La chronique de Céline: « Largué le jour de la Saint Valentin ? »

Une blogueuse, une histoire, un point de vue...

 

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je voudrais vous parler d’amour et de respect mutuel. Pour cela, je ne vais pas aller par quatre chemins. Je vais vous raconter une histoire véridique. Bien-sûr pour préserver la vie privée de chacun, je changerai les noms des personnages.

Il y a quelques jours, je recevais un coup de fil de l’un de mes amis qui déplorait de s’être fait vulgairement « largué » le jour de la Saint Valentin, le 14 février dernier. Il est vrai que j’avais vu passer plusieurs appels manqués sur mon téléphone portable mais j’étais en pleine concrétisation ces jours-ci de mon duo avec le californien Chris’M (vous le savez peut-être à côté de mon travail d’auteur, je suis également auteur-compositeur et cela me prend pas mal de temps).

Il y a une seconde raison pour laquelle je ne répondais pas aux coups de fil de cette personne: je la connais… très bien! Cet ami a toujours raison sur tout et depuis 20 ans que je le fréquente, il n’a jamais souhaité remettre en question son comportement avec ses petites amies.

C’est en sortant d’une courte relation avec cette personne d’ailleurs que j’ai décidé (je l’ai déjà raconté ici) de reprendre ma vie en main, il y a maintenant 6 ans et que j’ai trouvé l’homme de ma vie, que je me suis fiancée puis mariée puis que j’ai commencé à planifier de jolis projets avec mon mari.

Donc cet homme, nommons le Steve, a une façon bien particulière de traiter les femmes.

1. Dès le début de la relation, il annonce clairement la couleur: « Je ne veux me fermer aucune porte, sens-toi libre de voir d’autres personnes si tu le désires ». Il applique cette consigne à la lettre de son côté mais est excédé, jaloux et capricieux dès que la fille en face en fait de même… Il ne vit donc pas dans la réciprocité.

2. Il considère qu’il doit toujours « avoir le dessus » (je cite) sur sa partenaire. Entendez par là que la fille ne doit absolument pas avoir une meilleure situation ou stabilité affective, familiale, etc. que la sienne sinon cela le met hors de lui. Ou si elle possède mieux que lui, il considère qu’il lui appartient de le lui cacher afin de (je cite) « ne pas blesser son ego » (qu’il ne considère absolument pas comme démesuré). Il ne vit donc pas dans l’égalité.

3. Il considère que ce sont « les critiques constructives » qui font le bon couple, il passe donc ses journées à tout reprocher à sa partenaire: de son fond de teint qui ne lui va pas, à son sac qu’il considère comme moche, en passant par ses amies qu’il considère comme « attardées », son job « pas assez lucratif » etc. Bref, la pauvre fille en prend pour son grade toute la Sainte Journée et le soir, il s’étonne qu’elle n’ait aucune envie sexuelle car à 43 ans il n’a toujours pas compris qu’il est très difficile pour une femme d’avoir des relations sexuelles avec quelqu’un qui la critique sans cesse physiquement et bien plus encore… Il ne vit donc pas dans le respect verbal de l’autre.

4. Lorsqu’il part en vacances avec sa compagne, elle devient (encore plus que d’habitude) son esclave! Elle doit porter les bagages, courir en tongs s’il la décidé, s’abstenir si elle en a envie de « fumer » (non pas parce que c’est mauvais pour sa santé mais parce qu’il considère qu’une fille qui fume a un côté « vulgaire ») et qu’il ne veut pas être vu sur la plage par des gens qu’il ne connait pas, aux côtés d’une fille « vulgaire ». En vacances, la fille doit se trimballer tout son matos de photo, comme une assistante… Et j’en passe… Il ne vit donc pas dans la gratitude mais dans le despotisme.

5. Il aime regarder des pornos et considère que toutes les femmes ne s’adonnant pas à cet art sont des attardées. Il aime dépenser énormément dans des boutiques de luxe (mais il ne travaille pas ou si peu, ce sont ses parents qui subviennent en totalité à ses besoins) et s’endetter et considère la fille « modeste » et sérieuse qui ne vit pas avec le même train de vie comme une demeurée etc. Il ne vit donc pas dans la simplicité mais dans la luxure.

Vous comprenez mieux maintenant pourquoi je n’ai pas répondu aux messages de cette personne qui souhaitait juste déballer son sac et obtenir ma bénédiction quand à son comportement. En fait je ne souhaite nullement être forcée de dire au téléphone à une telle personne : « Rassure-toi, tu n’as rien fait de mal, c’est elle qui a un problème » vous voyez ce que je veux dire ?

Laissez-moi, maintenant, vous racontez pourquoi et comment Steve a décidé de se mettre en couple avec sa dernière « petite copine »…

1. Il y a quelques années, je venais de rencontrer celui qui allait devenir mon mari. Alors que je me baladais dans Paris, voici que je tombe nez à nez avec Steve. Ce genre de coïncidences avaient tendance à se reproduire régulièrement, toujours dans des endroits improbables. J’ignorais alors, mes amis, l’existence d’un système de traçage par téléphone portable… Naïve que j’étais! Maintenant que je vis en pleine campagne et que je me rends rarement sur Paris, lorsque je tombe sur Steve dans un endroit totalement improbable (ex: dans une boutique punk vers la Gare de l’Est où j’ai discuté une heure avec la vendeuse alors que son trip à lui c’est Ralph Lauren…), je ne me pose plus de question sur ses motivations ou son intégrité… Bref… Je tombe donc nez à nez avec Steve qui me questionne sur ma vie privée. Cela semble primordial pour lui de sa voir si « moi » j’ai reconstruit ma vie. Comme je suis une fille plutôt sérieuse, je lui fais la déballe et l’éloge du couple qui « prend son temps » ainsi que celle de la routine. « Oui j’ai rencontré quelqu’un, il vit loin mais nous passons des week end incroyables, j’aime vraiment ce genre de relation simple et sans prise de tête. Juste le meilleur pour les débuts, c’est bien non ? »

2. Quelques jours plus tard, Steve me téléphone pour me dire que lui aussi a décidé de se mettre en couple et de s’engager dans une relation sérieuse, de « prendre son temps ». Le connaissant, je doute un peu de ses bonnes résolutions mais en même temps à 40 ans il faut bien évoluer! Il me semble cependant que sa décision n’est pas motivée par la bonne raison: comme toujours il veut ce que les autres possèdent qu’il n’a pas… Il est dans le désir de  « copier » l’autre et imagine déjà sa vie de rêve en couple alors qu’il n’a pas pris le temps de tirer des leçons de ses précédentes relations, plus catastrophiques les unes que les autres.

3. Steve passe les 3 jours suivant à écumer les soirées et cocktails et finit par se mettre le grappin sur une jeune fille plutôt sympa et simple, nature et sans prétention. La fille travaille avec des cas sociaux, elle semble toute indiquée pour le prendre en charge! La situation pourrait enfin tourner en sa faveur!

Mais voilà la suite..

Steve lui joue le grand jeu, ils se mettent en couple rapidement et tout semble rouler (du moins pour lui) pendant 5 ans. Voyages, week end, sport en commun etc. On le pense enfin « casé ». Il n’y  a que moi qui ai une drôle d’impression de déjà-vu, surtout lorsque je croise, par hasard, Mélissa (la petite amie de Steve) à une conférence de presse, la mine défaite, 8 kg en moins à vue de nez et qu’elle fond en larmes quand je lui demande si ça va…

Steve a recommencé à appliquer toutes ces « techniques infaillibles » pour un couple solide sur Mélissa…

Au bout de 5 ans de ce régime (3 mois m’avaient déjà paru une éternité!), Mélissa est totalement déconfite. Steve lui rayonne car, je l’ai rapidement compris, il gagne sa valeur en détruisant les autres. Il a fini par faire de la fille sympa qui l’accompagnait une vraie loque et il se sent valorisé car il a l’impression de la surpasser désormais en tout…

C’est le soir de la Saint Valentin 2014. Steve qui est un artiste a organisé un grand vernissage où il expose ses toiles (des couples enlacés vivant le bonheur parfait, c’est carrément ironique!). Mélissa débarque après son travail dans le social, épuisant… Elle est fatiguée, Steve lui a dormi tard le matin et il est sur son trente et un… Il commence à critiquer son look, omettant de lui souhaiter une bonne Saint Valentin. Mélissa regarde autour d’elle: partout elle voit des couples radieux s’ébahissant sur le travail de Steve « qui est tellement sympa et génial comme mec! ». La coupe est pleine! Comme il a toujours refusé qu’ils vivent ensemble (sous prétexte d’appartement trop petit), Mélissa, pour la première fois depuis des mois, rentre dormir chez elle. D’un seul coup elle se met à regretter son passé de célibataire, vestige d’un temps heureux… Elle envoie un texto à Steve: « C’est fini! Ne fais pas d’histoire STP, ne me demande pas d’explications, tu ne m’a jamais aimée, j’en ai assez d’être ton souffre-douleur. Ne me rappelle plus jamais! »…

Email reçu par Mélissa il y a quelques jours pour me féliciter de mon Duo sur ITunes… « Un petit mot pour te féliciter de cette très jolie chanson. On y ressent beaucoup d’amour, d’affection et d’émotion. La Saint Valentin m’a vraiment ouvert les yeux. Aujourd’hui je reprends ma vie en main et je vais appliquer les conseils de ton livre: je vais cesser de revoir mes ambitions et la qualité de mes relations avec les hommes à la baisse! M. »

 

 

Positivement,

Restons connectés!

Cet article vous a plu ? Alors, vous aimerez ceci:

Tags: , ,

2 réponses à La chronique de Céline: « Largué le jour de la Saint Valentin ? »

  1. Sonia dit :

    J’ai rencontré un homme qui quand nous sortons il regarde les autres femme je me sens pas bien que faire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Découvrez ma musique !

Mon nouveau livre est sorti !

Pensée du jour

CET HOMME EST-IL AMOUREUX ?

Découvrez mon livre sur les Pervers Narcissiques

Découvrez mon livre sur la Perversion au travail

Découvrez mon livre sur les faux amis !

Obtenez l’Abondance que vous méritez bien ! Livre « Restaurez votre créativité » 240 pages pour assurer votre succès !

Pensée sur l’Abondance

" La mesure de votre vie ne sera pas dans ce que vous vous accumulez, mais dans ce que vous donnez ". Wayne Dyer.

Co-créez avec nous! Faites un don !

Newsletter

Chercheurs de Bonheur Ressources sur le bonheur, la loi de l'attraction, la pensée positive et l'accomplissement de soi.
Suivez-moi sur Hellocoton