Le Pervers Narcissique Manipulateur ? Un pauvre type à l’ego surdimensionné mais totalement déballonné!



style="display:block"
data-ad-client="ca-pub-6797227144538909"
data-ad-slot="7182214366"
data-ad-format="auto">

« J’ai pitié pour le Pervers Narcissique Manipulateur car c’est un pauvre type à l’ego surdimensionné en apparence mais faible et totalement déballonné ! »

Il y a plusieurs semaines nous avions publié un article sur les manipulateurs pervers narcissiques : comment les détecter, comment s’en débarrasser ? Cet article demeure – à ce jour – notre article le plus lu et a suscité un incroyable pic de visites au moment de sa parution (notamment sur Hello Coton). Il s’agissait d’un extrait du livre « Restaurez votre créativité » de Céline Schmink. Dans son ouvrage l’auteur accorde une place prépondérante à ses astuces pour se débarrasser de ces « vampires » qui vous empoisonnent la vie et veulent vous voir baisser les bras face à vos rêves et projets, bref face au bonheur ! Si son article a éclairé le plus grand nombre sur les motivations premières et le mode de fonctionnement des pervers narcissiques manipulateurs, vous êtes nombreux à avoir posé des questions. Nous ne pouvons répondre ici à toutes vos demandes, certaines manquant de « confidentialité », d’autres appelant à l’aide sur des situations personnelles données et très précises… Tout ce que nous pouvions faire était de nouveau de faire appel à Céline et de regrouper les questions les plus courantes en une unique interview. Tous ceux qui voudraient obtenir plus de détails sur ce sujet sensible peuvent consulter son livre car l’idée de défendre sa créativité face aux intrusions malsaines y est présente tout le long. Voici maintenant notre interview. Un grand merci à l’auteur qui – ces derniers temps – s’est imposée comme un vrai soutien à la ligne éditoriale de notre blog !

La rédaction : Bonjour Céline, les présentations pour les internautes qui ne vous connaissent pas encore ?

Céline Schmink, 36 ans, auteur depuis mon plus jeune âge, fiancée, un enfant. Mon neuvième livre est publié ce mois-ci, il s’agit d’un guide sur la danse. Je suis l’auteur de livres comme « Feriel et l’ultime danse » préfacé par la danseuse Juliette Dufour, qui parle du respect de la personne âgée, ou du « Symbole de l’Empire », un roman abordant l’aspect néfaste des secrets de familles, repéré puis préfacé par la sociologue-essayiste Florence Samson. Je suis également journaliste pour plusieurs magazines, j’anime une chronique sur PhareFM avec l’association Acser qui lutte contre la souffrance au travail et enfin – dansant depuis mon plus jeune âge – je donne des cours de gym douce et de danse. Je compose également des chansons pour des interprètes.


La rédaction : Votre dernier guide d’accomplissement parle de créativité. Pourquoi alors avoir accordé tant de place aux pervers narcissiques manipulateurs ?

Parce que la créativité s’exerce le plus souvent dans le milieu artistique qui regorge de ces phénomènes et parce que pour conserver sa créativité intacte il faut conserver son estime de soi et sa confiance en soi à bon niveau. Ces personnages vous sapent ces deux éléments vitaux à votre créativité, j’avais donc à cœur d’aider les gens à les reconnaître et surtout à s’en débarrasser avec une grande fermeté ! Avec la plus grande des fermetés même. D’autre part exercer son pouvoir d’action et de décision sur de tels énergumènes est totalement enrichissant. Celui ou celle qui sait finement exclure de sa vie un pervers narcissique manipulateur gagne une expérience folle. Il gagne en humanitude, évolue d’un coup, une vraie renaissance ! je connais des personnes qui après avoir subi les assauts de ces cas psychiatriques ont, en quelques mois, eu des carrières montant en flèche ! Mais pour cela il faut savoir s’en débarrasser, se reconstruire rapidement et repartir très vite sur de bonnes bases solides psychiquement parlant surtout ! Et se reposer !

« Le milieu artistique regorge de ces énergumènes! »

La rédaction : Vous racontez vous-même avec brio et humour votre noire rencontre avec l’un d’eux… Il semble vraiment porter tous les signes du pervers narcissique manipulateur ! Quel fut le déclic pour estimer qu’il était temps de le sortir de votre vie par la grande porte ?

(Rires). La grande porte est une notion importante dans ce cas précis et j’y reviendrai. Tout d’abord lorsque j’ai rencontré cette personne j’entretenais une vie très riche humainement parlant avec ma famille d’une part, mon rédacteur en chef, mes différents employeurs (j’étais alors reporter). Je venais de perdre 10 kilos et je ressemblais enfin physiquement à ce que je voulais ! C’est important de s’aimer soi-même vous savez !  Tant de « bénédictions » pour une seule personne c’est trop dur à supporter pour un PNM (Pervers Narcissique Manipulateur). Cette personne a été dans mon entourage proche pendant 5 mois, c’était un « ami » très intrusif qui se mêlait de tout. A petits coups de critiques sensibles sur mon poids, mes cheveux, mon travail etc. il est arrivé à me déstabiliser pour un temps (environ 3 mois). Je dois dire que les critiques allaient très très loin et étaient formulées de façon à ce que je ne puisse rien répondre! Pourtant croyez moi j’ai plutôt une langue bien pendue dont certains prétentieux ont fait les frais plus d’une fois (rires)! Et dont il a fini par faire les frais lui aussi! Je commençais inconsciemment à remettre en question ma façon de vivre, mon physique, l’influence de mes amis, de mon église etc. Puis est venu le temps de la lutte. Je suis une fille très volontaire qui reste debout, qui a plus tendance à dominer qu’à se laisser dominer. Donc cela l’a franchement agacé et il a sorti les armes lourdes : des critiques très ouvertes. Il disait que j’étais mauvaise dans mon domaine (qu’il ne connaissait d’ailleurs pas car il n’était pas un intellectuel mais un manuel), que j’étais grosse (je faisais 48 kg pour plus d’1m65 ! j’étais donc plus proche de la vraie maigreur !). Il a commencé à critiquer mes amis et plus je me sentais mal plus lui rayonnait… Le souci avec ces gens c’est que lorsqu’ils vous sentent prête à couper les ponts ils font du cinéma. Ils pleurent qu’ils sont dépressifs etc. Le déclic a été de me dire que j’avais des rêves sur le feu pour lesquels j’avais travaillé très dur (écrire des livres, voyager, faire des reportages, être une bonne maman etc.) et que tous mes amis et famille m’avaient aidée pour cela. Il n’était pas juste de m’éloigner de mes rêves, de me décevoir et de décevoir mes vrais amis à cause d’un PNM ! Ma réaction a été rapide. Je lui ai fait savoir très clairement qu’entre un « ami » comme lui et ma fierté c’est ma fierté l’emporterait toujours. J’ai repris mes activités en lui signifiant leur aspect infiniment bénéfique et positif sur ma vie et ma personnalité, j’ai recommencé à rayonner et à m’entourer de gens reconnus dans mon domaine. Il m’a senti entourée et a donc cessé de me harceler. Il a lâché prise. Son ego en a pris un sacré coup et il est allé se chercher une autre victime que je plains de tout mon cœur bien-sûr ! Je dois ajouter que quelque chose m’a sauvée: je suis profondément croyante et pratiquante. Je suis chrétienne et depuis toute petite j’ai (parfois malgré moi) assimilé l’idée que Dieu nous met à l’épreuve pour nous façonner et que le Mal nous adresse ses représentants! J’ai voulu montrer à ce PNM que ma foi allait m’aider là dedans! Le témoignage est très important pour moi!

La rédaction : Cette personne a-t-elle tenté de vous recontacter ?

Oui. A maintes reprises. C’est le processus classique. Les PNM ne lâchent jamais leur victime ! Quand ils n’ont plus personne sur qui « taper » pour regonfler un peu leur ego déballonné ils vous rappellent ! Je n’ai pas répondu pendant de longs mois. Puis six mois plus tard lorsqu’il m’a vue dans un magazine il a recommencé. C’était trop pour son ego vous pensez ! Les PNM ont besoin de détruire des gens qui communiquent par leur image une réussite familiale, professionnelle ou sociale. Voici la situation rêvée pour un PNM : Rencontrer une personne au top, bien sous tous rapports et arriver à la mener à la déchéance… Je vais être ici vulgaire pour la bonne cause : s’ils pouvaient faire d’une reine ou d’une princesse estimée une prostituée ou une indigente cela représenterait certainement la plus belle des victoires ! D’ailleurs les hommes PNM détestent les femmes entrepreneuses, ils tentent de leur couper les ailes. J’en ai connu un si PNM qu’il disait à qui voulait l’entendre que sa petite amie l’avait largué à cause du « Syndrome Carry Bradshaw ». Ce qu’il entendait par là c’était que (selon lui) à la trentaine toutes les femmes se rêvaient en héroïne de Sex and The City et que cela faisait beaucoup d’hommes très malheureux (rires!) comme lui bien-sûr (rires) ! Car tout le monde le persécutait en permanence selon ses dires. Cette attitude de haïr une femme parce qu’elle réussit et qu’elle est volontaire est pitoyable vraiment! Cette même personne disait que c’était à cause des femmes qui se croyaient très intelligentes et se « surestimaient » qu’il avait perdu ses cheveux et ses muscles (rires)! L’importance que ce pauvre type accordait aux quelques cheveux clairsemés qu’il lui restait de sa jeunesse fanée et à ses « muscles » semblait primordiale! (rires) Bref, pour en revenir à votre question cette fois-ci je lui ai listé les choses que j’avais accomplies depuis qu’il n’était plus dans ma vie, ni dans mon entourage. Je suis restée très objective, très polie, ultra-positive et j’ai terminé par « cordialement ». Il m’a envoyé un email incendiaire qui disait toute sa rage des femmes « comme moi », indépendantes, qui voulaient « dominer les hommes » et qui pensaient être très nécessaires à ce « bas monde »… Puis plus de nouvelles! Victoire donc ! Le plus dur avec les PNM est de s’en débarrasser car ils ont besoin d’exercer leur « puissance » sur vous pour regonfler leur faible ego. Si vous partez ils n’ont plus ni faire-valoir, ni de moyen de se valoriser ! Et cela est vécu comme un véritable drame chez eux ! Perdre leur victime et leur souffre-douleur est vécu avec la même intensité qu’un décès! C’est normal ils perdent là leur orgueil. Vous connaissez la parabole de la Vigne et des ouvriers de la dernière heure ? Eh bien c’est exactement cela! Ils on l’impression que si l’autre est béni, chanceux, cela leur enlève quelque chose, quelque chose d’immense !

« Le pervers narcissique ne lâche jamais sa victime! »

La rédaction : Quelqu’un nous a demandé comment il était possible d’oublier le mal qui avait été fait par un PNM ?

Oublier, pardonner, vous savez ce sont des notions complexes! Parfois on croit avoir pardonné et puis on se rend compte que non. Parfois on voudrait pardonner de tout son cœur mais on en est incapable. Personnellement, je ne dis que j’ai pardonné que si cela est clair pour moi à 100% et là ce n’est pas le cas. J’espère cependant y arriver un jour. Parfois un grand bonheur aide au pardon, la vie est ainsi faite! Il faut aller de l’avant. Il ne faut surtout pas chercher à oublier mais chercher à se reconstruire. Pourquoi ? Parce que ce que vous avez vécu vous a rendu plus fort. Vous avez maintenant un bel avantage dans la vie ! Vous vous êtes peut être penché sur des bouquins de psychologie pour comprendre les PNM etc. Vous en avez tiré vos conclusions sur eux et sur vous-mêmes… Vous êtes « grandis » ! Votre meilleure victoire sur un PNM est de vous en sortir mieux après lui qu’avant et qu’avec lui ! Le monde est à vous, pas à lui, car lui est très très limité. Son univers tourne autour de ses pauvres petites manipulations à deux francs… Le vôtre, si vous savez être positif, est infini !

La rédaction : Christelle, de Belgique, 31 ans, demande comment distinguer les critiques récurrentes des manipulations perverses narcissiques.

Pour faire court le PNM vous critique pour vous rabaisser. Il veut vous voir la face dans le caniveau pour se rassurer en se disant : « Ma vie va désormais mieux que la sienne ! Je me sens bien ! ». Ensuite des gens que vous aimez peuvent vous critiquer (conflits de générations, de mœurs etc.) sans pour autant chercher à vous briser ! Il y a cependant des parents PNM. Cela se voit souvent dans les relations père-fils. Le père n’accepte pas que son fils devienne un homme car il perd son « patriarcat ». Il va donc devenir un vrai PNM avec sa progéniture qu’il cherche à « dévorer »… Il va vouloir décider à sa place, prendre les décisions à sa place, rabaisser à qui mieux-mieux pour faire passer un message : « Sans moi tu n’es rien ! ». C’est juste pitoyable ! Vous avez lu les dernières nouvelles de Brian Ferry ? (rires) … qui est pourtant un chanteur que j’adore et que j’estime… C’est assez affolant selon moi non ? Piquer la petite amie de son fils pour se rassurer sur son sex-appeal! (rires). C’est le problème des narcissiques: ils se contrefichent de faire du mal autour d’eux. Si le bateau coule ils seront toujours les premiers dans le canot de sauvetage. Et s’il faut écraser quelques enfants et quelques mamies dans la ruée vers le salut ils le feront toujours et sans regrets parce que pour eux tout le monde les persécute, c’est donc juste « rendre la monnaie de leur pièce » aux autres… C’est un acte naturel chez eux!

La rédaction : Comment faire cesser immédiatement la manipulation ?

C’est ce qui a fonctionné dans mon cas. Hélas ce n’est pas une généralité. Il faut énoncer clairement au PNM qu’on a compris son manège et qu’on entrera pas dedans. Parfois il faut  lui dire : « Il y a deux façons de gagner son estime de soi : avoir du talent et s’élever ou rabaisser celui des autres comme tu le fais ! ». Il faut savoir dire : « Ah ! Tu aimes dominer et bien moi aussi et tu vas t’y casser les dents crois-moi »… Il ne faut pas hésiter à lui dire que vous savez ce qu’il tente de faire et lui expliquer que vous savez qu’il cherche à redorer son faible ego en vous écrasant. Il faut lui signifier avec fermeté que pour vous ce sera NON. Il faut rester poli et ne pas discuter plus que nécessaire. Ces gens là essayent de vous embringuer dans des histoires pas possibles… Vous n’avez pas à discuter avec eux juste à leur signifier que leur petit règne de capricieux PNM est fini ! Et surtout ne louvoyez pas avec eux ! D’où l’idée de les faire sortir de votre vie par « la grande porte » et non par la sortie de secours (rires) ! Je m’explique : plus la sortie est visible plus elle symbolise pour eux l’échec et moins ils reviendront vers vous car ce qu’ils veulent c’est bien vous regarder comme de haut comme le font les vainqueurs et non les « losers » ! Il faut bien-sûr se faire aider si la situation est très envenimée.

La rédaction : Que ressentez-vous à l’heure actuelle pour ce PNM qui s’est glissé dans votre cercle d’amis, votre cercle professionnel etc. Que doit-on ressentir face aux simagrées d’un PNM ? C’est une question qui nous vient de Claire, graphiste, 45 ans, de Paris.

Personnellement je ne pense plus à cette histoire naturellement … Rencontrer des tordus ça arrive hélas souvent dans le milieu artistique… Si je commence à ressasser le passé et à entretenir un discours intérieur négatif à ce sujet ma créativité est cuite ! Par contre quand des lecteurs achètent mon livre et m’en parlent voici ce que j’éprouve : je ressens énormément de pitié pour cette personne. Pourquoi ? Parce que je sais qu’elle a des circonstances atténuantes. Elle a, elle-même, été critiquée étant enfant et rejetée par ses parents qui ne l’aimaient pas car elle ne répondait pas à un modèle classique. Bref, pour eux elle n’était ni « sortable », ni « présentable »… Elle a beaucoup souffert de ce rejet ce qui lui a bloqué l’accès à de vraies études. Vous savez le manque d’amour est générateur de cercles vicieux de ce type ! Bien-sûr l’argent peut rattraper beaucoup de choses. A l’heure actuelle n’importe qui peut obtenir un diplôme artistique bidon dans une école bidon en payant très cher mais cela n’enlève pas à ce genre de personne la frustration de ne pas avoir étudié réellement, de ne pas avoir construit elle-même son avenir, de ne pas avoir eu un entourage aimant, de ne pas avoir eu de relations de fac, par exemple, solides, de vrais amis sur qui compter… Quand on base toute sa vie sur du « visible » : la beauté, les diplômes, la voiture etc. c’est souvent qu’on a du vide à l’intérieur. On cherche à combler ce vide, à se donner de la valeur en sachant bien qu’une « boite à fric » qui délivre des diplômes à tout va n’est qu’une boite à fric… C’est un peu le souci du monde artistique : il faut sans cesse se donner à fond, se renouveler et après chaque création tout est à recommencer. Soit on se renouvelle soit on crève. Il y a des résurrections heureusement mais elles demeurent lentes et pénibles. C’est dur pour de jeunes artistes de se retrouver au sommet un jour et dans le caniveau le lendemain. Il faut considérer les succès comme les échecs avec beaucoup de retenue et de recul et garder son sang froid dans toutes les situations. C’est ce que j’apprends à faire au lecteur dans mon livre « Restaurez votre créativité, accomplissez-vous dans vos dons au quotidien »… La reconnaissance est rarement au rendez-vous et cela génère beaucoup de PNM qui son plus aptes à gagner leur estime d’eux-mêmes en détruisant le travail des autres qu’en étant bons dans leur domaine… Pour  répondre à Claire : comme moi vous pouvez avoir de la pitié pour les PNM car finalement ce sont de pauvres personnes qui n’ont pas eu ce qu’il fallait sous la main pour s’épanouir de façon équilibrée ! Mais cette phase de miséricorde ne doit se produire qu’une fois que vous vous êtes débarrassée de l’emprise du PNM, une fois que vous allez bien et que vous êtes reconstruite. Si c’est pendant la phase de rejet du PNM de votre vie il en profitera pour vous manipuler. Donc on dit les choses, on coupe les ponts totalement on se reconstruit et ensuite on peut avoir pitié. C’est dans ce sens là et non l’inverse sinon vous risquez de retomber dans les griffes du PNM car souvenez-vous: il a besoin  de vous pour vous rabaisser et gagner sa confiance en lui ! Je tiens à signaler que nos grands-parents qui ont parfois connu deux guerres, qui n’ont pas toujours été aimés ne sont pas pour autant devenus des PNM ! Donc il ne faut pas tout excuser par le passé, c’est trop facile! Je connais des gens qui n’ont jamais été aimés, qui ont eu des enfances malheureuses et qui ont fondé un foyer aimant, qui sont équilibrés…

La rédaction : Anne, 28 ans de Dieppe nous dit qu’elle a beau traiter son PNM de « gros nul » et lui rendre la pareille niveau critique, il garde le dessus et rien n’y fait. Pourquoi ?

C’est difficile de répondre, j’ai trop peu d’éléments. Je ne connais pas leur relation. Il ne faut pas entrer dans une « gueguerre » avec le PNM il faut lui signifier les choses clairement et couper les ponts. Je suppose qu’il ne lui dit pas lui-même clairement « Tu es une grosse nulle » mais qu’il lui fait comprendre avec des petites phrases ambigües insidieusement toute la sainte journée. Je me trompe ? Donc si en face elle répond « Toi aussi tu es un gros nul » cela ne sert à rien. Il n’y a que l’acte réalisé qui vaut pour le PNM. Quand Anne sera pâlichonne, fatiguée, névrosée, au bord du suicide là il sera satisfait et jouira de son jeu ! Donc ce qu’elle doit faire c’est lui signifier qu’elle connait son petit manège et qu’elle n’en est pas dupe, puis rayonner et montrer que les critiques ne l’atteignent pas si ce n’est que grâce à elles elle a décidé d’accorder son temps (précieux) à quelqu’un de sain et non à un détraqué ! Et bien sûr fuir et prévenir son entourage tout de même. Ne jamais garder cela pour soi…

Propos recueillis par B.C pour Chercheursdebonheur.com.

Merci à Céline Schmink pour le temps accordé. Merci à C.L pour la transcription.

Pour aller plus loin

Le livre de l’interviewée ici

Le Narcissisme, l’amour de soi

Narcissisme et perversion

Tags: , , , , ,

35 réponses à Le Pervers Narcissique Manipulateur ? Un pauvre type à l’ego surdimensionné mais totalement déballonné!

  1. Dede 59 dit :

    PNM, ça veut bien dire petit, nul et minable?

  2. Brigitte dit :

    Victime d’un PN durant 18ans je n’ai vu son pb que depuis 18 mois le jour où j’ai vraiment réalisé qui il était et qu’il me trompé , il a quitté la maison et a été odieux . La méchanceté verbale , les propos humiliants etc … Ce fût l’horreur je suis suivie par une psychothérapeute depuis 10 mois . A ce jourje vais vers le mieux du moins je l’espère et je me refais une santé ( perte de 14 kilos en 3 mois) insomnies ttt anti depresseur enfin bref l enlisement physique et moral . C’est un véritable cauchemar , cet homme est un destructeur , il vous enlève tout , votre identité votre personnalité votre joie de vivre …. Il tisse sa toile chaque jour , malgré ses cadeaux somptueux son rire excessif en sociétés il fait croire qu’il est un mari exceptionnel et vous y croyez.

    • chercheursdebonheur dit :

      Oui c’est exactement cela. Celui dont je parle semblait charmant en société. Son but était vraiment de vous voir tomber plus bas que terre! Face à mes grands projets de vie et ma tenacité à les concrétiser il a peu à peu abandonné car il a constaté que parfois mon ego était plus gros encore que le sien! ;) Quand vous les dominez soit ils vous écrasent soit ils finissent par se trouver une autre victime…

  3. pommery dit :

    merci beaucoup pour vos messages j espere men sortir depuis une petite semaine il m a emmené très bas mais j ai eu un sursaut de plus je suis suivie par une psycologue c est dur car en plus il est scato et très porté par le sexe je ne pensais pas qu a 50 ans mariée j aurais pu me faire avoir comme ça surtout qu il me faisait croire que c est moi qui voulait enfin je suis aimée par ailleurs alors courage aux autres et encore merci pour vos messages c est très dur d oublier valérie

  4. Pauline dit :

    Je vous suis tellement reconnaissante pour vos articles.
    Je suis abonnée à votre site via Hellocoton et vos articles sont toujours d’ une grande aide.
    Aujourd’hui je suis dans une passe dont je n’ arrive plus à me sortir, et s’ il était possible pour vous de répondre à ce message, sachez que vous m’ aideriez énormément.

    J’ ai été victime d’ un PNM il y a quelques années. Je ne rentre pas dans les détails, j’ ai vécu le shéma classique. Dépression, culpabilité, caintes et tout genre, j’ ai connu tout ça.
    Au bout d’ un an de « relation » et complètement achevée, j’ ai décidé de partir. J’ ai profité d’ une énimème infidélité, et j’ ai repris ma vie en main. Je suis vraiment heureuse depuis car cette passe m’ a permis de plus profiter des petites choses de la vie, j’ ai vraiment envie d’ entreprendre de nouvelles choses, de nouvelles relations surtout.

    Mais depuis 2 ans que je l’ ai quitté, je n’ ai pas eu une seule semaine de tranquilité. C’ est plus selon les périodes, mais en moyenne il ne s’ est pas déroulée une semaine sans qu’ il ne vienne empiéter dans ma vie. Tous les soirs en ce moment, des appels et des messages de sa part. Il dit que je dois lui parler, lui donner des nouvelles, et me dit aussi que le fait de l’ ignorer ne fait qu’ attiser son désir de me retrouver. Lorsque je l’ ai quitté, j’ avais gaspillé énormément d’ énegie à essayer de lui faire comprendre de toutes les façons possibles, pourquoi j’ étais partie, ce qui dans notre relation n’ allait pas. Mais il n’ a tenu compte de rien et, depuis 2 ans, me tient toujours les mêmes discours. Je lui ai ensuite fait comprendre que j’ étais très heureuse sans lui, ce qui ne l’ a pas découragé, au contraire.
    Il me flique tout le temps. J’ ai du supprimer mon profil de tous les réseaux sociaux, mais il passe son temps sur les profils de mes amis ou de personnes que je pourrais potentiellement connaître, à la recherche d’ infos sur moi.
    C’ est insupportable. J’ ai pensé à porter main courante, mais je n’ arrive toujours pas à conserver assez de messages. C’ est psychologique, je ne suis pas capable de garder toute trace de lui dans mon téléphone. Cela impliquerais aussi de le prévenir, et je suis incapable de lui parler, car ça me met dans un tel état de colère que je pourrais le regretter.
    D’ ailleurs ces messages incessants me font perdre le sommeil. Ca me stresse, me fait penser, me rappelle que je ne m’ en sortirais jamais.
    J’ ai changé plusieurs fois de numéro de téléphone mais il a toujours réussi à se procurer les nouveaux.

    Voilà.. Je sais que c’ est très long, mais vous m’ avez l’ air tellement impliquée dans vos travaux, j’ aimerais beaucoup recevoir des conseils de votre part.
    A commencer par, pensez vous que cette méthode du silence est la bonne ?

    Un immense merci d’ avance,
    Je déséspère de pouvoir un jour me sortir de ses griffes

    • chercheursdebonheur dit :

      Bonjour, merci pour les compliments ! Je suis heureuse que mes articles puissent vous aider. C’est très gratifiant pour moi et encourageant. Chaque PNM réagit à sa façon à un abandon. Il a perdu son faire-valoir (il gagnait son estime de lui-même en vous écrasant) et donc il se sent très mal. Il a besoin de vous afin de pouvoir vous écrabouiller de nouveau pour regonfler son piètre ego qui doit actuellement être au plus bas. Il emploie la technique du harcèlement et vous fait le coup du « Plus tu me jettes, plus j’aime ça ». Bien entendu vous ne devez pas céder. je ne suis pas psy (et je me garderai bien de faire la psychologie sauvage) mais il est clair selon moi que vous devez porter plainte contre lui. Vous devez vous rendre chez votre médecin de famille et lui expliquer que cette personne vous harcèle, vous empêche de dormir. C’est une forme de harcèlement. Pour porter plainte contre quelqu’un vous n’avez pas besoin de preuves dans un premier temps. Si vous craquez rien ne vous empêche de vous déplacer au commissariat et d’expliquer la situation. Parfois un coup de fil du commissariat pour une simple « vérification » peut calmer ces gens là. Si votre bien-être en dépend (je ne connais pas votre situation professionnelle) et si vous êtes sur un « nouveau départ », il serait peut-être judicieux de vous mettre au vert. Si rien ne vous retient bien-sûr, un nouveau départ dans une nouvelle ville, un changement de téléphone du jour au lendemain, une domiciliation pour votre courrier peut peut-être lui faire baisser définitivement les bras. Beaucoup diront que c’est une fuite mais avec les PNM mieux vaut fuir que de bousiller sa jeunesse et sa santé… Ce qui est certain c’est que la rupture actuelle n’est pas assez radicale pour lui apparemment ! En vous souhaitant bon courage !

      • Pauline dit :

        Je vous remercie tellement pour votre réponse.
        Vous êtes d’ une grande aide pour moi, et votre site en général également.
        Je me permet à nouveau de vous demander conseil, car je suis vraiment perdue.

        J’ avais fini par lui laisser une ligne téléphonique disponible, sur laquelle il pouvait encore me contacter. Cela me rassurait, car je pense que tant qu’ il peut me contacter par téléphone, il n’ aura pas à mettre ses menaces à exécution. Seulement j’ ai craqué dernièrement, j’ ai fait fermer cette ligne. Il n’ a donc plus aucun moyen de me joindre directement. Au départ je pensais que c’ était la meilleure chose à faire, c’ est même ce que mon psy m’ a conseillé de faire. Seulement je me sens très mal depuis. Je suis constament anxieuse, je me demande constament « Que va t il trouver pour me pourir l’ existence maintenant ? » J’ ai lu certains articles sur le sujet, qui justement déconseillaient d empêcher ce contact, sous peine de se retrouver avec des menaces mises à exécution.
        J’ ai envisagé de porter plainte / main courante, mais cela impliquerait d’ en parler à certains membre de ma famille (je suis assez jeune), et dans cette relation j’ ai fait quelque chose qui me fait trop honte pour l’ assumer devant ma famille. Et j’ ai peur que cela ressorte, s’ ils le savaient certains couperaient les ponts avec moi.
        Cependant j’ en ai parlé avec des amies et avec ma maman, mais la honte est encore très présente.
        Je ne sais absolument plus de quoi il est capable, et je vis dans une peur constante.

        En tout cas je vous remercie encore pour votre réponse, cela m’ aide beaucoup

        • chercheursdebonheur dit :

          Bonjour. Il m’est difficile de vous aider davantage car je ne connais pas hélas le personnage. Quoique vous ayiez fait, n’en ayez pas honte. Faites en sorte que ce moyen de pression tombe. Il n’est pas très bon d’induire son comportement à venir hélas. Pourquoi ne pas vous « mettre au vert » un moment. J’ai connu une jeune fille qui face au même cas a quitté deux mois la région parisienne pour la Bretagne où il ne pouvait pas la retrouver. Ce répit lui a permis de faire le point, de se reposer, de revenir plus forte. Bon courage.

        • pépito dit :

          Bonjour Pauline,

          J’ai vécu l’expérience avec une perverse narcissique pendant 10 mois, une relation toxique qui a finit dans une séparation particulièrement lourde en insultes et menaces de son côté, je n’ai jamais faibli face à la situation, j’espère juste que mon expérience pourra t’apporter un peu de réconfort et un peu d’aide.
          Déjà une chose : Les vrai(e)s pervers narcissique sont en général très lâches, ils menacent pour intimider, asservir et ne passent que très rarement à l’action, faire peur pour mieux te manipuler, ne pas confondre pervers narcissique et psychopathe. Donc n’ais pas peur de ses menaces, au contraire, c’est un point positif pour constituer un dossier, au plus il parle, au plus il s’enfonce, et là c’est ta force et eux tellement ancrés dans leurs délires, vont faire tout un tas d’erreurs.

          Je ne dresserais pas le portait d’un PN, je pense que tu t’es documentée et on est tous d’accord pour la description de leurs profils.

          Je ne critiquerais pas les psys qui t’ont conseillé de garder une porte d’entrée avec une ligne téléphonique pour qu’il puisse te contacter mais je pense que c’est une très mauvaise chose que ce soit le téléphone, j’aurais plus pensé à un mail pour que tu puisses archiver ses messages. Affronter par Oral un PN est très complexe, savoir garder son sang froid, en dire le moins possible, pas de détails personnels, pas d’état d’âme, arranges toi aussi pour avoir des témoins (pendant qu’il appelle).

          Un PN, qu’on se le dise est : un ennemi ! Dis-toi qu’il ne verserait aucunes larmes si il t’arrivait quelque chose de grave, l’empathie est inexistante chez ce genre de personne, tu n’es qu’une « personne ressource » pour t’utiliser suivant ses besoins et masquer son mal-être.

          La chose essentielle à retenir, c’est bien sur : d’être aidé !!!!!!
          A bas la honte, la peur, le stress, vires ses barrières qui t’empêchent de te reconstruire, parles autour de toi, sans en abuser, choisis bien à qui tu en parles.
          Et après, dis-lui que tu as mis au courant des personnes qu’il ne connait pas, que tu es entourée par des gens qu’il ne pourra pas rencontrer mais qui t’aideront en cas de besoins ;)

          Surtout gardes les preuves : sms – appels (essayes d’enregistrer les appels), si il se pointe chez toi : prends le en photo avec le portable dans la main ;)
          Ne réponds pas à ses mails ou sms, c’est pour lui un moyen de tester ta résistance et jauger ton état d’esprit ou alors par un ou quelques mots, du genre : pitoyable ou pathétique, plus c’est court mieux c’est, tu en dis le moins possible.

          Quand tu le vois, imagines le dans une bulle ou au parloir d’une prison, séparé par une cloison.

          Si tu connais quelques personnes « imposantes », arranges toi pour le croiser avec eux, histoire de lui montrer que tu n’as pas peur, que tu es accompagnés et qu’il n’a pas intérêt à continuer.

          Ce sont des petits « guerriers » de l’ombre, ils détestent qu’on les prennent en flagrant délit ou que l’info circule à leur sujet, plus il sera à découvert, plus il se planquera.

          Ne te laisses pas intimider, il ne va pas te tuer, il en aura pas les couilles, il joue sur tes points faibles, l’intimidation c’est son arme favorite.

          N’hésites surtout pas à faire des mains courantes, un petit appel des services de police peut le calmer aussi, ils n’aiment pas laisser de traces.

          Dis toi que si ta famille t’aime, elle t’aidera, tu en as besoin, un PN ne sait pas affronter les foules, c’est aussi pourquoi ils cherchent à isoler leurs proies.

          Perso, j’ai réglé le problème en coupant les ponts même si ce n’est pas facile car c’est une personne qui bosse dans la même boite que moi.
          J’ai changé de numéro, je ne lui adresse plus la parole (même si elle me l’a reprochée, et oui je lui ai bloqué son arme favorite : la parole), je ne la regarde même plus (reproché aussi car encore une fois ça coupe la communication). J’ai averti ses collègues en sélectionnant les morceaux les plus choquant de sa personnalité, mails à l’appui.
          En gros le but, c’est de l’isoler à son tour, sans qu’il ne s’en aperçoive que c’est toi qui révèle la vérité.

          Ne cède surtout pas, restes déterminée, il ne changera JAMAIS

  5. caramel dit :

    Bonsoir !
    Tout d’abord merci Celine Schmint pour tes conseils
    Moi apres deux de separation j’ai beaucoup de mal a faire face a ce bourreau qui plus est qu’il y a des enfants dans l’histoire.
    Actuellement je suis dans une impasse je m’explique pour des raisons de securite mon ex n’a pas mon adresse, mon fils doit se faire operer mais pour se faire il faut la signature du pere (meme si pour l’instant il ne voit pas ses enfants il a l’autorite parentale) pour l’hospitalisation .
    J’ai donc pris mon courage a deux mains et l’ai contacte telephoniquement pour lui expliquer la situation il etait d’accord a ce moment la pour signer je lui envoi les papiers par mail car il est hors de question que je me retrouve nez a nez avec lui quelque heure plus tard je recois un mail en m’informant qu’il ne signerait les papiers qu’a une seule condition que je remplisses ma partie en mettant mon adresse. Alors je ne sais plus quoi en pensee et comment faire.J’en ai marre ca fait deux ans qu’il m’envoi des mails de menaces ou d’amour brasse le chaud et le froid bref il y a de quoi devenir chevre. Qu’en pensez vous merci pour votre reponse !

    • chercheursdebonheur dit :

      Bonjour, c’est typique hélas mais avec un enfant de lui c’est délicat effectivement.
      La santé de votre enfant est primordiale. Il doit signer ces papiers. Si vous êtes divorcés et que vous êtes passés devant un juge pour la garde il convient peut-être de lui faire connaître la situation. Le mot clé est « demander ». Les juges sont très tolérants avec les mères. S’il est convoqué il pourra peut-être être raisonné! Le bien de son enfant passe avant son caprice de vouloir connaitre votre nouvelle adresse. je vous conseille d’être très procédurière avec lui et d’explorer toutes les pistes pour résoudre le souci de votre fils (assistante sociale, médiateur du couple, avocat). Je suis loin d’être une experte de la justice mais il me semble que vous devriez avoir un bon avocat à même de régler ce genre de conflits et de le tenir à l’écart de manière procédurière. Faites appel à lui pour régler ce problème de chantage à l’amiable puis n’hésitez pas à porter plainte. Vous pouvez aussi souscrire une aide juridique auprès de votre assurance classique. Bon courage.

  6. caramel dit :

    Merci pour les conseils et le soutien

  7. olivia dit :

    j’ai été victime d’un PNM via un site de rencontres hyper connu (attractive world). Pour dire à quel point ce vice peut aller loin, c’est que sans le voir ni le rencontrer, il a fait de moi une victime… je suis tombée amoureuse qui plus est, mais je l’ai vite décelé car je ne suis pas stupide; il y avait trop de zones d’ombre. Je n’avais rien lu sur ce type de prédateur auparavant. et c’est il y a quelques jours, une amie (ex victime)qui m’a ouvert les yeux sur ce que je ne voulais voir… je m’étais détachée mais il était toujours virtuellement présent. il a fait des dégâts sur moi qui seront réparables avec le temps.
    Tout cela pour dire qu’ils peuvent sévir aussi virtuellement …

  8. olivia dit :

    PS/ Je vais prendre le temps dès que je le peux pour vous raconter cette histoire car elle est dingue, c’est le cas de la dire!

    • Yasmina dit :

      J’aimerais connaître votre histoire, moi aussi j’ai l’impression d’être tomber sur Pn et c’était sur un site de rencontres également.

  9. MOUNETTE dit :

    je suis ravie de vous avoir trouvee, car cela fait 25 ANS que je vis l’enfer, au début je ne savais pas ce qui lui arrivait, des colères, il ne supportait pas mes enfants qui ne sont pas les
    siens, j’avais et j’ai toujours peur, car mon fils de 45 ans vient déjeuner ca lui dérange, parfois
    j »invente à mon fils que l »on est pas la, il manipule tout le monde et les gens croient que c’est
    moi qui vait mal, il m’insulte si je dis blanc il dit noir, la je n en peux plus, il me dégoute,
    il le porte sur son visage, j’ai 68ANS, aucun respect, je suis seule avec cet energumene, comment réagir à toutes ses paroles, je reste car nous sommes retraites, avec 2 retraites
    on s’ent sort mieux, j attens vos reponses merci

    • chercheursdebonheur dit :

      Bonsoir Mounette, c’est difficile hélas de vous donner une solution car pour moi (et pour les gens qui subissent ce genre de harcèlement moral), il n’y a qu’une séparation nette et l’absence totale de contact qui puisse régler le problème. Je sais bien qu’en étant retraité les moyens sont limités mais il est encore temps de vivre pour vous-même, de profiter de la vie et de rattraper le temps perdu si vous êtes dans une trop grosse souffrance morale. J’espère que la situation (l’enfer depuis 25 ans) ne vous a pas atteinte physiquement (à force de se taire on développe des cancers: gorge, sein etc.) Il faudrait vous en assurer car tout le stress et tous les non-dits, les injustices subies et vécues finissent par se répercuter d’une façon ou d’une autre. Donc pas de conseils sur « quoi faire » face à lui car il ne changera pas (ils ne changent jamais!) mais plutôt celui d’effectuer un « bilan » de votre vie intérieure. Dans cette situation on voit rarement que beaucoup d’autres gens (entourage, enfants, famille, amis) sont capables d’amour et susceptibles de nous aider. Je ne l’ai pas dit dans mes témoignages mais lorsque j’étais avec le PN qui m’a harcelé pendant des mois, j’ai eu l’occasion de me rendre à un rassemblement tzigane (des centaines de caravanes). J’ai pu me joindre à tous ces gens que je connaissais pas, assister aux baptêmes, « communier » si je puis dire avec eux et cela m’a fortement « rechargée » de constater que l’amour était présent sous différentes formes partout. Ce moment de sérénité loin de chez moi (juste une journée) avec des inconnus aimants et spirituels m’a permis d’ouvrir les yeux, de voir que la vie n’était pas un long supplice auprès d’un être égoïste, léger, inconséquent. Profitez de votre retraite pour vous rapprocher de vos enfants, passer du temps avec eux et faire le point. La vie est trop courte pour s’embêter avec un tel énergumène. Bon courage, bonne continuation. Je viens d’ouvrir une page « Journal », n’hésitez pas à y lire mes réflexions du jour de temps à autre.

  10. Audrey dit :

    J’ai était convoqué par la gendarmerie car il a déposé une plainte contre moi .
    Il dit que j’ai écrit 2 lettres contre lui portant atteinte à son honneur et préjudice .
    Quand j’ai lu les 2 lettres à la gendarmerie il y avait que des mots que lui employé et que moi je lui disait .( c’était notre histoire )
    Donc en 1seconde j’ai su que c’était lui qui les avaient écrite et envoyé ces lettres .et personne d’autre puisque ce n’est pas moi .
    Ce que j’ai dit au gendarme qui m’a répondu :  » Lui il dit que c’est vous  »
    Ils ne m’ont à la fin demander mes ADN et empreintes .
    Je lui ai dit oui mais là je viens de toucher les lettres !! *
    On m’a répondu  » se sont des photocopies  »
    J’ai accepter de donner mon ADN et empreintes mais j’ai le sentiment profond de m ‘être fait
    piéger .( Vu que c’est un PN et qu’il a une situation au placé et des pouvoirs ) ils peuvent mettre mes empreintes ou me faire croire que c’était une photocopie ?
    Je l’ai pensé que le lendemain
    Je suis super mal et j’ai très peur car je n’ai rien fait mais je me suis juste rendu compte que c’était un PN et aperçue qu’il avait fait des choses illégal et il le sais .
    Il veut me coller une procédure j’en suis certaine .
    J’ espère que les gendarmes ne sont pas ces potes . Je sens l’embrouille et je suis morte de trouille en attendant les résultats des ADN .

    Je lui avait envoyé un sms lui disant que j’étais amoureuse d’un autre homme 1semaine avant et qu’il me lâche . C’est peut ^tre pour ça qu’il a fait cette chose lamentable .

  11. Anonyme dit :

    Bonjour Céline ,
    j’ai enregistrée votre article et je le relis très souvent .Surtout quand vous dites
     » allez de l’avant , votre plus belle victoire est de rayonner sans lui  »
    Je retiens cette phrase clef .
    Je lui ai dit que j’étais amoureuse d’un autre homme et qu’il arrête de me pourrir la vie .
    Aussi depuis il a inventer des histoires pas possible .A porter plainte contre moi pour des soit disant lettres que j’aurais écrites  » divulgation illégal , atteinte moral et privé . » je n’ai rien fait du tout mais je me suis retrouvée au commissariat pour la première fois de ma vie .
    J’ai du porter plainte pour dénonciation calomnieuse et depuis j’attends dans l’angoisse car je sais qu’il n’a pas joué ça dernière carte et j’ai peur sachant qu’il est prêt à tout les mensonges possibles .Il veut me détruire et en plus il a un métier de pouvoir ce qui fait qu’il me fait peur .

  12. agathe dit :

    Bonjour Céline ,
    J’ai enregistrée votre article car il m’aide surtout  » allez de l’avant votre plus grande victoire est de rayonner sans lui  »
    Je lui ai dit que j’étais amoureuse d’un autre homme et qu’il arrête de me pourrir la vie et depuis il a porter plainte contre moi pour des soit disant lettres que j’aurais écrites  » divulgation illegales a caractère personnel  » je me suis retrouvée au commissariat pour la première fois de ma vie . Il est pr^t à tout les mensonges possibles et je sais qu’il n’a pas joué ça dernière carte .
    J’ai peur de cet individu . Il est dangereux et en plus il à un métier de pouvoir il connait j’en suis certaine le commissaire et me colle une plainte de l’autre monde . Je n’ai rien fait du tout et j’avoue que j’ai peur car il est vraiment pervers .

  13. Agathe dit :

    Bonjour Céline ,
    je suis l’auteur du dernier commentaire et je m’appelle Agathe .
    Je ne comprends pas pourquoi vous avez changé certains mots par d’autres dans mon commentaire .
    EX/ je n’ai jamais écrit qu’aller de l’avant comme vous le dites était la phrase clef !!
    ni qu’il voulait me détruire.
    Je ferais attention les prochaines fois lorsque je laisserais un commentaire .
    Cordialement

    • chercheursdebonheur dit :

      Bonjour Agathe,
      Etes-vous certaine de cela car je ne me permettrais jamais de modifier les commentaires des lecteurs ? La seule modération que j’effectue est sur le contenu (je ne laisse pas passer les commentaires publicitaires ou ceux qui n’ont rien à voir avec le sujet). Vérifiez s’il vous plait car de mon côté j’ai déjà trop peu de temps pour répondre au courrier il est donc impossible que je modifie quoique ce soit.

      Bonne journée

      Céline

  14. agathe dit :

    Oui je suis certaine et j’ai vérifié mon commentaire n’est pas le même que celui publié
    Mais ce n’est pas grave j’ai d’autres soucis .Je voulais vous le signaler . C’est tout .
    Cordialement
    Agathe

    • chercheursdebonheur dit :

      Bonjour Agathe,

      J’ai changé mes codes au cas où. C’est étrange tout de même.
      Merci en tous cas de me l’avoir signalé.
      Céline

  15. Bonjour, j’ai deux garçons 30 ans et 24 ans, issus d’une union hors mariage avec un PEN. Le père a pu être « neutralisé » en Justice suite à une maladresse de sa part, à savoir, diffamation à mon égard dans le Centre scolaire du plus jeune. Une perquisition policière m’a définitivement sauvée la mise, sans quoi, je devenais condamnable en Justice Pénale. Ce monsieur m’accusait de « mettre les joints dans la bouche de l’enfant » En réalité, ces choses-là se passaient chez lui, et je le savais. Depuis cette histoire rocambolesque, mes fils alternent les comportements câlins et violents, tout comme le faisait leur père. Il faut préciser qu’ils n’avaient pas le droit de dire des choses gentilles en parlant de leur mère devant ce père. Je dirais que mon impression, c’est qu’ils ont grandi « amputés de leur mère ». Dois-je envisager qu’ils aient pu être « contaminés » comme par loyauté ? Merci pour vos avis et partages de connaissances.

    • chercheursdebonheur dit :

      Bonjour Isabelle, oui selon moi cela est envisageable. J’ai au moins 1 cas dramatique hélas où les enfants et le père ont exercé une manipulation perverse sur la mère de famille. Les enfants sont des éponges, ils assimilent les perversions et les dénis des adultes inconsciemment. Je laisse le sujet ouvert pour ceux et celles qui souhaitent s’exprimer.

  16. Pauline dit :

    Vraiment sympa ce site je trouve votre approche vraiment intéressante,
    Bravo pour la rédaction. je partage le lien de
    suite Pauline

  17. Yasmina dit :

    Bonjour, j’étais avec un homme qui m’avait tout l’air d’être un manipulateur. Je ne lui parle plus actuellement et j’ai un doute sur son profil si j’ai bien eu affaire à un Pn.

  18. linda64 dit :

    bonjour , merci pour cet article qui nous permis de nous dévoilée en grand jour , j’ai survécu avec un PNM (dont je ne savais pas qu’il est atteint de ce trouble de personnalite) depuis 22 ans d’enfer de tristesse , de frayeur , de malheur , j’ai eu 3 beaux enfants avec lui , dont un de 20 ans il a quittéla maison à l’age de 18 ans car le pn etait jaloux de lui et de reussite , je suisen pleine instance de divorce ouf !!!!! , bien sur il faut s’attendre il manipule son avocat en pleurant et meme le juge en lui prenant sa main c’estcomme ci il le connait (bonjour la comédie) ,il me menace en disant c’est elle qui manipule les enfants , j’ai une 2eme séance dans 4 jours j’ai peur que le juge soit manipulé que faire pour orienterce juge vers cette pathologie

  19. candy dit :

    Bonjour,
    Votre article est interressant ,parler avec un p.n. c’est comme parler à un mur .
    Ils ne comprennent rien ça les arrangé d’etres impuissants et de tjrs remettre la faute sur les autres c’est facile et ça demande aucuns efforts aucuns courages ,son incapable de se remettre en questions.
    S’accroche comme des sangsues ,vous critiques constament,surtout dans votre dos pr détruire votre image.
    Ils ne supportent pas que vous les ayez sortis de votre vie .
    Ils recommencent exactement la même chose alors que vous lui avait parlé 2mn avant ça les amuse mais.c surtout effrayant à quel point ils sont idiots.
    Ils sont impuissants dans la réalité et pour se sentir puissants ils savent rien faire d’autres que de critiquer dénigrer moquer faire des caprices bouder mépriser…Pr se sentir puissants .
    Ils passent leurs temps à tout critiquer c’est invivable des personnages comme ça..
    On a toujours le choix ds la vie faire de son mieux ,penser à soi et aussi penser à l’autre.
    Ne rien faire ouvrir la bouche critiquer et se plaindre et ne penser qu’à soi en refusant toujours de tenir compte des autres.
    Les autres qui sont pour eux des objets de la nourriture rien de plus.
    Les autres sont idiots ils ont compris qu’en critiquant et en remettant la faute sur l’autre ça marche avec certains qui ont ont envie de sauver un souffrant un soi disant pas chanceux ds la vie incompris…
    Avec moi ça marche pas en tout cas pas longtemps .Les pleurnicheurs,les critiqueurs,les profiteurs,les lâches sont des perdants
    L’argent les objets l’apparence extérieur comme vous dites c’est pas compliqué de jouer la comédie.
    Alors que ds la réalité se sont des personnages sans personnalités sans créations sans ressources intérieurs vides jaloux rancuniers dangereux pr autrui pr la société .
    Ils veulent voler la personnalité la création le talent les qualités la vie de l’autre car eux ils sont incapable de ressentir cette vie cette imagination .
    J’en ai rencontré plusieurs tous différents et en même temps tous identiques .
    Je les ai tous sortis de ma vie même si ces personnes font pitié car ils jouent toujours sur notre compassion notre empathie .
    Ma lumière est précieuse c’est un trésor elle n’est pas inépuisable faut se protéger partir parler pas parler chacun voit.
    Partir sans explication sans un enrevoir c’est le plus simple .
    Ils ont voulu nous détruire nous voulez que du mal .
    Sans explication ça leurs laisse des doutes des questionnements comme eux ils ont toujours fais avec nous ils méritent notre indifférence générale et la peut être ils iront se faire soigner.
    Un peu d’hypocrisie aussi .
    Tout ceci est bien plus blessant pr leurs orgueils que la morale et la vérité.
    Ils le savent qui font du mal ils veulent juste que vous les laissez faire ça les amuses tout cela .
    Leurs tristesses leurs enfances leurs échecs c’est un leurre .
    C’est une excuse qui se trouve pr justifier le mal qui font.
    Si ils vous disent je fais du mal et j’adore ça les autres s’enfuient et parfois ils tombent le masque et se vantent .
    C’est pour vous faire encore plus mal .
    Ne leurs trouver aucunnes excuses ils en n’ont pas partez souriez comme vous dites réaliser vos projets ,c’était des épreuves ds nos vies que dieu nous a mis sur notre chemin pr se reconnecter à notre véritable moi on c’était perdu c’est pour cela qu’on les à croiser.
    Soyons fières d’être nous mêmes sensibles vivants bienveillants avec des valeurs eux ils n’ont rien ils sont presque morts .
    C’est pour cela qui viennent vers des personnes comme nous car ils veulent prouver que cette bon ça sert à rien .
    Si vous partez et le plus vite possible la vous lui prouvez que vous vivez très bien sans lui et que son fonctionnement malveillant ne marche pas avec vous.
    Et il le savent au fond d’eux que vous êtes mille fois mieux qu’eux mais ils en sont jaloux c’est triste mais c ainsi ces personnages veulent detruirent ce qu’ils admirent des malades leurs cerveaux tournent à l’envers !!
    Paix et amour !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Découvrez ma musique !

Mon nouveau livre est sorti !

Pensée du jour

CET HOMME EST-IL AMOUREUX ?

Découvrez mon livre sur les Pervers Narcissiques

Découvrez mon livre sur la Perversion au travail

Découvrez mon livre sur les faux amis !

Obtenez l’Abondance que vous méritez bien ! Livre « Restaurez votre créativité » 240 pages pour assurer votre succès !

Pensée sur l’Abondance

" La mesure de votre vie ne sera pas dans ce que vous vous accumulez, mais dans ce que vous donnez ". Wayne Dyer.

Co-créez avec nous! Faites un don !

Newsletter

Chercheurs de Bonheur Ressources sur le bonheur, la loi de l'attraction, la pensée positive et l'accomplissement de soi.
Suivez-moi sur Hellocoton