plus forte pour que je révèle son secret. Je vais me laisser un peu de temps et me poser les questions que vous me suggérez. Porter seule ce secret est difficile, en effet. Merci encore!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Pensée du jour

CET HOMME EST-IL AMOUREUX ?

Découvrez mon livre sur les Pervers Narcissiques

Découvrez mon livre sur la Perversion au travail

Découvrez mon livre sur les faux amis !

Obtenez l’Abondance que vous méritez bien ! Livre « Restaurez votre créativité » 240 pages pour assurer votre succès !

Pensée sur l’Abondance

" La mesure de votre vie ne sera pas dans ce que vous vous accumulez, mais dans ce que vous donnez ". Wayne Dyer.

Co-créez avec nous! Faites un don !

Newsletter

Chercheurs de Bonheur Ressources sur le bonheur, la loi de l'attraction, la pensée positive et l'accomplissement de soi.
Suivez-moi sur Hellocoton