Protéger sa vie privée des personnes intrusives

Beaucoup de gens se plaignent d’être critiqués ou sans cesse « conseillés » par les autres. Et quand les « conseilleurs » et les critiqueurs notoires sont des personnes intrusives, la lutte peut vite devenir infernale. J’ai tendance à croire que quand quelqu’un (que vous connaissez peu ou au contraire très bien) se permet de vous faire des réflexions sur votre vie, votre style de vie, votre look ou même vos « travers », c’est que… vous lui avez donné le Mode d’emploi pour le faire ! Explications.

Dans le fond (comme dans la forme) il y a dans le problème de l’intrusion répétée dans la vie privée,  certains éléments du « trop bon, trop con » comme on dit vulgairement qui refont surface régulièrement… Lorsqu’on est trop gentil on offre beaucoup de pouvoir à l’autre. On n’ose pas dire Non. Et donc on perd le contrôle sur son temps mais aussi sur sa vie. Et, croyez-moi, si vous perdez le contrôle sur votre vie, d’autres personnes le récupéreront à votre place ! Si vous ne savez pas dire « Non je ne veux pas aller au ciné ce soir » à une amie collante, alors c’est elle qui décidera de votre soirée. Ce n’est qu’un exemple anodin mais cela se vérifiera bientôt dans toutes les sphères et strates de votre vie. En n’osant pas dire Non au boulot, 5 mn avant l’heure de partir, vous perdrez de votre temps libre… Mais il y a pire, en ne disant pas Non aux personnes intrusives de votre entourage (amis, relations, famille, belle-famille…) vous ne serez ABSOLUMENT PAS respecté. Vous pensez « être sympa » en répondant toujours présent ? C’est une grave erreur car les gens n’accordent de valeur qu’aux actes qui leur coûte quelque chose. Allez promener gratuitement le chien de votre voisine par exemple. Bientôt elle prendra cela comme un dû. Elle respectera infiniment plus le professionnel des toutous qu’elle paye 20 euros de l’heure pour faire le même job parce que « c’est son métier », parce que « c’est cher donc c’est mieux fait » etc.

J’ai mis du temps à comprendre certaines choses concernant la présence de personnes intrusives dans ma vie :

1) Elles ont l’oeil partout lorsqu’elles sont chez vous. Elles ne cherchent pas à vous complimenter (« Oh le joli vase! ») mais sont en quête d’indices sur votre vie actuelle ou sur votre passé et de toute chose qui pourrait plus tard vous mettre dans l’embarras ou démontrer qu’elles ont raison. Pour exemple la première fois que j’ai invité des membres de ma nouvelle belle-famille chez moi, la soeur a remarqué que j’avais un énorme vanity professionnel Alvarez très bien rempli (j’avais un temps travaillé dans un établissement de santé comme animatrice et je m’occupais notamment des ateliers de maquillage. Ces produits je les avais payés moi-même considérant que c’était un petit plus de travailler avec de bons produits et de faire plaisir aux patientes dont la vie n’était pas gai…). Quelques mois plus tard, lors d’un repas où j’affirmais dépenser peu d’argent en cosmétiques (ce qui est vrai d’autant plus que je suis blogueuse et qu’on m’offre toutes les nouveautés), la voici qui se braque et qui dit (dans sa barbe et en regardant sous la table) : « C’est faux ! Tu as un énorme vanity Alvarez dans ta chambre ! Cela coûte une fortune ! ».

Leçon à tirer : Lorsque quelqu’un vient chez vous, ne le laissez pas pénétrer dans vos « espaces privés » et arrangez-vous pour enlever tout ce qui peut donner une idée de vos futurs projets ou même de votre situation financière. En gros décidez VOUS-MEME  ce que vous avez envie de montrer : un livre de psychanalyse par exemple si le sujet vous intéresse ou même une belle paire de chaussures mais pas de photos d’exs, pas de billets d’avion pour le mois prochain etc. Car les personnes intrusives excellent aussi dans l’art de vous faire renoncer à vos projets.

Réflexion : Souvent les personnes intrusives savent tout de vous alors que vous ne savez rien d’elles ou si peu…

2) Elles gardent tout en tête pour vous le re-servir plus tard. On dit que la vengeance est un plat qui se mange froid, non ? Eh bien pour les personnes intrusives c’est un plat qui se mange congelé, parfois 10 ans plus tard ! Pour exemple j’ai une fois raconté à un homme, alors que nous n’étions qu’amis, sur le ton de la plaisanterie, que j’avais de nombreux prétendants lorsque j’étais jeune fille. Puis nous avons été en couple. Et le jour où un passant m’a sifflée devant lui dans la rue il est entré dans une rage folle prétendant que j’étais une « séductrice » et que d’ailleurs je le lui avais dit moi-même…

Leçon à tirer : Gardez votre passé et vos mésaventures pour vous. Face aux intrusifs vous devez être une page… vierge !

3) En général ne parlez pas aux personnes intrusives autrement que très poliment et de façon ultra-concise. Du genre :

-Alors Céline, comment ils vont tes parents ? Toujours en vadrouille avec leurs petits voyages, j’ai vu les photos sur Facebook! Ils n’arrêtent pas, dis-donc !

-Vous me l’apprenez. Oh excusez-moi j’ai cette lentille Freshlook qui m’agaaace !! (quittez la table)

Et si la personne veut absolument « savoir », recommencez votre petit jeu : louchez un peu et dites : « Oh cette mèche de cheveux ! » et levez vous.

Le but est de NE RIEN DIRE.

Pourquoi ? Parce que si vous expliquez que OUI vos parents sont encore à Malibu ou à Nice ou où vous voulez, alors l’intrusif sera envieux. Il en conclura que vos parents ont plus de chance que lui, que vous, que la terre entière. Et inconsciemment il se vengera. Par exemple le jour où vos parents auront la grippe il dira : « Ah bah ça, à force de prendre l’avion et de voyager, ils l’ont bien cherché ! » et d’autres conneries du genre.

4) Cultivez toujours le mystère face aux intrusifs. Osez aussi leur dire non de façon ferme. S’ils insistent partez aux toilettes et n’y pensez plus.

Si on sait combien vous gagnez on vous traitera soit comme une « profiteuse » (en France le succès est toujours suspect) ou comme une « pauvrette ». Dans les deux cas vous n’êtes pas respectée.

Lorsque j’étais rédactrice en chef, ma belle-famille me léchait les bottes sans cesse (il faut dire que je gagnais, bien qu’étant free-lance, entre 3000 et 4000 euros par mois). On me demandait mielleusement quand je me pointais en weekend dans le Sud : « Pas trop fatiguée de ce rythme infernal ? » Il faut dire que j’étais peu expansive sur mes journées et mon travail. En somme il n’y avait rien à dire. Puis quand je suis partie habiter à la campagne et que j’ai monté mon affaire dans le milieu du bien-être en expliquant aux gens ce que je faisais (« Elle donne des cours de danse maintenant ! ») et que j’alignais à peine le SMIC le discours a nettement changé (« Si tu veux devenir propriétaire, tu n’as qu’à travailler, comme tout le monde ! »). Enlevez des zéros à votre fiche de paye, parlez un peu de votre vie privée et vous verrez alors à quoi tient le respect des gens … No comment.

Aujourd’hui personnellement je parle très peu de mon métier à mes proches. Tout d’abord j’ai une bonne excuse : comme je suis thérapeute je suis liée au secret professionnel. Ensuite je considère que ça ne les regarde pas.

J’aime aussi garder le silence lorsqu’il y a du monde. Je n’aime pas me mettre en avant en dehors de mes activités musicales ou de mon blog (là c’est quand même un peu le principe).

Depuis que je fais comprendre aux gens que je parle ou non PAR CHOIX et non par obligation, il y a vraiment du mieux.

Face aux personnes intrusives je cultive davantage la notion de plaisir : c’est elle qui me dirige alors. Si je n’ai pas envie de répondre à quelqu’un je cesse de parler ou je m’arroge le droit de « quitter » une conversation même si la personne en face résiste : « Non mais sérieux, tu veux pas me dire la suite ? » Au début je me sentais un peu gênée de couper court à une conversation mais maintenant au contraire j’aime cette petite singularité.

Prochaine étape : trier tous mes papiers chez moi, tout ce qui traîne dans la maison et qui n’est pas totalement « neutre » avant les fêtes où il y aura du passage. J’aime aussi l’idée que cette année les personnes intrusives n’auront « rien à se mettre sous la dent » me concernant.

Et vous, vous les gérez comment les intrusifs ?

Pour aller plus loin :

Livre : Ces « amis » qui vous écrasent pour se valoriser

 

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Découvrez ma musique !

Mon nouveau livre est sorti !

Pensée du jour

CET HOMME EST-IL AMOUREUX ?

Découvrez mon livre sur les Pervers Narcissiques

Découvrez mon livre sur la Perversion au travail

Découvrez mon livre sur les faux amis !

Obtenez l’Abondance que vous méritez bien ! Livre « Restaurez votre créativité » 240 pages pour assurer votre succès !

Pensée sur l’Abondance

" La mesure de votre vie ne sera pas dans ce que vous vous accumulez, mais dans ce que vous donnez ". Wayne Dyer.

Co-créez avec nous! Faites un don !

Newsletter

Chercheurs de Bonheur Ressources sur le bonheur, la loi de l'attraction, la pensée positive et l'accomplissement de soi.
Suivez-moi sur Hellocoton