Certains de vos amis peuvent-ils vous adresser de « mauvaises ondes » ?

Certains de vos amis peuvent-ils vous adresser de « mauvaises ondes » ? Assurément. Bien-entendu nous pourrions assez rapidement clore le sujet en disant que des amis qui vous adressent de mauvaises vibrations n’en sont pas… mais ce serait un raisonnement bien simpliste. Aujourd’hui j’aimerais répondre à cette question sur la base de mes propres expériences avec mon petit groupe d’amis…

Déjà je tiens à signaler que nous pouvons classer nos amis en différents groupes :

- Les amis d’enfance

- Les amis de collège / lycée

- Les amis de fac ou d’école supérieure pour ceux qui ont fait des études (même sur une courte période)

- Les amis de formation (on se fait tous des amis en suivant des formations, des masterclasses ou un simple cours de chant ou de dessin…)

- Les voisins (oui on peut être ami avec ses voisins)

- Les fréquentations professionnelles (ce statut est un peu différent même s’il est possible de dénicher, lorsqu’on est jeune, sa meilleure amie au boulot)

- Les amis d’amis qui ne sont pas nos amis mais un vague prolongement de ceuw-ci

Chacun de ces niveaux est très différent. La plupart du temps, même s’il y a des exceptions, les amis d’enfance ne vous « jalousent » pas… Mais hélas le temps, le contexte peut toujours changer la donne.

Ensuite il y a un second élément qui entre en ligne de compte dans le fait que des amis vous adressent (ou pas) de mauvaises ondes. Il me semble que nous pouvons nommer ce critère « Niveau d’exposition ». Votre niveau d’exposition est-il faible ou élevé ? Et le leur ? Un niveau d’exposition est la façon dont vous allez « montrer » ou pas vos éventuelles réussites ou vos biens et réalisations. Cet élément est très important.

Certaines personnes ont une vie superbe (conjoint en or, villa magique, emploi valorisant, possessions intelligentes etc.) mais ne le disent pas et ne le montrent pas. Ce sont les plus heureuses car elles ne s’attirent la jalousie et l’envie de personne. Mais parfois même en vivant cachés et heureux, hélas, vient un moment où nos réalisations et possessions peuvent être dévoilées… Que se passe-t-il alors ? Chez celui qui souffre déjà d’un sentiment d’infériorité, qui est un éternel insatisfait (insatisfaction chronique), la pleine vision de la vie réussie de l’autre peut générer chez lui des rancoeurs, de la jalousie, de l’envie, une forme de découragement…

Laissez moi vous conter 2 histoires simples.

Il y a une douzaine d’années, je commence à exploiter les musiques que je compose et les chansons que j’écris, en entrant à la SACEM. C’est une jeune chanteuse adorable et talentueuse qui avait choisi l’une de mes chansons pour son album qui me permis de pénétrer le sacro-saint établissement permettant aux créateurs d’oeuvres musicales de toucher des royalties sur leurs morceaux. L’entrée à la SACEM représentait une étape forte de ma vie car mon travail était enfin davantage reconnu mais surtout je pouvais déposer ms oeuvres sans payer un établissement pour le faire ou sans acheter à prix d’or des enveloppes Soleau… Cette jolie chanteuse qui est devenue l’une de mes amies et pour qui j’ai écrit d’autres chansons depuis m’avait prévenue ainsi : « Tu as beaucoup d’amis toi ? Parce que tu vas voir, dès que tu vas entrer à la SACEM ou commencer à être exposée tu vas les perdre un à un ! » J’étais sciée… Je ne pensais pas que mes amis puissent être jaloux de quoi que ce soit venant de moi… et pourtant… la prédiction de ladite chanteuse s’avéra véridique à… 200% ! Lorsque je commençais à travailler avec des professionnels et a voyager pour enregistrer mes chanson, tous ceux qui me soutenaient jusqu’ici dans ce qu’ils percevaient comme un « échec » (pour la plupart des gens si tu composes sans passer à la radio ou à la télé tu es dans l’échec… la dimension d’amusement, de passion etc. leur échappe) commencèrent à me faire des réflexions désagréables… Ceci ne s’était jamais produit en 10, 20 ou 25 ans d’amitié… Je n’avais rien changé à mon comportement mais le simple partage d’un titre commercialisé sur ma page facebook les rendaient agressifs et haineux envers moi. En vras je reçu ce genre de réflexions : « Oh oui elle chante beaucoup, surtout dans sa douche » ou encore « Oh oui elle est à la SACEM mais à part ça… » ou bien « Oui elle passe à la télé mais elle est pas encore sur MTV… » ou même « Oh non mais toi tu es une star maintenant, tu n’as plus besoin de nous… » Puis d’autres réflexions sur la composition (toujours trop ceci et pas assez cela) ou ma voix (trop grave, trop aigue, pas juste, trop juste, trop glissante, trop rugueuse, bref j’ai tout entendu…) Même des proches de ma famille ont commencé à m’attaquer. J’en parlais à ma psy (puisqu’étant aussi thérapeute je suis supervisée) qui me dit : « Oui, la jalousie des autres, à notre époque, est sans limites… Vous les mettez face à une situation qui prouve votre accomplissement. C’est très frustrant pour eux. Mieux vaut vous détacher des défaitistes notoires si vous voulez avancer »… C’est justement un an plus tard que je revoyais la fameuse chanteuse qui m’avait prédit le pire. Elle n’en fut nullement étonnée. Pour elle aussi le chemin de la Musique s’effectuait Solo sous peine de recevoir trop de mauvaises ondes…

Comment quelqu’un qui vous connait depuis des décennies ou même des cousines peuvent-elles en arriver à vous jalouser ? Le phénomène est d’autant plus étrange pour les artistes : nous n’avons ni CDI ni salaire fixe, nous vivons de nos créations et des personnes « bien installées » nous envient pour notre apparente liberté… Pourtant rien ne les empêche d’en faire autant ! Ils peuvent démissionner et se mettre à composer eux aussi s’ils le souhaitent ! Mais non, comme ils se sentent mal face à vos réalisations il faudrait, selon eux, que ce soit VOUS qui cesse de leur faire de l’ombre… Faut-il s’éloigner de ces personnes ? Bien entendu !

Second exemple bien pesé également…

A une époque je me fis une amie en cours de langue, sur Paris. C’était il y a une vingtaine d’années… J’étais déjà chef d’entreprise.  Beaucoup de gens me disent alors : « Tu ne vois pas que X copie tout sur toi ? » Moi je ne remarquais même pas, ça ne me heurtais pas. Chacun fait, selon moi, ce qui lui plait. Je n’aurais jamais l’idée d’aller calquer ma personnalité, mon look ou mon style vestimentaire sur quelqu’un donc il me semble que c’est pareil pour les autres… Mais voilà que X veut tout faire comme moi : elle change de job pour travailler elle aussi dans la communication, se teint les cheveux en noir comme moi, commence à s’habiller pareil mais… ne supporte plus que je change de style ensuite ! C’est à dire que j’ai droit à une scène le jour où je coupe mes longs cheveux bruns pour une coupe blonde courte et bouclée… La fille devient folle ne sachant plus comment gérer les changements de son « modèle ». Je finis par couper les ponts fatiguée non pas par le fait d’être plagiée en permanence mais plutôt par ses « sautes d’humeur ». Dans les repas je n’ai pas le droit de parler de mes voyages, de ma boite etc sans que s’en suivent de violentes explications… Je dis donc « bye bye ».

Des années plus tard, je suis mariée, deux enfants, dont un bébé, la voici qui revient sur mes réseaux sociaux. En regardant ses photos je me rends compte qu’elle s’est rendue dans tous « mes » lieux de vacances (choisissant les mêmes hôtels, plages, restos etc.) Je suppose donc qu’elle a du se renseigner sur moi via la toile… Elle n’est pas mariée, pas d’enfants, pas de copain et semble vivre comme une jet-setteuse notoire. Ses 40 ans ne semblent pas lui avoir mis quoi que ce soit de plus dans la cervelle. Les responsabilités ne sont toujours pas pour elle. ça ne me dérange pas… Chacun sa vie, chacun ses choix… Un soir elle me téléphone pour me parler de sa vie formidable… Mais elle veut surtout savoir si « la grande maison rose de 200m2 dans laquelle je viens d’emménager » est bien « à moi » (je cite…) Question que je ne comprends pas… Elle reformulera ainsi : « Tu est propriétaire ? » Je réponds positivement. Elle commence à me parler de la galère des crédits… Je lui réponds que « ça tombe bien je n’en ai pas »… Je sens nettement le malaise chez elle. Alors elle commence à me parler de ses dizaines de prétendants, de ses exs qui la harcèlent… Dans le fond je me rends compte que j’ai pitié pour elle. Mais voici que quelques mois plus tard alors que je passe mon certificat de praticienne en psychothérapies (je suis donc en pleins exams…) elle m’adresse des tas de textos haineux en me disant qu’il faut que j’arrête de me prendre pour une « fille qui a réussi sa vie » et qu’elle n’a pas « besoin de diplômes » pour aider les autres… Bref, beaucoup d’ondes négatives pour une seule personne… Je la blackliste, déçue de son comportement qui s’apparente plus à celui qu’on pourrait constater dans les cours de récréation d’une école primaire que dans la vie d’une femme active de 40 ans, et la raye de ma vie. Régulièrement des comptes bidons tentent de s’ajouter à mes réseaux. Et dès que je regarde l’adresse IP hop bingo ! C’est toujours de son village que ça provient !

Dans ma propre famille je constate régulièrement et à chaque fois que je pars en voyage, que je participe à une dédicace, à un salon du livre, à un clip etc. des réflexions déplacées… Donc oui lorsque vous êtes épanouis dans ce que vous faites cela génère chez les gens qui manquent de confiance en eux, de la frustration. Ma grand-mère elle-même me disait de son vivant : « Céline, n’en fais pas trop ! Les autres de la famille seront encore jaloux ! » Mais je ne vois pas pourquoi je devrais restreindre mes activités pour les autres… Leur problème d’estime de soi n’est pas le mien… Cela ne m’appartient pas ! Je n’ai donc rien à faire …

Aujourd’hui j’ai la solution idéale pour éliminer ces personnalités toxiques : régulièrement je me recentre et je vais voir un praticien Reiki ou Flamme violette, qui me permet de passer outre les jaloux notoires. Je cherche aussi à côtoyer des personnes qui « vibrent haut » et ne se préoccupent pas de ce que je fais ou vis, de ce que je possède ou pas.

Les choses entrent ainsi dans l’ordre. Il faut parfois mieux « couper » plutôt que « déchirer »…

Vos vibrations sont trop précieuses pour être plombées, minées par des jaloux, des envieuxx ou de simples enquiquineurs.

Vous en pensez quoi ?

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Mon nouveau livre est sorti !

Pensée du jour

CET HOMME EST-IL AMOUREUX ?

Découvrez mon livre sur les Pervers Narcissiques

Découvrez mon livre sur la Perversion au travail

Découvrez mon livre sur les faux amis !

Obtenez l’Abondance que vous méritez bien ! Livre « Restaurez votre créativité » 240 pages pour assurer votre succès !

Pensée sur l’Abondance

" La mesure de votre vie ne sera pas dans ce que vous vous accumulez, mais dans ce que vous donnez ". Wayne Dyer.

Co-créez avec nous! Faites un don !

Newsletter

Chercheurs de Bonheur Ressources sur le bonheur, la loi de l'attraction, la pensée positive et l'accomplissement de soi.
Suivez-moi sur Hellocoton