Dolce Vita à Mers-les-Bains …

Auteur, prof de gym douce, de salsa et de danses modernes, j’aime me ressourcer en un saut rapide à la mer, dans un lieu inspirant. Je vous livre les clés de la vie à la « mersoise ».

Le contexte

J’ai quitté Paris pour m’installer en Champagne, au vert donc. Inutile de dire que le bleu me manquait… Heureusement j’ai un appartement à Mers-les-Bains, une cité marine pas comme les autres. J’apprécie son charme Belle époque et la présence de l’art à tous les coins de rue. J’y viens lorsque je suis en manque d’inspiration pour terminer mes livres et projets artistiques. Ici hors saison, on rencontre surtout des locaux et des parisiens passionnés de nature sauvage, d’art et d’Histoire qui ont fuit la ville pour se construire un nid douillet entre falaises et villas Art Nouveau, quelques auteurs célèbres, des personnalités originales et enrichissantes. Posséder une maison ou un appartement en front de mer est donc un rêve accessible à quelques privilégiés. Les places sont rares et chères… Mon Q.G bleu marine se trouve, lui, à une rue de la mer. L’été, je ne mets même pas mes tongs pour filer à la plage, j’y vais nus pieds… A la bonne heure, on profite de belles étendues de sable et d’une mini promenade des anglais. Le coucher de soleil rose-orangé est presque toujours au rendez-vous, de mars à octobre. Le nec plus ultra en saison, c’est de louer sa cabane sur la plage pour y laisser son barda ou faire la siesta à l’ombre.

L’état d’esprit

Les locaux sont accueillants. Ici on vit au rythme du vent et de la mer et même si les soirées d’hiver peuvent paraître longues, le port du Tréport et ses animations n’est pas loin : bistrots et tavernes animés, restaurants pour toutes les bourses, casino… Il n’y a qu’à longer le front de mer et à traverser l’écluse.

Style & Mood

Le style « surf », le mood « harbor » ou plaisancier… Voilà qui résume assez bien l’ambiance régnant dans la station balnéaire aux airs de mini-Deauville…

La phrase incontournable

« Je débauche » : ce qui ne veut pas dire que vous vous prêtiez à un usage excessif des plaisirs des sens, mais plutôt que vous « sortez après le boulot ». « Débaucher » est au mersois ce que « Aller en after » est au parisien…

Petit-déj’

Ici les gens recherchent une vie saine, ça va de pair avec la mer. Les chichis qui faisaient fureur il y a quelques années ont tendance à être délaissés au profit des jus de fruits à emporter que l’on trouve au kiosque du front de mer. Finie la malbouffe des années 90. La pause petit-déjeuner « healthy », c’est aussi au Zoy Bar Café, sur la terrasse ensoleillée de préférence. Le jogging matinal sur le front de mer est légion. Les plus courageux vont courir sur le chemin de randonnées qui mène au Bois de Cise, lieu qu’affectionnait Hugo. Ce que j’aime dès qu’il fait beau : prendre mon café au mini-golf et taper quelques balles…

Kit de secours

Ici il faut avoir toute l’année un kit de « survie ». Le temps est terrible : nuages et frilosité à un instant puis chaleur brûlante dès que les nuages sont dégagés par le vent… Une alternance à gérer. Pour ma part j’ai toujours : une crème écran-total, des lunettes de soleil à ma vue, un pull et des manches ajustables (pour se protéger du froid et du soleil en restant un peu élégante) et un bandeau protège oreille (contre le grand vent) dans mon sac.

La touche « plaisir»

Aller boire son verre au Casino, à deux pas de là… Finir la soirée entre amis sous les néons du Bowl-in-café, rond point de Froideville. Grands espaces design et détente assurée. Il y a aussi une belle salle pour les férus de billards.

Shopping

On vient ici pour acheter de beaux objets dans la rue des brocanteurs, qui débouche sur la falaise et qui compte également une belle boutique de décoration ou pour craquer sur une œuvre originale chez Glori’Art une galerie qui expose des artistes comme Maurizio Barraco (Italie), Cliff Warner (Royaume-Uni) ou Marcelo Martinez Casas (Argentine). On y chine des originaux et de belles repros en édition limitée. On chine également volontiers de très très beaux objets anciens, à prix raisonnables, au « Grenier de Mamie » .

Les sports en vogue

Planche à voile, Funboard, Surf, kayak… Mers est un vrai spot au pied des falaises qui satisfera les besoins en adrénaline des amateurs de fortes vagues, de sensations, de planche à voile. Cours de surf et de kayak sont assurés. (Photo Ecole de voile)

Se déplacer

Pas besoin de voiture, ni même de moto. Ici le must, c’est bien de se déplacer en vélo pliant ou Trikke !

Pour aller plus loin :

Office de tourisme

 

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Pensée du jour

CET HOMME EST-IL AMOUREUX ?

Découvrez mon livre sur les Pervers Narcissiques

Découvrez mon livre sur la Perversion au travail

Découvrez mon livre sur les faux amis !

Obtenez l’Abondance que vous méritez bien ! Livre « Restaurez votre créativité » 240 pages pour assurer votre succès !

Pensée sur l’Abondance

" La mesure de votre vie ne sera pas dans ce que vous vous accumulez, mais dans ce que vous donnez ". Wayne Dyer.

Co-créez avec nous! Faites un don !

Newsletter

Chercheurs de Bonheur Ressources sur le bonheur, la loi de l'attraction, la pensée positive et l'accomplissement de soi.
Suivez-moi sur Hellocoton