Etes-vous Victime de e-jalousie ?

On parle souvent de la jalousie féminine ou de la jalousie dans le couple. Pourtant, la jalousie peut prendre différentes formes et différents visages. Pour exemple, votre vie sociale gentiment transposée sur les réseaux sociaux peut faire beaucoup d’envieux selon comment vous vous exposez. Alors comment savoir si vous êtes victime de la e-jalousie des autres ?

1/ On ne « like » que rarement vos photos et vos posts lorsqu’ils sont personnels.

Si vous repostez une photo de singe en jupons ou une ineptie imagée , vos « amis » et « relations » likent. Cela ne les touche pas personnellement. Vous n’êtes pas l’auteur directe de la photo. Par contre lorsque vous postez une photo de vous où vous êtes… hum… comment dire ?… plutôt canon (!) quelques-uns de vos amis seulement (une poignée) vont liker. Et ce sont toujours les mêmes. Je ne parle pas ici des gens qui figurent sur les réseaux sociaux mais demeurent inactifs. Je parle bien de ceux qui sont actifs avec tout le monde sauf avec vous. Ils likeront des photos beaucoup moins sophistiquées ou jolies que les vôtres mais quand vous posterez une photo dite « valorisante » de vous (par exemple lors d’une activité dans laquelle vous excellez ou qui est devenue, selon eux et dans leur petite tête, votre « apanage » alors là ils sont aux abonnés absents…

2/ On s’affole autour de votre post et on le commente UNIQUEMENT lorsqu’il est négatif.

Par exemple vous postez : « Quelle journée de merde ! Je me suis fait voler mon sac et larguée par mon mec », là vous récoltez toute une flopée de commentaires faussement compatissants : « Ma pauvre ! « (entendez par-là : « Ma pauvre fille ! ou « Pauvre fille! » tout court). Oui, les e-jaloux aiment mettre en valeur vos déboires car cela les rassure sur leur propre vie.

3/ Vous avez pris du poids et vous le dites et là on like vos posts.

Vous avez pris du poids lors de votre séjour aux USA ? Vous avez eu un bébé et, pour une fois, vous n’êtes plus la grande et longiligne asperge dont le poids fait tant bavarder et baver les autres ? (« Mais elle est anorexique, non? », « Elle bouffe encore ses barres Gerlinéa ? »). Alors là les e-jaloux vont s’en donner à cœur joie avec des commentaires soi-disant positifs du style : « Tu es vraiment belle et épanouie avec plus de rondeurs. Tu devrais rester comme ça » ou encore « Moi, perso, je te préfère comme ça que toute maigrichonne » ou encore plus sobrement « ça te va bien! » (entendez par-là : « Je suis bien contente que tu aies enfin pris du poids toi aussi ! « . Notez que le jour où vous aurez perdu vos kilos et que vous vous afficherez fièrement dans un maillot 36 impeccable là personne ne commentera plu,  à part les quelques amis sympas (toujours les mêmes donc).

4/ Vous avez une page « Artiste » et beaucoup la rejoignent sauf vos vrais amis !

Oui car lorsque vous vous mettez en avant ils ne veulent surtout pas « avaliser » votre attitude en vous collant un « J’aime ». Ils soignent leur frustration et leur e-jalousie en ne likant « surtout pas ». Je vous propose une petite expérience tirée de la mienne. Vous le savez peut-être je compose et j’écris des chansons. Régulièrement je demande à mes amis qui ne l’ont pas encore fait de rejoindre ma page. La plupart des gens que je ne connais pas de visu le font. Par contre mes amis les plus proches ne le font pas. Et comme par hasard ce sont aussi ceux qui dans la vie réelle me tiennent de grands discours du genre : « Composer, ça c’est pas un vrai métier ! ». Mais mieux encore, plusieurs de mes tendres amies d’enfance refusent obstinément de mois en mois de rejoindre ma page malgré mes invitations. Pourtant nous ne sommes pas en » concurrence » puisqu’elle n’écrit pas et ne chante pas. Oui mais voilà : quelqu’un de sa famille ou de son entourage, quelqu’un qu’elle aime et admire peut-être le fait… J’ai remarqué que les 3 personnes dont je parle avaient toutes une soeur, cousine, copine qui essayait elle aussi de percer dans la musique, personne qui se voit, elle, gratifiée de « Like » et autres petits mots d’amour et de reconnaissance. Ne cherchez pas ! Ces personnes ne veulent pas vous voir réussir car c’est leur « pouliche » à elles qu’elles voudraient plutôt voir percer … Cela est valable pour la plupart des activités artistiques, je le remarque dans le courrier des lecteurs !

5/ Quelqu’un poste les mêmes photos que vous, à peu de choses près

Lorsque je me suis lancée dans la production de mon premier album studio, j’ai vu un bon tiers de mes amis se mettre à poster, eux aussi, des photos d’eux avec une guitare à la main, une basse, un micro… Il y en a même qui ont tout laissé tomber pour faire de la musique. Il faut dire que dans mes posts je dis souvent que l’écriture et la musique constituent mes seuls revenus (je n’ai pas de job alimentaire sinon je me disperse et me fatigue trop pour atteindre mes objectifs littéraires et musicaux). Ceci est aussi une preuve de e-jalousie de leur part : cette façon de « faire comme l’autre ». Le souci pour eux c’est que l’engagement artistique à temps plein met les nerfs et le porte-monnaie à rude épreuve. Et dans ce domaine j’ai 25 ans d’expérience derrière moi et j’arrive à maitriser les côtés négatifs de la chose… Ceux qui larguent leur poste pépère du jour au lendemain pour suivre le « même » chemin peuvent s’en mordre rapidement les doigts. Ego, quand tu nous tiens !

6/ Il vous arrive quelque chose de Grand et Beau et certains amis disparaissent

Vous venez de vous marier, d’avoir un bébé tardivement à un âge où vos « copines » désespèrent d’arriver encore à en faire un, vous venez de vous illustrer dans un projet artistique, d’éditer un livre ou d’ouvrir votre cabinet de réflexologie et là, d’un seul coup, les gens liés à l’une de ces activités (c’était LEUR loisirs, LEUR passion) disparaissent des écrans-radars.  Par exemple vous n’êtes pas psychologue diplômé et certains de vos amis le sont mais on vous propose d’écrire un livre sur la psychologie de l’enfant parce que vous avez des compétences terrains en ce domaine (les diplômes sont une chose mais le bon sens et l’expérience en sont une autre et ces facteurs ne sont pas moins valables !) hop, vos amis psys vous virent de leurs amis. Une petite crise égotique peut-être ?

Vous le voyez, la jalousie de la vie de tous les jours est totalement transposée sur les réseaux sociaux. D’ailleurs cette façon dont les réseaux vous permettent de ne montrer que le meilleur de votre vie personnelle ou professionnelle sont de forts générateurs de jalousie. A bon entendeur …

 

Tags: , , , , , , ,

2 réponses à Etes-vous Victime de e-jalousie ?

  1. moumin djama ahmed dit :

    La jalousie est une maladie même les docteurs ne peuvent pas soigner vraiment on ne peut guérir la maladie de la jalousie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Pensée du jour

CET HOMME EST-IL AMOUREUX ?

Découvrez mon livre sur les Pervers Narcissiques

Découvrez mon livre sur la Perversion au travail

Découvrez mon livre sur les faux amis !

Obtenez l’Abondance que vous méritez bien ! Livre « Restaurez votre créativité » 240 pages pour assurer votre succès !

Pensée sur l’Abondance

" La mesure de votre vie ne sera pas dans ce que vous vous accumulez, mais dans ce que vous donnez ". Wayne Dyer.

Co-créez avec nous! Faites un don !

Newsletter

Chercheurs de Bonheur Ressources sur le bonheur, la loi de l'attraction, la pensée positive et l'accomplissement de soi.
Suivez-moi sur Hellocoton