Angoisse du dimanche soir (Surmonter l’)

Surmonter l’angoisse du dimanche soir

Dès le dimanche après-midi, certaines personnes commencent à angoisser. Elles pensent à la nouvelle semaine qui se présente, à ce nouveau jour de travail qui arrive… La fin du week-end n’est pas, pour elles, porteuse de bons présages… Que faire alors ?

Changer son mode de pensée pour ne pas sombrer

La fin du week-end, à l’instar de la fin des vacances, peut provoquer chez l’employé mais aussi chez la femme au foyer ou chez le travailleur à son propre compte de grandes angoisses. Envie de retourner sous la couette, voire même de tomber malade pour ne pas se rendre sur son lieu de travail, celui qui vit cette angoisse doit changer de mode de penser pour ne pas sombrer… L’angoisse du dimanche soir est devenue une habitude, elle est entrée dans le mode de fonctionnement de ceux qui la vivent. Elle fait partie intégrante de leur psychisme. Elle évoque immanquablement chez eux les conflits de travail, la surcharge, l’ennui, un défaut de vocation pour ledit poste peut-être…

Comment changer d’attitude et éliminer cette angoisse ?

1)      Vous devez vous accorder une vraie journée de détente le dimanche : piscine, lecture, détente dans un bistrot, au cinéma. C’est un jour où vous ne devez pas travailler. Vous serez ainsi plus détendu et moins angoissé.

2)      Si vous êtes nerveux dès 17h00, vous pouvez organiser votre dimanche en fonction et faire en sorte de vous amusez à cette heure : pourquoi ne pas prévoir un repas avec un ami dans le même cas que vous, aller dans un lieu où l’on passe de la musique etc. Prendre un cours de salsa ! Si vous vivez dans une grande ville vous n’aurez aucun mal à décompresser.

3)      Ne pensez pas à demain. Concentrez-vous sur l’instant présent. C’est en vivant les choses et en les ressentant avec tous vos sens (vue, ouïe, odorat, toucher, oreille) que vous arriverez enfin à ne plus angoisser le dimanche soir. C’est une question d’habitude. Être sur les sens plutôt que sur la pensée est très bénéfique !

4)      Faites de la pensée positive. Imaginez votre journée de travail idéale, celle où l’on vous félicite. Même si elle n’arrive pas, ce n’est pas grave, persévérez jusqu’à ce que cette vision remplace l’angoisse. Refaites ce travail mental chaque dimanche matin puis allez vous détendre.

Pour aller plus loin :

Tags: , , , ,

2 réponses à Angoisse du dimanche soir (Surmonter l’)

  1. Victoria dit :

    Bonjour,

    Je viens de découvrir votre blog et je le trouve très intéressant. Je crois avoir une phobie scolaire depuis à peu près un an. Je suis en première année à la fac, les choses se sont à peu près bien déroulées jusqu’ à maintenant, mais à l’ approche des examens la phobie est revenue et je ne me sens plus du tout capable de poursuivre mes études.

    Auriez vous svp des conseils pour moi ? J’ essaie de me relaxer au maximum mais impossible de m’ en débarasser..

    • chercheursdebonheur dit :

      Bonjour Victoria,
      Vous ne parlez pas de votre crainte. Votre crainte est-elle d’échouer ou de réussir ? Certaines personnes se sabotent elles-mêmes en ne s’accordant pas le droit de réussir. Ou cette crainte est-elle basée sur un horizon plus lointain (sentiment d’être engagée dans une voie qui vous parait obscure, bouchée ou autre ?). Qu’en est-il de votre relation aux autres ? En faculté l’ambiance relationnelle est normalement nettement plus détendue qu’au lycée.
      La première année de fac est à la fois un début passionnant mais également une fin en soi : on a décroché ce pour quoi on travaillait toutes ces dernières années, on perd son « cocon » rassurant. On a beaucoup plus de liberté dans l’organisation mais cette liberté signifie aussi « responsabilité » et « autonomie ». Est-ce ceci qui vous fait peur ?
      Je publie ce jour un article sur la préparation mentale, il sera suivi d’articles plus approfondis. Lisez-les. Lors de phobies il est nécessaire de pouvoir diriger son esprit et de ne pas le laisser divaguer ou se livrer à un discours intérieur négatif. Se concentrer au quotidien sur ses sens (ce que l’on voit, touche, sent etc.) est un premier pas vers la maîtrise de son esprit. Bonne journée. Restons connectées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Pensée du jour

CET HOMME EST-IL AMOUREUX ?

Découvrez mon livre sur les Pervers Narcissiques

Découvrez mon livre sur la Perversion au travail

Découvrez mon livre sur les faux amis !

Obtenez l’Abondance que vous méritez bien ! Livre « Restaurez votre créativité » 240 pages pour assurer votre succès !

Pensée sur l’Abondance

" La mesure de votre vie ne sera pas dans ce que vous vous accumulez, mais dans ce que vous donnez ". Wayne Dyer.

Co-créez avec nous! Faites un don !

Newsletter

Chercheurs de Bonheur Ressources sur le bonheur, la loi de l'attraction, la pensée positive et l'accomplissement de soi.
Suivez-moi sur Hellocoton