Les « baby » couples : Du positif ou du négatif ?

Il m’arrive régulièrement en triant le Courrier des lecteurs de ce blog de tomber sur des questions de parents qui se demandent si le fait que leur enfant se mette en couple très jeune est positif ou négatif. Les mots qui reviennent souvent sont ceux-là : « Mini-couple », « Bébé couple », « Couple d’enfants », « Très jeune couple ». Je réunis donc ici toutes ces appellations sous un unique terme qui me semble englober vos problématiques : celui de « Baby couple ».

Qu’est-ce qu’un « Baby couple » ?

C’est, qu’on le veuille ou non…, un vrai couple, entendez par là une fille et un garçon, de très jeune âge, qui fait tout comme un couple adulte. Ils vaquent à leurs occupations ensemble (ce peut être aller au lycée ensemble ou pire… au collège), partir en vacances ensemble l’été (et donc dormir sous la même tente), fêter ensemble les joies et les peines. Tout ce qui distingue le Baby couple d’un couple adulte est peut-être, selon les situations, le fait que les deux personnes ne vivent pas ensemble, ne payent pas leurs impôts ensemble et sont encore sous autorité parentale puisque les Baby couple sont des couples de personnes mineures, vous l’aurez compris!

Ce que ça signifie

Si votre enfant a décidé de se mettre en couple très jeune il y a plusieurs raisons. Dans la plupart des cas il a décidé de vivre pleinement son amour et de reproduire ce qu’il a pu voir (ses parents, amis etc.) sans crainte, dans d’autres cas la décision est plus complexe. Ce que cela signifie pour vous comme pour lui c’est que les relations sexuelles ne sont pas loin et que le fait que son enfant soit en couple peut poser d’autres problèmes « logistiques » si je puis me permettre. Vous penserez immédiatement bien-sûr à un « accident », une grossesse non désirée (ou désirée: le cas se rencontre fréquemment même très jeune) mais il y a d’autres soucis logistiques à gérer pour les parents: accepter ou non le ou la « partenaire » à la maison, fixer des limites, penser à la suite et notamment aux études de l’enfant qui peuvent être interrompues ou perturbées par cette romance. Attention, certains adolescents peuvent aussi se mettre en couple par grande solitude intérieure ou par détresse morale. La peur de se retrouver seul… Parfois ils voient que la rupture est inévitable mais restent car ils ont une peur panique de se retrouver « seul » ou « seule ». La situation de « célibataire » est, à leurs yeux, profondément dévalorisante. Cela est particulièrement le cas pour les enfants qui ont subi un harcèlement scolaire ou des brimades scolaires. Se trouver un compagnon de vie c’est comme se trouver un « Zorro » pour les protéger.

Choisir sa position face au Baby couple

Bien-sûr on aime ses enfants et on ne souhaite que leur bonheur. Mais en tant qu’adultes étant passés par des succès et des échecs, des réussites et des peines, on sait aussi que les relations humaines sont friables et peuvent s’avérer éphémères. Des couples formés à la vingtaine dans la passion peuvent se séparer à 25, totalement « usés » par la routine, les crises passagères ou durables peuvent amener à des infidélités, à la rupture, surtout lorsqu’on s’est mis en couple très jeune etc. Il faudrait pourvoir parler assez tôt de tout cela à nos enfants, tout en les laissant seuls juges de leur situation « amoureuse ». Choisir sa position face au « Baby couple » (est-ce qu’on approuve et qu’on encourage une certaine stabilité affective si jeunes ? Ou est-ce qu’on prend le parti de dire « Tu es très jeune, tu vas te gâcher des opportunités et tu le regretteras un jour ») est nécessaire. N’ayez pas de comportements mitigés face à cela. N’empêchez pas le Baby couple de durer mais dites clairement ce que vous en pensez et appuyez-vous sur vos propres expériences pour étayer votre « discours ». C’est votre rôle de parent ! Parfois dans la vie, on attend tout simplement de vous que vous mettiez votre chemise de parent!

Les avantages du Baby couple

Les adolescents en couple très jeunes vont développer un certain sens de la responsabilité de l’autre. Ils vont se rendre compte de la portée de leurs actes et paroles, de leurs décisions. Ils vont expérimenter aussi très jeunes des sentiments moins gais: la jalousie peut-être, le sentiment d’avoir quelque chose « à protéger » et « à réussir ».  Ils auront quelqu’un à qui parler, quelqu’un qui les connaitra dans quelques années depuis très longtemps déjà. Ils auront aussi peut-être la possibilité (selon les cas) de s’épanouir dans une sexualité « safe » (Combien de parents préfèrent que leur fille couche à la maison avec un copain « connu » plutôt qu’avec un inconnu en dehors du nid familial ?). Pour certains parents le Baby couple donne l’illusion de « contrôle » de la vie de leur enfant (« Au moins on sait avec qui il ou elle est »)

Les désavantages du Baby couple

Lors de la rupture (à part quelques cas incroyables – j’en connais au moins 3 – de personnes qui se mettent ensemble très tôt : au collège ou au lycée et qui restent ensemble ad vitam aeternam) l’un des deux ou les deux peuvent se trouver totalement déracinés et en perte totale de repères. C’est ce qu’il arrive lorsqu’on se construit en couple avant de se construire soi-même. On se situe  »dans l’entité », on n’est jamais vraiment soi. D’ailleurs même des années plus tard les membres du Baby couple peuvent s’interdire de penser « pour eux-mêmes » ou « en tant qu’eux-mêmes ». Le fait de ne pas connaître sexuellement autre chose mène la plupart du temps à des périodes d’infidélités ou à la rupture. L’attrait du « tout nouveau, tout beau » est plus prononcé chez les membres d’un Baby couple que chez les adolescents qui ont vécu de nombreuses expériences. Lorsqu’on est au lycée on est bien trop jeune pour savoir ce qui est bon pour soi. Passer à côté de belles opportunités d’études pour « sauver son baby couple » pour éviter la rupture est une erreur que l’on ne peut mesurer que bien plus tard, à la trentaine, à la quarantaine parfois. Beaucoup de filles deviennent mères très tôt, sans se connaître elles-mêmes. Selon les milieux, certaines ne feront jamais d’études et seront soumises très jeunes au bon vouloir du conjoint. Elles peuvent se situer dans une optique de « suivi » plutôt que d’action. Mais out cela est fort variable heureusement. Beaucoup d’expériences sont mises de côté du fait d’être très jeune en couple: on s’autorise moins de chose comme partir en vacances de son côté par exemple.

Bon ou mauvais ?

La question qui revient dans vos courriers est celle-ci: Le baby couple est-il positif ou négatif ? Hélas il n’y a pas de réponse-type. Si votre fille de 15 ans a le coup de foudre sur un garçon de bonne famille, ambitieux, qui présente de l’intérêt pour les études et l’avenir de chacun, cela ne parait pas négatif en soi. Peut-être votre fille sera-t-elle « boostée » pour son avenir, même si cela ne dure qu’un temps. Si votre fille par contre est éprise d’un « glandeur » notoire qui compte sur elle pour réussir sa vie, cela peut-être davantage négatif. Mais votre fille apprendra peut-être le sens des vraies valeurs et finira par ouvrir les yeux.

Je pense profondément qu’il y a des Baby couples destinés à rester ensemble pour le meilleur mais je pense aussi qu’il y a un âge pour tout et que tout ce qui est hâté ou ralenti finit, par la forces des choses et par les lois naturelles de l’Univers, par reprendre son cours normal. Donc, si votre enfant est en couple très jeune, pas de panique ! Les choses finiront par trouver leur rythme de croisière, que cela se fasse dans le bonheur ou dans la peine. Il y a une loi qui fait, ici bas, que les choses finissent par s’équilibrer. Ai-je répondu à vos questions ?

Photo © Jaren Wicklund – Fotolia.com

Pour aller plus loin

Les adolescents et la sexualité

Tags: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Découvrez ma musique !

Mon nouveau livre est sorti !

Pensée du jour

CET HOMME EST-IL AMOUREUX ?

Découvrez mon livre sur les Pervers Narcissiques

Découvrez mon livre sur la Perversion au travail

Découvrez mon livre sur les faux amis !

Obtenez l’Abondance que vous méritez bien ! Livre « Restaurez votre créativité » 240 pages pour assurer votre succès !

Pensée sur l’Abondance

" La mesure de votre vie ne sera pas dans ce que vous vous accumulez, mais dans ce que vous donnez ". Wayne Dyer.

Co-créez avec nous! Faites un don !

Newsletter

Chercheurs de Bonheur Ressources sur le bonheur, la loi de l'attraction, la pensée positive et l'accomplissement de soi.
Suivez-moi sur Hellocoton