Comment j’ai enfin eu mon permis de conduire grâce à Robert Smith, le chanteur des Cure.

La vie est parfois semée d’embûches. Le bonheur est souvent présent mais caché par des soucis qui ne sont pas « à leur place ». Ce que je veux dire par là c’est que si nous nous concentrions davantage sur les petites joies que sur les soucis, nous attirerions davantage de joies dans nos vies. Comment attirer dans votre vie ce que vous voulez plutôt que ce que vous ne voulez pas !

Un heureux hasard…

Vous ne croyez pas à la Loi de l’Attraction ? Pourtant vous aussi vous l’utilisez sans même le savoir. Ne vous est-il jamais arrivé de dire : « Cet imprévu m’a permis de… », « Ce fut, en fait, un heureux hasard », « Par un heureux hasard, j’ai », « Quelle super coïncidence ! ».

En fait il n’y a pas de hasard. Nous sommes responsables de ce que nous attirons dans nos vies, pas de tout certes ! Ce n’est pas nous qui attirons un accident ou la mort de nos proches, imaginez notre culpabilité sinon ! Par contre c’est bien nous qui repoussons sans le savoir le compagnon ou la compagne de nos rêves en ne nous autorisant pas à penser au bonheur ou par crainte de vivre encore un échec.

J’attire dans ma vie toutes les choses auxquelles j’accorde de l’attention, de l’intérêt ou de l’énergie. Je suis une bonne conductrice, pourtant après avoir raté mon permis de conduire une fois, je l’ai encore raté trois autres ! Pourquoi ? Parce que je ne cessais de penser à l’échec, à l’horreur d’avoir quelqu’un assis juste à côté de moi entrain de me juger. Savez-vous comment j’ai trouvé la force de surmonter cette peur ?

Eh bien, je savais que j’avais fortement besoin d’être rassurée sur mes capacités à conduire ! Mais mes quelques amis (je suis parisienne et n’étais sur Périgueux que pour le travail, pour un an) avaient beau m’encourager, j’échouai toujours lamentablement ! Ma crainte d’échouer me faisait faire des bêtises le jour de l’examen alors que je conduisais parfaitement pendant les cours. J’ai alors lu un livre qui traitait de la Loi de l’attraction et de la mentalisation et j’ai compris que je devais cesser d’associer l’examen du permis de conduire à la peur, la crainte et l’échec.

Au détour d’un feu rouge : Robert Smith !

J’ai donc pensé à tout ce que j’aimais à l’époque. Mais j’étais incapable de tenir une idée, de mentaliser quelque chose qui dure vraiment dans mon esprit. Il faut dire que non seulement mon travail ne me plaisait guère mais que j’avais investi toutes mes économies dans mon projet « permis de conduire » qui me coûtait de plus en plus cher… J’avais 20 ans, mes parents étaient loin, mes meilleurs amis étaient loin et je n’avais rien ni personne à qui me raccrocher. J’expérimentais la solitude dans une petite ville de Province moi qui suis si communiquante et si citadine… J’ai donc demandé à l’univers de m’aider et de me faire un signe. Je vivais alors à Périgueux, dans un petit studio qui donnait sur la rue toujours encombrée de voitures qui jouxte la célèbre Cathédrale Saint Front. Tout à coup j’ai entendu un air connu et rassurant qui provenait de l’auto-radio d’une voiture qui attendait au feu rouge. Les paroles disaient : Quand je suis seul avec toi, j’ai l’impression d’être rentré à la maison, quand je suis seul avec toi, je suis de nouveau entier. Aussi loin que tu trouves, je t’aimerai toujours ». C’était l’une de mes chansons préférées de Cure. J’étais, d’un seul coup, projetée dans le temps. Je me revis deux ans auparavant, à un concert privé du groupe où un journaliste (ce que j’allais devenir par la suite mais je ne le savais pas) m’avait gentiment offert son « backstage » et où j’avais pu approcher Robert Smith et même obtenir un « bisou » ! Je fus d’un seul coup rassurée. Je me sentais comme « rentrée à la maison ». Je passais mon permis le lendemain. Je n’en avais parlé à personne cette fois, de peur d’échouer encore… Je m’allongeais sur mon lit, avec un CD de Cure. Et je commençais à imaginer comment allait se dérouler l’examen. Je me voyais fraîche et reposée. Je montais dans la voiture, tendais mon dossier à l’examinateur qui me regardait en souriant ! C’était Robert Smith ! Tous deux nous rigolions et partions en virée dans une « Mint Car » et je l’emmenais en ballade dans la campagne. Puis nous revenions en ville et il me demandait de faire un créneau que je réussissais du premier coup. Il me donnait mon permis de conduire sans hésiter et je me sentais profondément joyeuse. J’annonçais immédiatement la nouvelle à mes parents. Je me voyais dans la cabine téléphonique du bas de la rue en train de m’exclamer : « ça y est Robert m’a donné mon permis de conduire ! » et mes parents m’ovationnaient via téléphone.

« Vous prendrez bien un café, Robert ? »

Je me rejouais cette scène presque toute la nuit et aussi la matinée. A 14h00 j’étais à l’auto-école. L’examinateur semblait sympathique. A un moment, sur la rocade, il me demanda d’accélérer un peu : «N’ayez pas peur d’accélérer ici » me dit-il. Il me fit faire un créneau que par miracle je réussis du premier coup. Il me donna mon permis, avec le sourire en prime. Ma monitrice, lui et moi rentrions à l’auto-école. J’étais aux anges ! J’avais enfin le petit carton rose ! Je remerciais Robert Smith qui m’avait spirituellement accompagnée ces deux derniers jours à travers cette épreuve (eh oui à 20 ans j’étais une vraie groupie !). Mais là, alors que j’allais pousser la porte pour partir j’entendis quelque chose d’incroyable ! La monitrice regarda l’inspecteur d’auto-école et lui dit en souriant : « Vous prendrez bien un café, Robert ? ». J’étais sciée ! L’univers m’avait enfin envoyé l’inspecteur que je désirais. Un homme compréhensif, sympa et cool nommé Robert ! Strange attraction ! Aujourd’hui, à chaque fois que je vois mon permis, une petite phrase résonne dans ma tête : « Quand je suis seul avec toi, j’ai l’impression d’être rentré à la maison » ! « 

Pour aller plus loin :

La Loi de l’attraction Michael J. Losier

Tags: , , , , ,

Une réponse à Comment j’ai enfin eu mon permis de conduire grâce à Robert Smith, le chanteur des Cure.

  1. [...] sombre comme dans une chanson de Christian Death. A la même époque, quelque part à London, Robert Smith chante ses [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Pensée du jour

CET HOMME EST-IL AMOUREUX ?

Découvrez mon livre sur les Pervers Narcissiques

Découvrez mon livre sur la Perversion au travail

Découvrez mon livre sur les faux amis !

Obtenez l’Abondance que vous méritez bien ! Livre « Restaurez votre créativité » 240 pages pour assurer votre succès !

Pensée sur l’Abondance

" La mesure de votre vie ne sera pas dans ce que vous vous accumulez, mais dans ce que vous donnez ". Wayne Dyer.

Co-créez avec nous! Faites un don !

Newsletter

Chercheurs de Bonheur Ressources sur le bonheur, la loi de l'attraction, la pensée positive et l'accomplissement de soi.
Suivez-moi sur Hellocoton