Courrier des blogueurs : « Artiste, je fais de l’ombre à ma famille qui me déteste ! »

Aujourd’hui je prends un peu de temps pour répondre à l’email que m’a adressé Emilie et je le publie ci-dessous avec son autorisation, bien-sûr.

« Bonjour Céline. J’aime beaucoup ton blog. Je le lis souvent quand j’ai des coups de déprime notamment au boulot (…) J’ai bien aimé tes articles sur comment lâcher prise face aux autres et à sa famille mais aussi sur comment renoncer sainement à certaines guerres. Je t’expose mon problème : je suis issue d’une grande famille mais je suis fille unique. J’ai beaucoup de cousins et de cousines qui tous ont des frangins, frangines. Ma famille n’est pas riche mais je peux la qualifier de bourgeoise dans le sens où la plupart de ses membres a bien réussi dans la vie et aime exposer sa pseudo-réussite (je dis pseudo car pour moi la vraie réussite d’une vie est toute autre… Je ne m’attache pas uniquement à l’aspect financier des choses). Depuis mon plus jeune âge je suis confrontée à la cruauté morale de mes cousins, cousines, oncles et tantes. Je m’explique : ils sont tout sourire et ne m’agresseront jamais ouvertement mais par contre ils agissent avec moi avec une grande condescendance. Ceci n’est pas un souci pour moi qui me fiche bien de l’avis des autres, là où je suis gênée par leur attitude c’est qu’ils m’ont déclaré une sorte de guerre froide et silencieuse : ils refusent que je m’accomplisse (je suis chanteuse et peintre) et m’en tiennent rigueur à chaque fois que je fais une apparition « publique » . On dirait qu’ils m’en veulent de vivre de mes dons et du fait que mes parents m’aient permis d’être artiste alors que dans la famille il n’y en avait pas ! Je m’explique : il y a trois mois je suis passée à la télévision et ma grand-mère a fait enregistré l’émission pour son usage personnel. Quand les cousins et cousines ont débarqué et qu’elle leur a montré fièrement la chose ils n’ont rien dit. Depuis je me suis fiancée, j’ai envoyé des faire-parts à tout le monde mais personne ne m’a répondu ni même félicitée (je veux dire même pas sur facebook, même pas par téléphone ni email). J’ai cherché auprès de ma grand-mère à savoir pourquoi. Voici sa réponse : « Emilie, tu fais trop de choses ! Tes oncles et tes tantes cela les rend jaloux. Il faut désormais que tu caches à la famille tes succès et exploits sinon l’ambiance va devenir pourrie à cause de toi ! ». J’ai beaucoup de mal à comprendre mais effectivement maintenant que j’y repense depuis mon plus jeune âge ils ont tous cherché à me coller dans un rôle de « Cosette » et à les entendre on aurait cru que j’étais la ratée de la famille (ex : lorsque j’ai réussi mon BTS ils ont dit que c’était un BTS facile, lorsque j’ai décroché mon premier bon job que j’avais probablement été pistonnée, lorsque j’ai commencé à voyager pour le boulot que mon patron avait des vues sur moi etc.) C’est toujours comme cela ! Dès que je sors du rôle de Cosette qu’ils m’ont attribué à la naissance on dirait que ça les gène ! Que faire ? Merci infiniment pour ton éclairage et ta réponse, Céline ».

 Ma réponse à Emilie :

Chère Emilie,

Je vais te répondre, non pas avec l’œil du psy que je ne suis pas mais avec celui de la grande penseuse positive que je suis ! (que j’essaye d’être le plus possible du moins !) Je comprends ton mal être mais ce que je vais te révéler devrait te faire plaisir. Je vais reprendre tes propres mots pour plus de facilité dans l’analyse.

« je suis issue d’une grande famille mais je suis fille unique. J’ai beaucoup de cousins et de cousines qui tous ont des frangins, frangines »

Point 1 : Une enfant unique a énormément d’avantages par rapport aux autres membres de sa famille. Je suis fille unique et je sais de quoi je parle ! Bien-sûr on peut s’ennuyer lors de l’enfance mais on se développe personnellement très bien à l’adolescence. Les enfants uniques ont souvent des parents attentifs et disposés à combler leur seul enfant. L’enfant unique a de grandes chances d’évoluer artistiquement parlant plus facilement qu’un autre. Pourquoi ? Parce que ses parents peuvent faire des sacrifices pour lui comme tu le dis plus loin dans ta lettre. Il n’y avait pas d’artistes dans la famille, maintenant il y en a une et c’est toi. Cela marque deux fois ta différence. Toi tu es fille unique et toi tu es artiste. Tu sors du lot. Comprends-tu ce que je veux dire ? Tu es un peu comme la nana qui se baladerait (comme moi hier) au jardin du Luxembourg en pleine canicule avec des boots fourrées. Je te conseille l’expérience ! Tu en apprendras encore plus sur le regard des autres, leur malaise avec l’originalité et avec tout ce qui dénote…

Ma famille n’est pas riche mais je peux la qualifier de bourgeoise dans le sens où la plupart de ses membres a bien réussi dans la vie et aime exposer sa pseudo-réussite (je dis pseudo car pour moi la vraie réussite d’une vie est toute autre… Je ne m’attache pas uniquement à l’aspect financier des choses).

Point 2 : Tu es une spirituelle plongée dans une famille matérialiste. Tu parles de dons quand ils parlent d’argent. Tu parles de talent quand ils parlent de mise en avant de signes de réussite sociale… Tu vois où le bât blesse ? Tu dénotes car tu es heureuse de vivre comme une artiste. Ce n’est pas ce qu’ils avaient prévu pour « leur cosette » et en plus tu affiches un bien-être dans ta vie. Cela les fait disjoncter un max. Ils voudraient probablement que leurs propres enfants soient devant les caméras pour t’en vouloir autant. Ils sont jaloux de ta réussite et de ton parcours que toi tu vois tout petit mais qu’eux (en tant que personnes « non-artistes » et surtout « non confrontées à la vie de bohème ») voient en grand. L’art n’est pas leur milieu pour eux une simple apparition télé signifie le succès même si toi tu ressens cela comme une simple étape de ta vie d’artiste.

Depuis mon plus jeune âge je suis confrontée à la cruauté morale de mes cousins, cousines, oncles et tantes. Je m’explique : ils sont tout sourire et ne m’agresseront jamais ouvertement mais par contre ils agissent avec moi avec une grande condescendance.

Point 3 : Ils sont hostiles chère Emilie parce que tu ne rentres décidemment pas dans le rôle qu’ils te destinaient. Rôle qui leur aurait permis de se valoriser. Ils ont dû dès le départ ressentir une fragilité chez toi pour jeter leur dévolu sur toi. Je corrige: maintenant que je sais que tu es une artiste ils ont décelé chez toi quelque chose qui ressemblait à de la fragilité et se sont donc sentis permis de t’attaquer mais cette fragilité était en fait ta simple « sensibilité artistique », celle que l’on retrouve chez chaque artiste, comédien, chanteur comme toi. La grosse erreur à faire serait de tenter de rentrer dans le moule qu’ils veulent t’imposer, moule qui te mènerait à la perte de ta singularité d’artiste !

 il y a trois mois je suis passée à la télévision et ma grand-mère a fait enregistré l’émission pour son usage personnel. Quand les cousins et cousines ont débarqué et qu’elle leur a montré fièrement la chose ils n’ont rien dit. Depuis je me suis fiancée, j’ai envoyé des faire-parts à tout le monde mais personne ne m’a répondu ni même félicité (je veux dire même pas sur facebook, même pas par téléphone ni email). J’ai cherché auprès de ma grand-mère à savoir pourquoi. Voici sa réponse : « Emilie, tu fais trop de choses ! Tes oncles et tes tantes cela les rend jaloux. Il faut désormais que tu caches à la famille tes succès et exploits sinon l’ambiance va devenir pourrie à cause de toi ! ».

Point 4 : Ta grand-mère est fière de toi et de ton talent. Avec son grand âge et son expérience de la vie elle a bien analysé la situation. Ils sont jaloux et toi tu leur donne de quoi ronger leur frein ! Mais d’un autre côté tu ne vas pas te cacher parce que tu as du talent ! Ce serait le monde à l’envers. Grandir c’est assumer sa réussite mais aussi accepter celle des autres. Laisse-moi te dire que ta famille baigne dans l’immaturité. Ils te font des petits (des gros mêmes) caprices pour que tu jettes l’éponge sur ta carrière débutante et prometteuse ! Le problème ne vient pas de toi mais bien d’eux. Ils doivent accepter de voir en face que tu es une artiste et que tu as le droit de réussir là- dedans même si leur ego s’en prend un sacré coup et même si ce ne sont pas leurs enfants sur le devant de la scène !! Non mais !! Tu es bien libre de faire de l’ombre à qui tu veux !!

et à les entendre on aurait cru que j’étais la ratée de la famille (ex : lorsque j’ai réussi mon BTS ils ont dit que c’était un BTS facile, lorsque j’ai décroché mon premier bon job que j’avais probablement été pistonnée, lorsque j’ai commencé à voyager pour le boulot que mon patron avait des vues sur moi etc.) C’est toujours comme cela ! Dès que je sors du rôle de Cosette qu’ils m’ont attribué à la naissance on dirait que ça les gène !

Point 5 :Oui ça les gène ! Tu sais Emilie, les gens font des transferts. S’ils te considèrent comme la ratée de la famille malgré tes dons c’est qu’ils savent bien au fond d’eux-mêmes qu’ils sont limités… D’ailleurs leur seule jalousie les limite ! La jalousie ou le fait de craindre que quelqu’un ne vous fasse de l’ombre traduit le manque de confiance en soi. Ce sont des gens qui ne savent comment s’y prendre face à une artiste. Ils voudraient tant que tu sois comme eux : petite, mesquine, sans grand intérêt pour la vie… Mais tu fais tout le contraire ! Tu exacerbes leurs doutes et leurs craintes. Non seulement tu leur fait de l’ombre comme ils disent si bien mais tu fais aussi de l’ombre à leurs enfants. Bien sûr pour se rassurer et dévaluer un peu ton succès au passage ils suggèrent que tout est facile pour toi… Eux travaillent dur et toi tu n’as qu’à te montrer un peu pour que tout roule… Ah s’il suffisait dans le milieu artistique de montrer un peu de son décollette pour que ça fonctionne. Ce genre de réflexion traduit encore leur méconnaissance du milieu artistique.

Depuis je me suis fiancée, j’ai envoyé des faire-part à tout le monde mais personne ne m’a répondu ni même félicité (je veux dire même pas sur Facebook, même pas par téléphone ni email).

Tu tenais vraiment à présenter de tels cons à ton futur mari ? J’espère pour toi qu’il n’est pas artiste sinon il n’a pas fini d’en entendre…

En conclusion : je trouve la situation plutôt très valorisante pour toi Emilie ! Ils sont jaloux de ton talent ! C’est donc que tu en as ! On est jaloux que des gens qu’on estime mieux que soi-même ! C’est ti pas beau la vie, Emilie ? Tu vis déjà ton heure de gloire. Allez, et si t’a spas compris, parle-en à Vanessa Paradis… Tu te souviens toutes les critiques qu’elle a essuyées à ses débuts, la pauvre gamine ! Elle le dit elle-même, elle en a fait fi ! Elle est partie aux USA et a tracé son chemin et sa route. Je te propose de suivre son exemple mais aussi de continuer d’adresser tes passages télé à ta grand-mère car non seulement cela lui fait plaisir mais en plus tu feras plier ta famille au fur et à mesure. Tu sais après une dizaine d’apparitions télé ils se feront à l’idée qu’ils ont une star dans la famille et que c’est toi, chanceuse !

Céline Schmink

Artistes, continuez à m’écrire dans cette rubrique « Courrier des blogueurs » j’adore ça!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Pensée du jour

CET HOMME EST-IL AMOUREUX ?

Découvrez mon livre sur les Pervers Narcissiques

Découvrez mon livre sur la Perversion au travail

Découvrez mon livre sur les faux amis !

Obtenez l’Abondance que vous méritez bien ! Livre « Restaurez votre créativité » 240 pages pour assurer votre succès !

Pensée sur l’Abondance

" La mesure de votre vie ne sera pas dans ce que vous vous accumulez, mais dans ce que vous donnez ". Wayne Dyer.

Co-créez avec nous! Faites un don !

Newsletter

Chercheurs de Bonheur Ressources sur le bonheur, la loi de l'attraction, la pensée positive et l'accomplissement de soi.
Suivez-moi sur Hellocoton