Heureux dans sa singularité !

Il y a un mal qui fait des ravages et que vous subissez peut-être au quotidien sans vous en rendre compte : l’uniformisation. La pression sociale exercée sur les êtres différents, singuliers, est telle que de nombreuses personnes passent carrément à côté du bonheur pour satisfaire aux désirs malsains (entendez « Je veux que tu fasses les choses comme moi et à ma façon ! ») de leur entourage. Évoluant dans le milieu artistique depuis l’adolescence et ayant suivi une voie professionnelle tout à fait singulière, je pourrais écrire des pages entières sur cette pression extérieure qui vise à vous faire baisser les bras puis à, peu à peu, abandonner vos rêves… Alors, comment être et demeurer heureux dans sa singularité ?

 La société nous encourage à nous conformer et à être les uns comme les autres. La femme qui n’a pas d’enfants à 40 ans ou qui n’en veut pas est encouragée à vite se trouver un conjoint pour procréer, l’homme de 50 ans qui a toujours vécu de petits boulots et n’a pas fait carrière est, aux yeux de son entourage, un « marginal », la femme d’affaires qui abandonne la finance pour aller vivre au vert une vie de maman tranquille est jugée, critiquée, on la  culpabilise d’avoir abandonné un « avenir si brillant, si prometteur »… Il y a une grande différence entre unicité et identité. Que nous provenions tous de la même source (la race humaine) ne signifie absolument pas que nous devions tous être identiques !

Se conformer, c’est s’éloigner d’une vie inspirée !

Que se passe-t-il lorsque quelqu’un qui vit harmonieusement sa singularité est amené à l’abandonner « pour faire plaisir aux autres », pour se « conformer » ? Il perd toute inspiration. Il s’éloigne de la possibilité de vivre une vie inspirée. En bref, il vient grandir les rangs des malheureux en tous genres (tous ceux qui ont renoncé à leurs rêves pour « les autres »).

 Vous trouverez, sur votre chemin, toujours quelqu’un qui a eu peur de s’accomplir pour vous dire qu’à l’âge adulte il faut renoncer à ses rêves de gamin. La question est : qui est-il pour que vous l’écoutiez ?

 J’ai toujours été, à l’école, une petite fille singulière. Je vivais davantage sur un plan spirituel que sur un plan matériel. Je pleurais dès que l’on me disait un mot de travers, j’étais ultra-sensible. Les professeurs m’ont poussée à abandonner cette sensibilité, qui, quelques années plus tard, a constitué la base même de tout mon travail artistique (danse, écriture, composition musicale, journalisme culturel…). Je suis heureuse d’avoir tenu bon.

La pression extrême pratiquée « avec le sourire » par l’entourage…

Il y a deux ans j’ai subi une pression extrême de la part de mon entourage pour abandonner ma carrière artistique. On me disait : «  Trouve toi un boulot normal et écris à tes heures perdues ! Il y a une grande ville pas loin de chez toi, trouve toi un emploi stable de secrétaire…» J’ai tenu bon en me disant que c’était moi qui les aurait à l’usure et non eux. Je suis auteur et prof de danse, je ne vois absolument pas pourquoi j’aurais du, d’un seul coup, devenir secrétaire ! La plupart des membres de ma famille étaient en réalité très jaloux de voir ma signature dans les magazines ou d’entendre ma voix sur les ondes.  Ce que je considérais comme un bel accomplissement de Soi était pour eux une démonstration de puissance qui affectait directement leur ego… Au lieu d’ignorer cela et de passer leur chemin, ils ont trouvé bon de tenter de détruire ma motivation. Ce travail de sape s’effectue en général ainsi : on regarde l’autre avec condescendance, on emploie très souvent le mot « pauvre » (« Toi, ma pauvre, avec ton petit job artistique »). On considère qu’écrire des articles ou donner des cours de danse n’est pas un travail puisque cela relève du plaisir etc. On dévalorise le moindre succès… Les gens agissent de la sorte car ils ont fondé leur vie sur l’ego et le matériel et non sur le Soi et sur le don.

Il faut bénir ces gens, passer son chemin et les éviter. Conservez votre singularité coûte que coûte! La seule personne pour qui vous pouvez changer vos plans c’est vous !

Tenir bon et s’épanouir malgré les critiques

Pour terminer ma petite chronique familiale, laissez-moi vous raconter la suite : Je me suis obstinée à voir « au-delà » et à ne rien « lâcher » du tout pendant deux ans. Ce qui signifie que malgré un contexte économique tendu dans le monde de la presse et de l’édition, j’ai continué à m’accrocher et à prendre des commandes en rédaction. Au lieu de donner mes cours et ateliers de gym douce et de salsa dans mon coin en « louvoyant » pour ne pas heurter ces gens, j’ai monté ma structure, fait des affiches, des cartes, des sites, j’ai largement communiqué sur mon expertise. J’ai fait en sorte de montrer que jamais ne changerai. J’ai monté le blog que vous consultez actuellement pour motiver les autres car je sais que l’on reçoit ce que l’on donne. Le courrier des lecteurs est ma plus grande source de motivation et d’encouragement pour m’accomplir dans ce que je suis profondément. Il y a peu de temps j’ai pu revoir ces personnes qui avaient tenté, il y a deux ans, de me mettre plus bas que terre. J’ai pris un moment pour les remercier gentiment, une à une en leur disant : « Merci d’avoir tenté de me rendre conforme à ce que vous êtes. Cela m’a challengée. Cela m’a donné envie de m’accrocher plus encore. Aujourd’hui je ne cesse de donner des cours, les gens me remercient. Ils achètent également mes livres et me disent que cela les motive au quotidien. Tout cela est extrêmement gratifiant. Je suis heureuse également d’avoir obtenu une bonne visibilité de mon travail artistique ces dernières années et la diffusion de mes livres sur Amazon et bientôt d’autres réseaux… Je ressens tout cela comme faisant partie de ma vie inspirée ».

Savez vous quelle fut la réaction de ces personnes ? Je vous le donne en mille… Pour une fois dans ma vie j’ai pu entendre les mouches voler… Pas un son n’est sorti de leur bouche. J’ai eu droit à un petit sourire crispé et à quelques « rires jaunes ». Puis il y eut un long moment où chacun regarda son verre d’eau, troublé.

Bénissez les empêcheurs de tourner en rond et passez vite votre chemin, volez vers votre but !

Quand vous émettez des doutes sur votre vie différente, soyez certains que les autres vous enfonceront. Lorsque vous faites la guerre aux autres et que vous tentez de vous justifier pour votre différence, soyez certains que vous recevrez la guerre. Par conter lorsque vous vivez votre singularité en bénissant tous les empêcheurs de tourner en rond qui passent sur votre chemin et vivez votre but de manière inspirée, personne ne peut plus rien dire ni faire contre vous. Votre épanouissement personnel très visible suffit à faire taire les langues de serpent !

Comme l’exprime Wayne Dyer, le maître de la motivation : Quand une heure de gloire doit sonner, nul ne peut l’empêcher. Quand une idée inspirée arrive à son heure de gloire (au stade où elle porte ses fruits), rien ne peut entraver son chemin. Pensez à des questions comme le vote des femmes ou l’abolition de l’esclavage. Une fois que ces idées sont arrivées à leur heure de gloire, personne n’aurait fait machine arrière pour les entraver !

Il en va de même de VOTRE singularité ! Pensez-y !

Bien amicalement, restons connectés !

 

 

 

 

—————————————————————————————————

Copyright 2012 Céline Schmink

Pour vous procurer les livres de Céline Schmink : www.chercheursdebonheur.com/acheter-mes-livres

Pour commander une rédaction personnalisée : www.laredactrice.com

Auteur : Céline Schmink

Artiste complète (écriture, danse, composition pour interprètes sacem) et auteur (développement personnel, romans, arts), Céline Schmink intervient régulièrement auprès de publics variés en tant que Pédadogue en danses (salsa et butoh) et Professeur de Technique Nadeau. Cette passionnée du mouvement, « choréauteur », propose un coaching par la danse butoh : ce processus permet à l’artiste en quête de lui-même ou de renouveau de développer son propre langage corporel, de dépasser ses blocages et de booster sa créativité. Son blog est dédié à la quête du Bonheur dans la vie personnelle et professionnelle. Céline Schmink est, en outre, la créatrice des méthodes « Restaurez votre créativité, accomplissez-vous dans vos dons au quotidien » et « Je danse le Modern’Tsifteteli » . C’est, enfin, une passionnée de pensée positive et de préparation mentale !

 

Tags: , , , ,

2 réponses à Heureux dans sa singularité !

  1. Fanny dit :

    Merci beaucoup pour ce texte, je ne sais pas de quelle année il date mais si je l’avais lu quelques années plus tôt, cela m’aurait épargné moult complexes et déchirements intérieurs à l’adolescence!
    Il aura fallu que je déménage à l’autre bout de la France, laissant « les empêcheurs de tourner en rond » que sont les membres de ma famille pour me remettre à peindre, à danser et à chanter…quant à l’écriture, votre blog, décidément très inspirant, me donne envie de m’y remettre!
    Encore merci!

    PS: et il faudrait créer une journée de la libération des rêves…histoire de clouer le bec à ceux ( particuliers, politiques…) qui essayent de mettre nos rêves en cage!

    • chercheursdebonheur dit :

      Merci pour votre commentaire qui est encourageant ! Effectivement il faut laisser les personnes toxiques derrière afin de s’accomplir et de pouvoir réaliser librement ses rêves. Quand on est dedans, dans le feu des projets, cela devient heureusement très facile. Il n’est jamais trop tard pour s’y mettre. Décloisonnez votre art, vos projets, entourez vous de gens positifs et sincères et tout ira pour le mieux. A l’occasion, passez par ici consulter mon nouveau projet « La ballade d’Anissa » : http://laparoliere.com/auteur-compositeur-parolier/ Ce disque est né de collaboration et de ma décision de tourner la page de ceux qui ne m’encourageaient pas ^^ Amitiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Pensée du jour

CET HOMME EST-IL AMOUREUX ?

Découvrez mon livre sur les Pervers Narcissiques

Découvrez mon livre sur la Perversion au travail

Découvrez mon livre sur les faux amis !

Obtenez l’Abondance que vous méritez bien ! Livre « Restaurez votre créativité » 240 pages pour assurer votre succès !

Pensée sur l’Abondance

" La mesure de votre vie ne sera pas dans ce que vous vous accumulez, mais dans ce que vous donnez ". Wayne Dyer.

Co-créez avec nous! Faites un don !

Newsletter

Chercheurs de Bonheur Ressources sur le bonheur, la loi de l'attraction, la pensée positive et l'accomplissement de soi.
Suivez-moi sur Hellocoton