L’art de bien gérer son boycott

Cela vous est peut-être déjà arrivé… Vous avez une idée en or, vous la mettez en application et là certains jaloux (ses) cherchent à vous déstabiliser en boycottant ce que vous avez mis en place (conférence, projet, atelier, cours, spectacle etc.). Cela peut-être mal vécu sauf si l’on sait exactement comment terminent les boycott et comment réagir.

Mon projet est boycotté ! Qu’est-ce que ça veut dire ? Que faire ?

« Le seul fait de savoir qu’elles voulaient mon départ m’a donné une folle envie de rester ! »

Déjà il faut relativiser. Il faut savoir que les hommes ont du mal à se fédérer entre eux. Donc vous ne serez jamais « boycotté » par tout le monde à la fois. C’est un bon point pour vous. Lorsque les gens s’unissent contre vous, vous pouvez être certain que bientôt ils s’étriperont « entre eux » (il n’y a qu’à voir les retournements de veste en matière politique…) Ceux qui vous portent à la croix aujourd’hui ne continueront que si vous leur en laisser la possibilité. Emma, professeur de dessin explique : « L’an dernier j’ai pris la relève – dans une école d’art – d’un jeune professeur séduisant que les élèves adoraient… Dès le début les plus garces ont pris position contre moi et sont allées voir le directeur en se plaignant de mon travail, trop facile soi-disant… Elles voulaient le retour de leur prof toyboy ! Après un mois, mon cours était vide. Deux filles qui justement avaient bien besoin de cours (car leur niveau était des plus faibles) ont semé la zizanie et entrainé les autres à boycotter mon service dans l’espoir que je me fasse virer. Elles ont eu tout faux ! Avec celles qui restaient, nous avons monté un projet dans lequel tout le monde s’est épanoui collectivement et remporté un prestigieux concours. Celles qui n’avaient pas participé au projet se sont faites saquées par les autres professeurs tout le reste de l’année ! Elles n’ont pas pu participer à la remise des lauriers. Leur ego en a pris un coup et le boycott a cessé. Ce sont celles qui – tous les jours – déploraient de me voir toujours en place! Mais comme j’ai un sacré caractère, le seul fait de savoir qu’elles voulaient mon départ m’a donné une folle envie de rester ! Je suis comme ça ! A croire que je fais souvent le contraire de ce que l’on attend de moi ! » En voici un bel exemple qu’il démontre qu’en cas de boycott il faut absolument faire comme si de rien n’était et même plus : il faut se laisser challenger par les contraintes !

Un boycott n’est ni plus ni moins une attitude de refus de consommer un produit ou un service pour obliger l’entreprise ou l’entrepreneur à marcher droit. Le seul souci c’est que s’il est effectué sur une personne à fort caractère, il est totalement inefficace ! Pourquoi ? Parce qu’il vise à déclencher une inquiétude chez vous, à vous faire plier bagage !  Si comme moi les contraintes vous challengent et vous plaisent, vous ne risquez pas de vous y casser le nez, juste de faire passer vos pauvres boycotters pour des râleurs jamais contents. C’est un peu ce qu’à fait Emma avec son cours de dessin ! Elle a mis en exergue auprès de sa direction, d’une manière subtile (participation ultra valorisante à un projet) que ses détractrices n’avaient même pas le niveau mais qu’en plus elles étaient de très mauvaise foi.

Quand un boycott est gratuit comme ce fut le cas pour Emma, il ne faut même pas chercher à en comprendre les causes. Vous y perdriez une énergie précieuse !

Je vais vous donner quelques astuces pour contrer un boycott :

-          Ne changez en rien vos habitudes mais dénoncez le boycott de façon détournée comme l’a fait Emma. En disant par exemple : « Et bien-sûr ce sont les plus nulles qui ont encore trouvé une bonne raison de sécher les cours ! ».

-          Soyez plus combative, dynamique et investie que d’habitude, cela rendra vos détracteurs « fous »  et ils s’épuiseront moralement.

-          Laissez parler à voix basse mais retenez tout et attendez un moment ou personne ne s’y attend pour aborder la situation de manière détournée à voix haute ! Et là veillez à coller la honte à vos détracteurs. Faites en sorte qu’ils se sentent mal !

-          Mettez ceux qui sont avec vous encore plus « dans votre poche » en répondant à leurs désirs. Ne vous inquiétez pas, la situation est provisoire.

Comment termine généralement un boycott personnel ou professionnel :

Les gens se lassent, le temps est votre ami. Les revendications même silencieuses sont usantes. Bientôt un événement plus conséquent vous sortira de ce mauvais pas (ex : arrivée d’une autre personne, crise, accident etc.) Au bout d’un moment les vraies priorités reprennent leur place. Ex : à l’approche de l’examen de fin d’année, les élèves d’Emma auraient bien été obligée de retourner en cours, toy boy ou pas !

Face au boycott

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Pensée du jour

CET HOMME EST-IL AMOUREUX ?

Découvrez mon livre sur les Pervers Narcissiques

Découvrez mon livre sur la Perversion au travail

Découvrez mon livre sur les faux amis !

Obtenez l’Abondance que vous méritez bien ! Livre « Restaurez votre créativité » 240 pages pour assurer votre succès !

Pensée sur l’Abondance

" La mesure de votre vie ne sera pas dans ce que vous vous accumulez, mais dans ce que vous donnez ". Wayne Dyer.

Co-créez avec nous! Faites un don !

Newsletter

Chercheurs de Bonheur Ressources sur le bonheur, la loi de l'attraction, la pensée positive et l'accomplissement de soi.
Suivez-moi sur Hellocoton