Ce qu’est un ami. Ce qu’un ami n’est pas…

Vous souvenez vous de la cour de récré ? Nous avions tous un bon copain ou une bonne copine… Ceux d’entre nous qui n’étaient pas « populaires » ou qui étaient « mal aimés » devaient se résigner à être (le mot est vulgaire!) les « bouche-trou » de ceux qui se retrouvaient momentanément seuls.. Stéphanie, une amie, m’a confié « Tu te souviens de Mathilde ? Cette fille était la meilleure amie de Séverine, la fille la plus populaire de la classe… Eh bien quand Séverine a eu l’appendicite elle a passé un mois avec moi. J’étais contente! J’avais enfin une copine! Puis Séverine est revenue et je me suis rendue compte que je n’avais été qu’un passe-temps! Que j’étais idiote! » Un souvenir qui l’a marqué… Personne n’a envie d’être le « bouche trou » de quelqu’un! Pourtant cette vilaine notion de « bouche-trou » réapparait aussi à l’âge adulte jusque dans la vie affective! Quel homme ou quelle femme n’a pas côtoyé quelqu’un « juste pour oublier quelqu’un d’autre » ?

La vie serait pourtant triste sans de véritables amis. Mais on dit parfois aussi que mieux vaut être seul que mal accompagné. Si nous abusons parfois de la gentillesse de nos amis les plus « bonne pâte » , certains « amis » nous empêchent d’atteindre le bonheur qu’on mérite. A coup d’insinuations verbales ou même inconsciemment… Certains fondent leur propre valeur sur une malsaine comparaison de votre vie à la leur, et trépignent de joie quand… vous allez mal! Mais parfois, par crainte d’être seul (la solitude peut pourtant être bénéfique!), on se voile la face, on n’ose rien dire, on n’ose pas se débarrasser des personnalités « toxiques »  Voici un test pour savoir qui est un ami sincère et qui ne l’est pas… suivi de deux anecdotes de mon cru sur l’amitié et sa valeur.

Un ami est :

Quelqu’un qui vous apporte un bien-être moral, à qui vous pouvez ouvrir votre cœur sans crainte de jugement.

Quelqu’un avec qui vous n’hésitez jamais à passer du temps, à découvrir de nouvelles choses (films, musées, livres, loisirs).

Quelqu’un à qui vous pouvez confier vos joies, vos peines.

Quelqu’un en qui vous pouvez avoir confiance.

Quelqu’un qui comprend vos rêves et vos entreprises les plus folles et qui vous booste!

Quelqu’un qui ne vous demande pas de changer mais vous apprécie comme vous êtes.

Quelqu’un avec qui vous pouvez être vous-mêmes tout simplement

Quelqu’un qui ne vous voit pas comme un rival mais comme un être complémentaire à ce qu’il est.

Un ami n’est pas :

Un psy.
Un faire-valoir.
Une bonne à tout faire
Une voix au téléphone à qui on peut se plaindre tous les soirs de sa journée…
Un modèle à copier…
Un profiteur.
Un taxi.
Un psy doublé d’un taxi…
Votre bonne ni votre mauvaise conscience.
Quelqu’un qui se réjouit quand votre vie va mal et qui se sert de vos échecs pour se rassurer et se remonter le moral…
Celui ou celle qui choisit et bénie ton (ta) petite(e) ami (e )…
Celui qui fait ressortir les défauts de ceux qui t’entourent…
Quelqu’un à qui tu dois tout…
Quelqu’un qui veut diriger ta vie et tes relations…
Quelqu’un qui veut te dominer…

Le cas « Julie-tout-pour-ma-pomme »

Julie a un meilleur ami nommé Johann. Elle enchaine les aventures et les relations et le bassine toute la journée avec ses soucis de couple. Un jour Johann trouve lui aussi une petite-amie. Mais voilà elle n’est pas du goût de Julie! Julie commence à harceler Johann pour qu’il cesse cette relation alors qu’elle-même n’a jamais prêté attention aux soucis de Johann. Julie est tellement sûre de la puissance qu’elle exerce sur son ami Johann qu’elle lui demande de faire un choix : « C’est elle ou moi ! ». Johann décide de se défaire de l’amitié pesante et superficielle de Julie. « Moi aussi j’ai le droit d’être heureux » songe-t-il. Julie, elle, des années plus tard, se demande toujours pourquoi Johann ne donne plus de nouvelles. Voici l’illustration parfaite de ce qu’une vraie amie n’est pas…

Le cas Blandine (l’archétype de la bonne copine qui voudrait vous voir chômeuse ou larguée ou les 2 !)

Il y a quelques années j’ai retrouvé une bonne copine nommée Blandine. Elle et moi avions partagé de très bons moments lors de notre adolescence. Je l’avais revu, depuis, trois ou quatre fois. Elle venait alors de rentrer comme assistante dans une grosse compagnie et avait un bon salaire. J’étais très heureuse pour elle. Moi, je continuais d’étudier la spiritualité (à distance) et la danse (à la fac), je suivais aussi une formation de journalisme. Parallèlement pour survivre je faisais, le soir, des sondages par téléphone à Ivry-sur-Seine. Blandine me plaignait sans cesse: « Ma pauvre j’aimerais t’aider à entrer dans ma boite. Tu pourrais faire standardiste! » Inconsciemment je pensais qu’elle abusait… Avec tous les diplômes que j’avais… Mais visiblement le fait que ma situation financière soit fragile la remplissait de confiance en elle… Il faut dire que j’ai toujours été artiste et je n’en ai toujours fait qu’à ma tête à ce niveau, « mon art » m’a toujours paru plus important que la sécurité financière… bien contrairement à Blandine qui aimait l’ordre, les choses très terre-à-terre et concrètes. L’attitude de Blandine, toujours à me dire, « Ma pauvre, ma pauvre » ne me plaisait guère… Je n’aime pas la condescendance. De plus, j’évoluais dans un milieu d’artistes où l’on connait bien les boulots « alimentaires »… Le fossé se creusait donc. Plus tard, alors que j’étais animatrice en arts plastiques dans un hôpital, je parlais de l’attitude de Blandine à l’un des soignants. Lui-même avait laissé tomber la finance passer le concours d’infirmier et projetait de faire médecine sur le tard (il avait 40 ans) par amour de l’humain. Il me dit: « Céline. Te rends-tu compte de ce que tu fais ici? Avec tes peintures, tes sculptures, tes ateliers de danse assise ? Tu rends le sourire à des gens qui n’espèrent plus rien de la vie! Et à cause d’une soi-disant amie qui te critique tu voudrais aller faire de l’enregistrement de bagages à Charles-de-Gaulle ! Tu n’as vraiment pas idée de la valeur de ce que tu accomplis ici!  » Les propos rassurants de cet ami ont résonné en moi de longues années. D’ailleurs six mois après cela je me (re)mettai à mon compte dans la rédaction, terminai mon quatrième roman, recommençai la danse et devenais journaliste pour de nombreux magazines. Je passais aussi à la radio. Blandine, je ne la voyais plus que sur « Facebook » mais mon profil n’était pas à jour, par manque de temps… Les années passèrent quand, en sortant d’une projection privée, (où je venais d’interviewer un présentateur fort connu et charmant) je tombe nez à nez avec Blandine, sur les Champs-Elysées. Elle me demande ce que je deviens car elle voit immédiatement mon « bardas » photographique à mon cou. Je lui explique que je suis journaliste depuis 5 ans et que je viens d’interviewer ce monsieur. Je pense (bêtement) que mon changement de situation va lui faire plaisir, elle qui me plaignait tant! Mais la voici qui devient blême! Je sens de la rancœur dans sa voix. Elle me lance au visage : « Quoi? Toi! Tu es devenue journaliste pour des magazines! Mais tu faisais des sondages! » Je lui réponds « Oui, pendant mes études d’art, de danse et te théologie. Quand on est étudiant on a souvent un petit boulot, mais j’ai fait autre chose après, bien heureusement! » Blandine me questionne alors sur ma situation amoureuse. Je lui réponds avec un grand sourire que j’ai un enfant et que je viens de rencontrer l’homme de mes rêves. Je lui montre une photo de mon « amoureux », un garçon très beau. Je lui explique que nous avons un peu de différence d’âge et qu’il a 5 ans de moins que moi. Elle ne dit rien, ne relève rien, fait comme si elle n’entendait pas mais regarde son compagnon (qui n’ose pas parler), l’air totalement perdu et paniqué. Elle me dit brusquement qu’elle doit partir alors que ma journée est finie et que je voulais leur payer un verre! Elle ne dit même pas au revoir! Je rentre chez moi trouvant son attitude bien étrange… Je vais sur Facebook: Blandine vient de me virer de ses « amies »…

Céline Schmink

Photo: photo-libre.com

Pour aller plus loin :

                        

Tags: , , , , , , , , , , ,

5 réponses à Ce qu’est un ami. Ce qu’un ami n’est pas…

  1. chercheursdebonheur dit :

    autumn27 On se sent bien après avoir lu cet article, merci :) il y a 17 heures (hellocoton)

  2. chercheursdebonheur dit :

    Commentaire rapatrié depuis Hellocoton:

    Ki-conseil_fr J’ai bien ri, en lisant ton article. Je crois m’y être bien retrouvée. il y a 20 heures

  3. wane dit :

    ton article m’a beaucoup aider merci

  4. [...] raconté il y a quelques temps dans l’un de mes articles ma « brouille » avec une amie, Blandine. A lire ce que j’ai écris, il apparait clairement que [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Pensée du jour

Céline vous répond !

Céline vous répond !

CONSEIL PERSONNALISE PAR EMAIL

Tarif unique 25 €

Vous souhaitez obtenir un conseil personnalisé sur la pensée positive, le développement personnel ou un sujet du blog ? Passez par l'aide personnalisée!

Céline, auteur du livre "Restaurez votre créativité, accomplissez-vous dans vos dons au quotidien" vous répondra en un courrier unique et très détaillé. Attention, cette réponse est celle d'un auteur à la demande d'un lecteur et ne constitue absolument pas une consultation ou un coaching! Votre question doit être adressée à: chercheursdebonheur@gmail.com après règlement ci-dessous (seules les commandes de consulting réglées seront traitées).


Découvrez mon livre sur les Pervers Narcissiques

Découvrez mon livre sur la Perversion au travail

Découvrez mon livre sur les faux amis !

Obtenez l’Abondance que vous méritez bien ! Livre « Restaurez votre créativité » 240 pages pour assurer votre succès !

Pensée sur l’Abondance

" La mesure de votre vie ne sera pas dans ce que vous vous accumulez, mais dans ce que vous donnez ". Wayne Dyer.

Co-créez avec nous! Faites un don !

Newsletter

Chercheurs de Bonheur Ressources sur le bonheur, la loi de l'attraction, la pensée positive et l'accomplissement de soi.
Suivez-moi sur Hellocoton