Pourquoi personne n’est venu à son mariage ?

Voici l’histoire d’une jeune fille très amère envers sa famille et ses proches parce qu’ils ne sont pas venus à son mariage… Quelle cruauté direz-vous ! Essayons de comprendre pourquoi ces gens auraient cédé à ce qu’elle nomme un véritable « boycott » …

Lorsque sa petite sœur est née, elle-même avait cinq ans. Ses parents se sont rapidement détournés pour n’avoir d’yeux que pour le nouveau né. Elle ne le vécut pas mal : elle aussi se mit à idolâtrer sa cadette ! Au point qu’elle ne se permit pas d’être aussi heureuse qu’elle en amour ! C’est ce que l’on nomme : « Loyauté familiale » …

Lorsqu’elle grandit, elle continua de vivre dans l’ombre de sa cadette, trouvant tout ce qu’elle faisait merveilleux et digne de louanges. C’est ce que l’on nomme:  » Complexe d’infériorité » …

Bientôt, elle ne voulut, tout comme ses parents, plus que le meilleur pour sa petite sœur : elle éloigna donc d’elle les gens qu’elle ne trouvait pas assez « m’as-tu-vu », pas assez « classe », pas assez « chic »… pour elle. C’est ce que l’on nomme : « Snobisme » …

Lorsque sa petite sœur décida de se marier, elle prit tout naturellement les choses en main. Elle se sentit beaucoup d’importance à organiser le mariage grandiose dont sa cadette rêvait… La cadette, elle, aurait souhaité se marier à la cathédrale car elle le valait bien ! Mais ce privilège lui fut refusé car – malgré ce qu’elle pensait – elle ne sortait pas de la cuisse de Jupiter… Elle du donc se rabattre sur l’église de son petit village… Pour se payer une robe de grande marque alors qu’elle ne percevait qu’un petit salaire, elle s’endetta sur 5 années, c’est ce que l’on nomme : « Connerie »  …

L’ainée, dont il est ici question, décida elle-même de quelle manière elle placerait les invités : ceux qui présentent bien devant, ceux qui présentent mal derrière… Etait-ce cela dont elle parlait si souvent et qu’elle nommait « l’esprit chrétien » ? Sûrement …

Comme elle ne voulait pas manquer à sa mission d’organiser le « mariage du siècle », elle commença à travailler sa grand-mère au corps : « Non mamy, pas la peine que tu viennes de si loin ! Ce sera un tout petit mariage ! Et puis nous ne voulons pas te fatiguer ». La grand-mère était pourtant bien portante et cela lui faisait plaisir d’être invitée au mariage de sa petite fille… La cruelle vérité, c’est qu’avec ses robes de grand-mère veuve de prolétaire et ses manières populaires, la grand-mère n’était pas assez « standing » pour la cérémonie… Pourtant, maintenant qu’elle est morte, l’ainée fait « donner des messes » en son nom dès qu’elle le peut… Bien-sûr elle n’omet pas de le dire à un maximum de personnes ensuite car rien n’est plus « classe » selon elle… C’est ce qu’elle nomme le « devoir de mémoire » …

L’ainée ne tenait donc pas sa famille en haute estime… Elle n’était pas assez « mondaine » pour elle ! Elle fit donc le pied de grue devant l’église pour lui en interdire l’entrée … Ainsi, ceux qui avaient fait quelques 700 kilomètres pour ce mariage, se virent accueillis comme des chiens ! Ce doit être cela qu’elle nomme « l’esprit de famille »…

 Pour le reste des festivités, elle relégua sa famille, si peu mondaine et tellement vulgaire selon elle, dans un coin de la salle, l’ignorant et faisant semblant de ne pas la connaître… Ne la saluant nullement. C’est ce qu’elle nomme « l’empathie » et « l’amour d’autrui » !

Quand tout le monde partit en disant « Eh bien on ne risque pas de revenir pour le mariage de la suivante ! Nous nous sommes tous faits traiter comme des chiens ! Il n’y en avait que pour les amis soi-disant haut de gamme », l’ainée ne comprit pas ! Tout ce qu’elle trouva à dire fut : « Tiens ! Ils pètent les plombs ! Qu’est-ce qu’ils ont ? Pourtant ce fut un fort beau mariage ! Tous ceux qui présentaient bien sont sur les photos ! ». C’est ce qu’elle nomme « le goût des priorités ».

L’année suivante lorsqu’elle-même se maria, personne ne répondit présent ! Sa mère décrocha alors son téléphone pour incendier un à un les membres de cette fichue famille si peu « mondaine » ! Elle dit à qui voulait l’entendre que si son ainée n’avait personne à son mariage ce serait à cause d’eux ! Ce doit être ce qu’elle désigne par « assumer la responsabilité de ses actes » …

Le second mariage eut donc lieu, avec très peu de monde, et pour se déculpabiliser l’ainée arriva, au fil du temps, à se convaincre qu’elle était la proie d’un vaste « complot familial » … Ce doit être cela que l’on nomme « Théorie du complot »… Jamais elle ne remit en cause son comportement. Jamais elle ne se dit que les siens voulaient seulement son bonheur, toujours elle les vit comme des rivaux, origine de son mal-être. Jamais elle modifia rien à sa conduite envers autrui, jamais elle ne se demanda pourquoi elle attirait toujours à elle tant de misère et de malheur …

  »Nul doute, j’ai mérité mes ennemis, mais je ne pense pas avoir mérité mes amis. » Walt Whitman.

« Le bonheur d’une famille dépend toujours de la bonne éducation des enfants. » Joseph Alphonse.

 

Bien amicalement, restons connectés.

 

 

Si cet article vous a interpellé, vous aimerez peut-être ces livres :

Auteur : Céline Schmink

Artiste complète (écriture, danse, composition pour interprètes sacem) et auteur (développement personnel, romans, arts), Céline Schmink intervient régulièrement auprès de publics variés en tant que Pédadogue en danses (salsa et butoh) et Professeur de Technique Nadeau. Cette passionnée du mouvement, « choréauteur », propose un coaching par la danse butoh : ce processus permet à l’artiste en quête de lui-même ou de renouveau de développer son propre langage corporel, de dépasser ses blocages et de booster sa créativité. Son blog est dédié à la quête du Bonheur dans la vie personnelle et professionnelle. Céline Schmink est, en outre, la créatrice des méthodes « Restaurez votre créativité, accomplissez-vous dans vos dons au quotidien » et « Je danse le Modern’Tsifteteli » . C’est, enfin, une passionnée de pensée positive et de préparation mentale !

 

Retrouvez un nouvel article sur l’accomplissement de soi chaque lundi !

Tags: , , , , , , , , ,

Une réponse à Pourquoi personne n’est venu à son mariage ?

  1. [...] chercheursdebonheur Voici l’histoire d’une jeune fille très amère envers sa famille et ses proches parce qu’ils [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Découvrez ma musique !

Mon nouveau livre est sorti !

Pensée du jour

CET HOMME EST-IL AMOUREUX ?

Découvrez mon livre sur les Pervers Narcissiques

Découvrez mon livre sur la Perversion au travail

Découvrez mon livre sur les faux amis !

Obtenez l’Abondance que vous méritez bien ! Livre « Restaurez votre créativité » 240 pages pour assurer votre succès !

Pensée sur l’Abondance

" La mesure de votre vie ne sera pas dans ce que vous vous accumulez, mais dans ce que vous donnez ". Wayne Dyer.

Co-créez avec nous! Faites un don !

Newsletter

Chercheurs de Bonheur Ressources sur le bonheur, la loi de l'attraction, la pensée positive et l'accomplissement de soi.
Suivez-moi sur Hellocoton