Mes croyances positives et comment je les utilise pour créer l’Abondance

Voici le dernier volet de ma série d’articles sur Comment déceler et éliminer ses croyances limitantes et comment s’appuyer pleinement sur ses croyances positives.

Avant de lire cet article, veillez à lire les 2 premiers

- Une technique pour éliminer ses croyances limitantes

- Mes croyances limitantes : redéfinies et démontées !

Pour résumer : les croyances limitantes et les croyances positives se fondent sur l’expérience, un événement-référence, une phrase à priori anodine entendue une fois ou répétée par notre famille, nos collègues, nos proches…

Pourquoi connaître ses croyances positives ?

Il s’agit pour celui qui souhaite vivre dans un état d’esprit plus positif et favoriser l’abondance au sein de son quotidien, de définir ses croyances positives. Ces croyances lui permettront de développer sa confiance en lui sur différents points et à différents niveaux. Il est beaucoup plus facile de trouver ses croyances positives que ses croyances négatives, vous le constaterez comme moi.

Il suffit de se remémorer ses exploits, année après année, ses plus belles expériences. En faisant une chronologie année par année de vos succès il vous sera aisé de déduire vos bonnes croyances.

J’ai, par exemple, ce souvenir qui remonte à la classe de CM1… Le matin nous avions étudié la structure d’une poésie (je n’avais rien compris du tout !!) et l’après-midi était consacré à la rédaction de nos propres poèmes en utilisant certaines règles de base, données par la maîtresse… N’ayant rien pigé aux « règles de l’art » (je suis une intuitive avant tout), je me lançais sur différents sujets et laissais venir à moi l’inspiration. En 4 poèmes je résumais – à travers mes strophes et bien malgré moi – les fameuses règles » apprises » dans la matinée… Mais ce n’est pas tout : l’institutrice fut abasourdie du peu d’imagination du reste de la classe ! Elle me donnait un bon point et me félicitait puis lisait mes 4 poèmes à la classe en disant : « Vous voyez, vous vous moquez de Céline parce qu’elle est nouvelle mais vous ne lui arrivez pas à la cheville au niveau de l’écriture ! Elle a fait ça parfaitement, rapidement et simplement et nous avons peut-être ici la prochaine Françoise Sagan ! «  Personnellement je n’en demandais pas autant… surtout que j’étais ultra timide. L’entendre lire mes poèmes à haute voix devant tout le monde fut … une vraie torture ! Mais d’un autre côté j’ai forgé une croyance très utile et ultra solide qui est :

Croyance positive 1

Je suis excellente en écriture

Cette croyance, c’est elle qui m’a montré la voie vers mon premier métier : rédactrice, puis vers le journalisme (J’ai travaillé pendant 10 ans pour des publications nationales dont France Soir, Christianisme Aujourd’hui, des revues techniques dans le domaine de la Logistique, du Transport, de l’Environnement etc.) Cette croyance m’a poussée à écrire de nombreux livres et à accepter de nombreuses invitations sur des salons littéraires.

Pour la petite blague, récemment une personne a tenté de me démontrer le contraire, me disant que mon écriture était trop peu synthétique, trop sophistiquée, trop longue etc. Cela n’a eu d’autre effet sur moi que de répondre : « C’est probablement pour ça que j’ai travaillé pour la presse nationale pendant 10 ans alors ! » La personne en face en fut très vexée ! Les croyances positives ancrées depuis l’enfance sont très très tenaces ! Elles sont bien plus tenaces que les croyances négatives et rien ne saurait les défaire, même pas l’expérience négative qui sera vue comme « un faux pas momentané ». On se dira : « Même les meilleurs sportifs ont des contre-performances » tout au plus…

Mais mieux, cette croyance positive a également évolué vers une autre croyance :

Croyance positive 2

Je suis plutôt éloquente dès que je prends la parole

Je me souviens, ainsi, d’une soirée dans une très grande église de la région parisienne où je me rendis (avec celui qui allait devenir mon mari) et où le pasteur m’interpella dans la foule : « Nous avons ici une journaliste ! Elle va venir nous parler de Monsieur X, ce fondateur grandiose, cet homme investi dans l’humanitaire qui a aussi fondé, entre autre, cette magnifique église ». A ce moment là je sentis mon mari tressaillir de crainte. Il me chuchota : « Mon Dieu ! Tu vas y aller devant tout le monde ? Mais tu ne connais rien sur cet homme ! «  Je me dirigeais volontiers vers la scène, je montais les marches en réfléchissant à mon discours qui commença par … « Ce que j’aime chez Monsieur X., nous pouvons parler de lui au présent puisqu’une telle personnalité ne peut être qu’immortelle, c’est sa ressemblance avec… mon grand-père ! Mon grand-père était un homme comme cela, il aimait tout le monde. Il avait sauvé une enfant des flammes. Il aimait rendre service. Alors oui, Monsieur X je le connais car il est cette petite part de chacun d’entre nous qui voudrait, jour après jour, témoigner le meilleur etc. etc. » Je quittais la scène 10 minutes plus tard sous des applaudissements à tout rompre… Certaines personnes vinrent m’embrasser, me serrer la main, me féliciter, me pleurer dans les bras d’émotion… Je fus invitée à venir parler de ma foi dans d’autres églises… Je ne connaissais pas Monsieur X mais disons qu’à partir de son grand portrait j’avais saisi « son âme »…  Et surtout j’avais confiance en mes mots et je « ressentais » mon discours comme un article que j’aurais écrit au fur et à mesure. Il y a 10 ans, mon mari avait dit : « C’est beau d’oser mentir à ce point ! «  Aujourd’hui, après un long travail sur nous-mêmes il dit du même événement : « Tu avais reçu l’Inspiration tout simplement ! » Voyez comme les croyances positives nous transforment !

C’est la croyance 1 qui a fait naître la croyance 3… Laissez-moi vous raconter comment.

Il y a des années, après la séparation d’avec mon premier mari, j’avais alors 25 ans, je me retrouvais financièrement étranglée (un divorce coûte cher et pour payer mon avocat j’avais du vendre ma Clio…) Je venais de monter ma première entreprise. Je n’avais alors que 2 ou 3 clients irréguliers et la vie me paraissait franchement âpre… Un matin en me levant je recevais, de plus, ma taxe d’habitation à régler au plus vite… J’avais une chance sur deux. Je prenais mon stylo et j’écrivais une belle lettre au centre des impôts en racontant mon divorce qui m’avais mise sur la paille, la création de mon entreprise à 25 ans seulement et tout le reste… Je recevais quelques jours plus tard une lettre de grâce ! J’étais exceptionnellement exemptée de taxe d’habitation. D’où ma croyance 4…

Croyance positive 4

Une belle lettre bien rédigée peut sauver bien des situations !

J’ai parlé précédemment du harcèlement que j’avais subi à l’enfance et de comment des vacances en groupe avec des jeunes venus des quatre coins de la France m’avait fait réaliser à quel point j’étais, en fait, appréciée et sociable au cœur des groupes très « mixtes ». Oui cela a contribué à ma croyance positive 5

Croyance positive 5

Je suis très à l’aise avec des gens mélangés, venus de différents horizons…

Peu à peu cette croyance s’est muée en…

Croyance positive 6

Je suis très à l’aise avec tout le monde !

Pendant des années j’ai affiché 8 kilos de trop sur la balance. J’avais pourtant un succès fou avec les hommes… Je ne me sentais cependant pas à l’aise dans mon corps entre 1993 et 2007, date à laquelle je perdais enfin durablement 10 kilos. Je passais d’un bon 40 à un 36 et cela changea beaucoup de choses. Notamment je commençais à oser fréquenter des hommes d’une certaine « trempe » comme des DG de multinationales, des héritiers d’importantes familles (dont une anglaise dont je tairai le nom), des hommes qui affichaient une grande confiance en eux… Je fus même courtisée par un célèbre « pilote » de chasse connu pour faire perdre leur assurance aux femmes qu’il fréquentait. Tout ça ne m’intéressait pas vraiment dans le fond car je cherchais l’homme de ma vie, pas un jet setteur notoire… Mais je me rendais tout de même à des rendez-vous avec des « people » sans aucune appréhension (avant de me rendre compte qu’ils étaient, pour la plupart, super creux…). Je suis même allée jusqu’à déposer une main courante contre l’un d’eux qui venait m’observer par le trou de la serrure ! Imaginez la situation : aller au poste de police déclarer qu’une personne célèbre pratique le voyeurisme… Etant de bonne foi je n’ai jamais eu peur d’être prise pour une « folle » à ce moment de ma vie très spécial et perturbant… D’ailleurs les policiers ont pris l’affaire très au sérieux. Plus tard, je rencontrais une jeune fille qui avait subi les mêmes agissements de la part de cette personne. Le potentiel de sympathie de l’homme en prit un sacré coup. En me renseignant un peu je me rendis compte que dans le milieu artistique ses agissements « étranges » étaient connus de tous… J’étais journaliste, j’aurais pu en profiter… Mais je ne le fis pas. Je n’étais pas « comme ça ». Je n’étais pas du genre à me faire de l’argent grâce à la « maladie psychiatrique » d’un people… Bref, oui, tout ça pour dire que je suis à l’aise avec tout le monde (ou presque) et ce dans de nombreuses situations, une belle croyance, non ?

Croyance positive 7

Je me trouve mince, jolie, stylée et intelligente !

Il m’a fallu du temps pour en arriver à me plaire à moi-même ! Pendant des années j’ai été mon propre bourreau en la matière. Cela est dernière moi. A l’heure actuelle plus rien ne peut me faire douter de moi-même niveau physique, style, intelligence. Récemment j’ai éliminé de ma vie une « relation » qui avait tendance à me prendre pour un faire-valoir…

Vous savez ce genre de personne qui vous fréquente en pensant qu’elle est « tellement mieux » que vous et qui aime vous en mettre plein la vue pour vous prouver à quel point sa vie est plus sublime que la votre… Je précise que je n’ai rien contre le fait qu’on me prenne pour un « support » à pensée positive ! C’est quelque chose que je peux comprendre. Cependant quand la méchanceté s’en mêle, je me sens vite « abusée ». Donc au fil du temps cette personne qui affirmait de manière super rude et clinquante avoir « mieux que moi à tous les niveaux » : amour, maison, travail, etc. (où est l’intérêt de ce genre de comparaison ? C’est quelque chose de difficile à comprendre quand on sait qu’on a qu’une seule vie et qu’elle a une date limite !) a fini par ne pouvoir plus se vanter que d’une chose : d’être squelettique par rapport à moi (1m67, 50 kg, je ne vois pas en quoi je devrais me prendre la tête…) Elle est entrée dans une drôle de course à la balance du style : « Aujourd’hui je ne fais plus que 45 kg ! Et toi ? » J’ai compris que mon regard sur son corps était très important pour elle et j’ai préféré couper les ponts… Pourquoi ? Parce que je refuse de m’entourer de personnes toxiques (et encore moins de les laisser entrer dans mon précieux foyer) et parce que, quoi qu’on me dise, je me trouve très bien comme je suis. Je ne vais pas m’excuser d’être heureuse avec  ce que j’ai ! D’où ma croyance positive 8 …

Croyance positive 8

Je sais repérer les personnes toxiques et m’en défaire rapidement

Ce qui m’amène à ma croyance positive 9

Je suis une très bonne thérapeute et 99 % de mes clients sont satisfaits par mes services

Dans la vie j’ai vécu beaucoup de choses, j’ai un vécu et un bagage importants, j’ai hélas expérimenté le deuil à de nombreuses reprises ces dernières années…

Croyance positive 10

Dans mon travail de thérapeute je suis apte à comprendre les gens touchés par la perte et le deuil (pas gai mais pratique tout de même)

Croyance positive 11

Je suis chanceuse au jeu !

Cette croyance me vient d’un séjour à Las Vegas où j’ai gagné 400 dollars en 1 minute… Déjà de pouvoir être sur le sol de Vegas une seconde fois en 5 ans était une chance en soi !

Dernièrement j’ai participé à un concours pour gagner une montre. J’étais certaine que ce serait moi la gagnante… Et devinez qui a gagné le gros lot ? Moi donc ! En fait, depuis, à chaque fois que je tente ma chance je suis hyper chanceuse. J’y vais avec confiance et hop je remporte presque toujours le prix le plus important ! ça va du bijou à la bouteille de champagne en passant par le panier bio… Gratitude ! What else ?

Croyance positive 12

Je suis une « thérapeute » naturelle

Mon mari, lorsqu’il me voit discuter avec quelqu’un qui a quelques difficultés sait avant tout le monde comment ça va finir : des larmes, du réconfort, une écoute naturelle… Depuis mes 20 ans les gens viennent à moi pour se « libérer » d’un poids dans les endroits les plus fous : métro, bus, concerts, soirées, bateaux… C’est mon « apostolat » d’une certaine manière et la raison pour laquelle j’ai repris des études de thérapeute il y a 7 ans.

Croyance positive 13

Enfant j’étais une grande rêveuse, j’ai aujourd’hui une capacité énorme à mentaliser mes objectifs et à concrétiser mes rêves par la visualisation créatrice.

Bien souvent il me suffit de penser intensément par la fin, en restant sur l’émotion, pour que mon objectif se concrétise dans la matière !

Croyance positive 14

Je sais acheter et revendre avec fort bénéfice

Cela me vient de mon année de quatrième. J’ai emprunté 20 calendriers à mon collège. Nous devions le faire pour financer un voyage en Italie. Au lieu de les vendre 5 francs, je les ai vendus entre 20 et 50 francs pièce. J’ai redonné les 5 francs par exemplaire au proviseur et j’ai gardé tout le reste (l’argent, le sourire de mes clients, les pains au chocolat et chocolats chauds offerts car nous étions, tout de même, en plein hiver ) pour moi !

Croyance positive 15

Je suis douée pour la communication

J’ai d’ailleurs un BTS Communication… Mon goût pour la communication m’a permis de monter 2 agences et de travailler dans la presse et l’édition avant de devenir thérapeute.

Croyance positive 16

J’excelle dans la vente immobilière… et je fais du bénéfice

Là où les agents ne sont jamais arrivés à vendre mes biens, je les ai vendus en quelques jours dès que j’ai pris moi-même les rênes en main…

Croyance positive 17

J’apprends toujours de mes erreurs

Pour moi il n’y a pas d’échec : soit que je gagne, soit j’apprends !

Ainsi j’ai récemment appris qu’il n’est pas toujours bon de vouloir consoler les gens dans la peine : parfois tu peux t’en prendre plein la figure sans raison apparente, juste parce que tu passes par là… Du coup je suis plus modérée lorsqu’il s’agit d’être empathique…

Croyance positive 18

L’adversité me challenge

En fait l’adversité est parfois un bon moteur de concrétisation de mes projets. Plus on me dit : » Tu ne vas pas y arriver » ou « Tu ne peux pas ! » ou plus on souhaite que j’arrête quelque chose et plus j’ai envie de le faire !

Croyance positive 19

Je sais développer une affaire sur tous les plans

Du fait d’avoir été dans la communication, l’infographie, le web, le dessin etc. mais aussi le management me permet de gérer toutes les phases de développement d’un projet, toute seule ou presque…

Croyance positive 20

Je suis tellement formée et certifiée de nombreuses méthodes dans le Développement personnel, le comportement, la psycho etc. que je suis capable de construire des offres sur-mesure pour mes clients qui soient en plus archi-complètes et motivantes…

Croyance positive 21

J’attire des personnalités intéressantes sans le vouloir… Je suis un « aimant » à mentors !

C’est une croyance qui me vient de mon enfance et de … l’élection de Miss OK, ce magazine qui a ponctué notre jeunesse, nous filles des années 80 ! Je n’ai jamais gagné le concours mais lors du spectacle auquel j’étais invitée en tant que candidate j’ai pu discuter avec plusieurs artistes célèbres et même boire un verre avec l’un d’entre eux qui à l’époque était juste au top niveau ! Après ça une de mes tantes a dit à ma mère : « Tu imagines celle-ci un jour elle va te ramener une star à la maison !  » Je dois dire que cette phrase m’a à la fois amusée et stimulée. Et que depuis j’ai rencontré tous les gens que j’aime ! Cette phrase devenue une Croyance positive et elle m’a portée ! Et ça continue encore aujourd’hui ! Même en vivant en province je continue ma collection de selfies avec des « people » ! Petite précision : mon ancien rédac-chef me téléphonait toujours lorsqu’il devait, dans le cadre d’un article, approcher une « célébrité » ! C’est très drôle quand on sait que des « capacités » m’ont été attribuées sur une simple croyance ! Cette croyance peut paraître superficielle et ridicule et pourtant elle m’a donné une confiance en moi terrible… Comme quoi…

Vous le voyez, nos croyances positives nous stimulent et nous portent tout autant que nos croyances limitantes nous tirent vers l’arrière !

Nous ne parlons pas ici de « vérité vraie » ! Je ne suis ni Françoise Sagan, ni Claudia Schiffer ! (lol) Ce que je veux vous faire comprendre c’est que plus votre croyance positive est ancrée et forte, moins on peut la démonter et vous démonter au passage! J’ai déjà eu des conflits avec mes rédacs chefs sur un article, une composition d’article ou une mauvaise tenue de « fil rouge » dans un dossier. Pourtant pour moi cela n’enlève absolument rien à mon talent car je suis portée par cette croyance positive que l’écriture est vraiment mon élément !

De la même façon je suis loin d’être un top model ! Pourtant le succès accumulé auprès des hommes depuis mon adolescence me fait dire que je suis une femme superbe. Même si demain Miss Univers venait dans mon salon dans l’espoir de me prouver le contraire avec des photos peu flatteuses de ma cellulite ou de mes petits bourrelets pour moi ça ne changerait strictement rien à ce que je pense de mon physique ! Cela n’entaillerait même pas ma confiance en moi ! C’est dire si les croyances positives sont puissantes !

Imaginez donc que votre croyance  « Je suis un aimant à argent » soit aussi forte que l’une de vos vieilles croyances positives…

Il est bon de connaître ses croyances positives et de s’y appesantir pour les exploiter dans notre quête d’un présent et d’un avenir encore plus « désirable » et de l’abondance. Qu’en pensez-vous ?

 

Tags: , , , , ,

Une réponse à Mes croyances positives et comment je les utilise pour créer l’Abondance

  1. chercheursdebonheur dit :

    Dans ce (long) article j’ai oublié de préciser une croyance très positive qui est ULTRA importante dans ma vie de tous les jours !

    Quand j’étais petite ma grand-mère disait de moi : « Céline, elle est débrouillarde et elle s’en sortira toujours dans la vie ou dans n’importe quel métier » Et je crois que cette phrase qui m’a été répétée jusqu’à mes 30 ans m’a imprégnée. Effectivement je n’ai jamais eu peur de postuler à un emploi que je ne connaissais absolument pas car cette croyance m’a rendue « adaptable » ! J’ai assumé de nombreux postes qui n’avaient rien à voir avec mes cursus initiaux toujours en y croyant et en étant félicitée pour cela. J’ai plusieurs fois décroché des récompenses « au mérite » dans des postes qui à la base n’étaient pas « faits » pour moi selon les DRH… Une croyance que j’aime à entretenir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Découvrez ma musique !

Mon nouveau livre est sorti !

Pensée du jour

CET HOMME EST-IL AMOUREUX ?

Découvrez mon livre sur les Pervers Narcissiques

Découvrez mon livre sur la Perversion au travail

Découvrez mon livre sur les faux amis !

Obtenez l’Abondance que vous méritez bien ! Livre « Restaurez votre créativité » 240 pages pour assurer votre succès !

Pensée sur l’Abondance

" La mesure de votre vie ne sera pas dans ce que vous vous accumulez, mais dans ce que vous donnez ". Wayne Dyer.

Co-créez avec nous! Faites un don !

Newsletter

Chercheurs de Bonheur Ressources sur le bonheur, la loi de l'attraction, la pensée positive et l'accomplissement de soi.
Suivez-moi sur Hellocoton